Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

La menace sur le dimanche s’intensifie

Luc Chatel, secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation, estime que l’économie française peut créer de la croissance et de l’emploi grâce à des activités dominicales, rejetant le risque que cela représenterait pour les petits commerces :

"La loi de modernisation de l’économie (LME) facilite l’implantation des grandes surfaces commerciales. Maintenant, il faut passer à la question du dimanche. […] Est-il normal que les Galeries Lafayette baissent le rideau le dimanche ? Non! Elles perdent des millions de touristes étrangers. On doit remettre de l’ordre et de la clarté. […] La proposition du député des Bouches-du-Rhône, Richard Maillé, est plus que jamais d’actualité. Si le calendrier le permet, nous pourrions l’inscrire à l’ordre du jour de l’assemblée d’ici à la fin de l’année."

Comme l’indique ce blog, le travail du dimanche est une régression sociale, contraire au bien commun.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Luc Chatel ne se pose pas la question de savoir où va l’argent gagné.
    Il m’étonnerait que les Galeries Lafayette demande une carte d’indentité pour ne laissser entrer le dimanche que les étrangers dans le magasin.
    Luc Chatel ment aussi quand il dit :
    Partout où les magasins ouvrent le septième jour, l’activité a été favorisée.
    Il oublie de dire au détriment de qui et de quoi ?
    Pareil quand il indique que la proposition de loi prévoit des majorations salariales.
    Aujourd’hui, c’est 300% – salaire doublé et un jour de récupération !
    Quand sera-t-il demain ?

  2. Tout ce qu’ils veulent, c’est détruire toute présence du Christianisme dans notre société.

  3. Petit à petit ils avancent, bientôt le Dimanche sera un jour ordinaire. Nous connaissons les résultats mirifiques qui en découleront… les gens n’achètent pas dans la semaine, faute de moyens, mais le Dimanche ils vont trouver des “sous”!!!Déjà les 35 heures devaient tout résoudre, il manquait le travail du Dimanche, il fallait y penser!
    C’est bien évident que dans cette affaire le Christianisme est visé.

  4. cela fait parti du plan “laïcité positive” de sarko ? faciliter la vie quotidienne des courants religieux ? en se qui concerne le christianisme dans notre société c’est raté, à moins que le dimanche soit remplacé par le vendredi ? jour de repos des musulmans.

  5. Et la crise actuelle est providentielle pour faire passer ce genre de mesure. Au nom de “l’intérêt général” !
    De l’usage des crise pour faire avaler les couleuvres…

  6. En plus des commentaires ci-dessus on peut encore ajouter :
    Dans une société réellement laïque, une telle proposition pourrait être “acceptable” si le salarié pouvait choisir son jour de repos, pour autant le dimanche devrait être considéré comme un jour normal et donc être payé comme un jour ordinaire.
    Si cela n’était pas le cas, inciter à travailler le dimanche serait alors une forme de “discrimination positive”?
    Un juif, ou une personne athée, non concerné par le repos dominical, non seulement y trouverait une satisfaction religieuse et morale, mais économiquement y trouverait une satisfaction économique en ayant 1 jour payer double? Sur un an à 52 semaines, c’est presque deux mois de salaire en plus!
    Cette mesure est donc clairement discriminatoire vis-à-vis des catholiques et chrétiens en général.
    Si la Halde ne se préoccupe pas de ça, espérons que d’autres comme Bernard Antony le feront!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!