Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La mission du jour concerne le lycée

D … et le missionné se nomme Richard Descoings, membre du club Le Siècle, ancien chargé de mission dans le cabinet ministériel de Jack Lang, actuel directeur de Sciences Po-Paris, connu pour mener une politique d'élargissement de l'accès à Sciences Po à des lycéens de issus de Zep (zones d'éducation prioritaire). Cette mission devra faire, comme de bien entendu, des "propositions", "associer tous les lycéens de France" et pas un de moins et "élargir la concertation". 

Michel Janva

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Son portrait par le Nouvel Economiste :
    http://www.nouveleconomiste.fr/Portraits/1235-Descoings.html
    Extraits :
    “Premier tour de piste, une nouvelle fois dans les traces de Guillaume Peppy, auprès de Michel Charasse, « un homme courageux ». Puis auprès de Jack Lang : « Il m’a appris à rédiger une dépêche AFP ». ”
    “Auditeur au Conseil d’Etat en 1985, il milite pour Aides, au moment où cela ne se fait pas : « Il était insupportable de voir les gens mourir à toute vitesse ». Le week-end, il distribue des préservatifs dans les bars et boîtes de nuit, la semaine, il reprend son costume gris à la section du contentieux. En 1993, la rumeur enfle encore lorsque, cow-boy du Conseil d’Etat, il doit faire respecter par les administrations les décisions des juridictions administratives : « Cela consistait à appeler les gens et à les insulter »… La réputation de Richard Descoings le précède : brutal, despotique, autoritaire,….”

  2. C’est bien si ça ridiculise son école de sciences pipo à long terme.

  3. Ceux des zones rurales,
    tout aussi défavorisées mais plus désireuses d’apprendre, moins déprédatrices, moins histriones quant à la la victimisation et moins connectées sur la pression politique,
    en sont fort aise

  4. @ Trahoir : je ne vois pas en quoi cela serait bien que Sciences Po soit ridiculisée… diriez vous la même chose de St Cyr ou de Polytechnique?

  5. @ Janvier,
    Oui, mais je croyais que c’était déjà le cas….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services