Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Liberté d'expression

La morale est un gros mot, sauf quand il s’agit de censurer des idées

Alors que plusieurs candidats inquiétés par la justice ont été réélus dès le premier tour des municipales, Philippe Bilger relève que notre société a paradoxalement une exigence éthique à l'égard des idées et non des comportements :

"Le délitement de la liberté d'expression en France, voire son saccage délibéré par des instances et des autorités qui devraient se faire un honneur d'au moins la sauvegarder ont constitué le royaume des idées non plus comme la possibilité infinie et contradictoire d'échanges pluriels mais pour un ghetto où tout propos devra être labellisé éthiquement, toute phrase, tout écrit moralement validés. Le paradoxe, donc, est que ce qui aurait dû échapper à la vertu de l'âme, parce que l'intelligence est critique, multiforme et n'a de comptes à rendre qu'à elle-même ou à la loi quand celle-ci n'est pas équivoque, y est soumis au contraire. L'idée aurait le devoir d'être bonne avant d'être juste ou lucide.

Les comportements, à rebours, dont l'éthique devrait être le sang qui les irrigue et la force qui les anime, ont toute latitude pour se conduire comme ils le souhaitent et on se garderait bien de leur appliquer une grille rigoureuse qui porterait atteinte à leur déplorable impunité. On n'a pas le droit, en politique ou en culture, de penser comme on veut mais se comporter comme un malappris, pour rester poli, est autorisé et même, en certains cas, recommandé.

Au fond, on a moralisé la pensée et banalisé l'action.

(…) On constate qu'au nom de la présomption [d'innocence] pourtant souvent mise à l'épreuve, Nicolas Sarkozy continue à être le préféré de l'UMP, que Stéphane Richard est choisi par le Conseil d'administration d'Orange et que d'autres s'avancent sans trop d'angoisse car ils n'ignorent pas que la justice est lente et que même condamnés, le peuple qui a des raisons que la morale ne connaît pas les tirera de la nasse.

C'est déprimant. La morale est un gros mot en France.

Pourtant, malgré mon pessimisme, je continue à espérer qu'un jour, les élections seront d'abord un moyen de "faire la morale" à ceux qui réclameront nos suffrages. Pourquoi pas dimanche prochain ?"

Partager cet article

5 commentaires

  1. On a remplacé aussi la morale par les “valeurs de la république”. Or, les “valeurs de la république” est de ne pas en avoir (de valeur). La tolérance est justement de ne tolérer aucune valeur ! Encore faudrait il qu’il existe une pensée dans la cervelle de nos oligarques lesquels ne visent effectivement qu’a banaliser l’action, surtout si cette dernière consiste en d’abominables comportements. Qu’il est laid le rictus du démon !

  2. Question morale NKM sème ses coups bas !
    Grosse colère de Christine Boutin qui invite à ne pas voter pour elle !
    NKM a sournoisement retiré de sa liste sans l’en informer bien sûr Franck Margain (du PCD soutien de la MPT) !
    Manque de chance pour NKM sa nouvelle liste a été refusée par la préfecture du coup la magouille passée n’est pas validée et F Margain de nouveau sur la liste !!!
    Ce dernier invite les parisiens à ne pas voter NKM !!!
    La MPT a bien eu raison de ne pas la soutenir et d’appeler à ne pas voter pour elle !
    http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/26/nkm-manif-pour-tous-incroyable-imbroglio-12e-couter-cher_n_5033051.html

  3. L’intelligence n’a de compte à rendre qu’à elle-même dans un système cartésien idéaliste, mais pas dans la philosophie réaliste d’un St Thomas.
    [Relire également l’encyclique Libertas Praestantissimum, qui articule débat d’idées et recherche de la vérité. Un extrait ici : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/l%C3%A9on-xiii-versus-dieudonn%C3%A9-et-manuel-valls.html
    L.T.]

  4. Le monde politique français est un monde de pharisiens . Juppé me parait le meilleur exemple .

  5. Avec des titres justificateurs , comment les franmacs qui sont partout tentent d’endormir l’opinion publique française au formatage musulman? :
    « Une majorité de Brésiliens estiment que les femmes provocantes “méritent” d’être violées »
    […]
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-sud/une-majorite-de-bresiliens-estiment-que-les-femmes-provocantes-meritent-d-etre-violees_1504477.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services