Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

La mère de Vincent Lambert tente de rencontrer Hollande

Avec son livre en mains («Pour la vie de mon fils»), Viviane Lambert est arrivée mercredi matin devant l'Élysée, afin de tenter de rencontrer le président de la République. Sans rendez-vous, un jour de conseil des ministres et le jour du troisième anniversaire du mandat de François Hollande. Elle voulait obtenir  quelques minutes pour «une mère désespérée qui veut simplement parler de l'état actuel de son fils qui n'est pas en fin de vie». Elle avait sollicité cette entrevue dans une lettre adressée le 22 avril mais restée sans réponse.

«J'ai donc décidé de m'inviter à l'Élysée». «Pour défendre l'honneur de mon fils, mais aussi les 1700 personnes qui, en France, sont dans le même état de santé que lui»

«C'est mon enfant, je l'ai porté et nourri, je réclame aujourd'hui au président de pouvoir le faire sortir pour m'occuper de lui».

Son livre «sera remis en mains propres au président de la République», a promis une délégation protocolaire chargée de l'accueillir. Viviane Lambert n'a pu remettre son livre qu'au personnel, entre deux portes extérieures. 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Cette admirable mère représente tout ce que Hollande déteste, jamais il ne l’a recevra.
    Cet homme est un pur soutien de l’avortement, de la solution finale pour les malades et les vieillards, de la PMA et GPA, de la culture de mort. Cet homme considère les femmes comme des marchandises que l’on jette quand elles ne plaisent plus.
    Que peut on attendre d’un suppôt de Satan ?

  2. Que faire pour aider cette courageuse Maman et son mari?
    Pétitions signées, prières…que faire de plus?

  3. Ha! Si son fils avait été homosexuel celle-ci aurait été reçu dans l’heure et les journalistes convoqués pour le 20h sur toutes les chaines. Mais voilà ce n’est qu’ un malade, un inutile, un untermensch qu’il faut supprimer.

  4. Je l’ai entendu sur France Info le midi…. C’est une bonne chose.
    Par contre, l’interview était nulle bien entendue… Toute orientée vers la souffrance de la mère : rien sur ce qu’est un état pauci-relationnel, comment on les soigne, en quoi le cas de son fils est extravagant (il est enfermé à clés dans sa chambre !!!)…
    Bref, du journalisme orienté qui permet de dire que l’on a (dés)informé les gens en traitant de tous les sujets… Du grand art comme d’habitude !

  5. Où est le temps où chacun pouvait entrer à Versailles pour donner son placet au Roi lui même chaque mercredi.
    Ma fille professeur d’histoire à écrit son mémoire pour ses examens, il y a une dizaine d’années sur le thème des grâces royales sous Louis XIV à la suite des « placets de recours » donnes au Roi en ces jours là.
    En l écrivant elle fut profondément surprise en prenant connaissance du nombre incroyable des grâces royales accordées.99% aboutissant dans le sens de celui qui avait eu à subir des injustices de la part des tribunaux.
    Le Président Hollande est il plus haut que les Rois qui refuse de recevoir le peuple de France qui souffre. Il est vrai que depuis Nicolas Sarkozy, qui supprima les graces des jours de joie en supprimant la suppression des légers délits de contravention, les graces présidentielles sont maintenant accordées en masse aux vrais malfrats et refusées aux ïnnocents considérés comme inutiles pour cette Société qui a fait de la jouissance, sa déesse toute puissante.

  6. chapeau bas Madame devant votre détermination

  7. tente de s’inviter ? obtenir quelques minutes ? après avoir sollicité cette entrevue dans une lettre adressée le 22 avril mais restée sans réponse !!!
    Alors que d’autres sont reçus sur le champ ?
    Ah oui, je comprends, cette femme ne fait pas partie de « leur monde » : celui de TAUBIRA !!!

Publier une réponse