Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

La NASA annonce un refroidissement climatique

La NASA annonce un refroidissement climatique

Lu sur RITV :

La NASA – peu suspecte de climato-scepticisme – s’appuie sur de nouveaux résultats d’observations de température aux confins de l’atmosphère terrestre pour annoncer un refroidissement notable dans ces zones, lié à l’un des minima solaires les plus importants de l’ère spatiale. Il s’agit très clairement d’un refroidissement climatique entraîné par la baisse de l’activité solaire, confirmant le rôle important sinon prépondérant du soleil sur les variations de température de la planète.

« Nous constatons une tendance au refroidissement », vient ainsi de déclarer Martin Mlynczak, chercheur principal associé du centre de recherches Langley de la NASA. « Très loin de la surface de la terre, près du bord de l’espace, notre atmosphère perd de l’énergie calorifique. Si les tendances actuelles se poursuivent, on pourrait bientôt atteindre un record de froid pour notre ère spatiale », a-t-il affirmé.

Les nouvelles données sont le fruit de mesures prises par le dispositif SABER (Sounding of the Atmosphere using Broadband Emission Radiometry), embarqués sur le satellite TIMED (Thermosphere Ionosphere Mesosphere Energetics and Dynamics) chargé de la surveillance de l’état de la très haute atmosphère. SABER permet de mesurer la radiation infra-rouge émise par le dioxyde de carbone – le CO2 – et l’oxyde nitrique (NO), qui joue un rôle vital dans le bilan énergétique de la thermosphère, la zone la plus éloignée de notre atmosphère.

Mlynczak rappelle que cette thermosphère devient toujours plus fraîche pendant les périodes de minimum solaire : « C’est l’une des manières les plus importantes dont le cycle solaire affecte notre planète. » L’un des effets de ce refroidissement est un rétrécissement de l’atmosphère, avec un effet aérodynamique positif sur les satellites qui s’usent moins vite (mais dont les débris encombrent également plus longtemps l’atmosphère terrestre). […]  

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. JUPITER va avoir un problème supplémentaire à traiter : si ce refroidissement se confirme rapidement, il va perdre de nombreux arguments pour justifier nombre de nouvelles taxes ou d’augmentations de taxes consécutives aux conclusions délirantes de la COP 21. En revanche, le Président Trump va pouvoir utiliser un nouvel argument contres ces abrutis de démocrates d’extrême gauche.
    😇😇😇

  2. Ah, enfin ! vite, vite une bonne période glaciaire pour qu’on puisse enfin vivre comme les scandinaves ! Désolé pour les partisans du “farniente” sous le soleil du sud, mais quand je constate la différence de mentalité et de niveau de vie entre les nations du nord et celles du sud, je me dis que le froid vaut mieux que la chaleur…

  3. tant mieux, j’aime les hivers bien froids et bien neigeux. Bon de toutes façons, refroidissement ou pas, ça se joue sur moins de 1 degrés. C’est pas demain la veille que la France aura autre chose qu’un climat majoritairement océanique et tempéré. Il fera toujours modérément chaud l’été et pas bien froid l’hiver.

  4. Je n’ai pas d’avis tranché sur cette question du réchauffement climatique. Je pense que notre activité sur terre a probablement un rôle sur le climat, mais je reste méfiant devant une telle récupération politique du phénomène.
    Quant à cette nouvelle donnée par la NASA elle concerne la haute atmosphère, or selon nos ayatollah du réchauffement climatique, celui serait provoqué par l’effet de serre, ainsi le refroidissement de la haute atmosphère pourrait ne pas avoir d’effet si réellement l’effet de serre contribue au réchauffement.
    Bref, ce qui est certain c’est que nous devons gérer notre planète en bon père de famille, et en tout état de cause boulotter des fraises au mois de décembre, ou importer notre blé des plaines polonaises quand nos paysans savent produire suffisamment pour nous rendre autosuffisants, est une imbécilité sans nom. Et pour penser cela je n’ai pas besoin que Macron et sa clique pousse des cris effarés, nous pondent des taxes à la mitraillette, pour ne pas s’occuper dans le même temps de la vague migratoire et de notre sécurité élémentaire.

    • ça joue sur le climat LOCAL (exemple le climat urbain: Exemple : Paris Montsouris ne relèvera plus jamais de record absolu de froid, car trop dépendant de l’îlot de chaleur urbain.)

      ou encore quand on déforeste un secteur, l’hygrométrie baisse et donc les pluies… là encore c’est local.

      Mais global, à l’échelle de la Terre ? surement pas…..

      et je m’y connais….

  5. Enfin des “scientifiques” (car de nos jours il n’y a plus de savants) qui osent dire que l’activité des taches solaires détermine celle du climat sur la terre. On le savait depuis longtemps.

    Mais notre époque préfère avec arrogance se référer à des ignorants riches et puissants comme Al Gore et ceux du GIEC, à des politiques comme Hulot (qui pourtant était un si bon présentateur de télévision), Fabius, Hollande, Ségolène et à des des écolos pastèque, très présents dans les medias, en méprisant tout ce que l’on savait auparavant comme en témoignent très modestement les innombrables dictons de nos ancêtres ruraux dont la vie économique dépendait beaucoup du climat.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services