La Manif pour Tous se recentre sur l'essentiel : le retrait du projet de loi

Extraits d'un article de Jeanne Smits dans Présent de demain :

"Prenons acte aussi d’un net recentrage des objectifs de la marche,
dont nous avons dit ici qu’ils comportaient des ambiguïtés et des
éléments inacceptables : l’ambiguïté de la « lutte contre l’homophobie »
et l’aberration de vouloir promouvoir une amélioration du pacs ou de justifier l’homo-éducation
en l’assortissant d’un réaménagement de l’autorité parentale […].

A la conférence de presse organisée par la « Manif pour tous »
mercredi matin […] le ton avait également changé. Premier à s’exprimer, Tugdual
Derville, délégué général d’Alliance Vita, a rappelé l’engagement
d’associations confessionnelles dans l’organisation
des trois parcours
qui actuellement sont prévus pour converger vers le Champ de Mars le
13 janvier depuis la place d’Italie, la place Denfert-Rochereau et la
Porte-Maillot pour répondre à l’affluence énorme déjà annoncée. Il s’est
élevé contre l’entrée de la procréation médicalement assistée
dans le
projet, dénonçant le « passage en force » que le gouvernement semble
vouloir imposer, revenant à de multiples reprises sur la fausse
« homoparentalité » et le mensonge des foyers homosexuels : « Peut-on
effacer le père et la mère, dire à un enfant qu’il a plus de deux
parents ? On ne fait pas croire à un enfant que son beau-parent est un
parent dans le cadre d’une famille recomposée.
 » Il a clairement récusé
ces « autres façons de faire famille »
chères à Nicolas Gougain,
porte-parole de l’association inter-LGBT et
porte-parole officieux de François Hollande et de son gouvernement sur
la question. Il a dénoncé la « violence » des contrats de mères
porteuses qui arriveront fatalement à terme au nom de l’égalité entre
couples d’hommes et couples de femmes si celles-ci accèdent à la
procréation médicalement assistée. […]

Devant les journalistes de la presse internationale, du Monde, de La Croix,
le langage a été plus clair, le sens réel de ce que veulent les
opposants au « mariage » homosexuel a été porté de manière plus diverse
eu égard aux porte-parole, plus claire aussi, sans référence aux points
inacceptables. Il faut en prendre acte. Et en rendre grâce.
[…]"

5 réflexions au sujet de « La Manif pour Tous se recentre sur l'essentiel : le retrait du projet de loi »

  1. PG

    Même si on peut juger Alliance Vita bien confiante envers les engagements de l’UMP, Tugdual DERVILLE a un énorme avantage sur Frigide BARJOT : il connait les sujets qu’il aborde, il les a étudiés et défendus depuis longtemps, et il exprime la position de la loi naturelle défendue par l’Eglise.

  2. Malleus

    C’est sûr que Tugdual Derville est un peu plus présentable et crédible que Frigide Barjot. C’est d’ailleurs bien pour ça que les médias l’ont tant mise en avant ; autant se choisir un adversaire commode et issu du milieu culturomondain.

  3. Solange

    Nous pouvons nous réjouir de ce retour au sérieux et du retour aussi de Tugdual Derville qui, et sur ce point je rejoins (une fois n’est pas coutume) l’avis de PG, est beaucoup plus crédible que Madame Merle. Sa connaissance du sujet, son expérience du terrain, sa capacité d’écoute alliée à une rigueur doctrinale assumée fait de lui le représentant légitime du mouvement. Tugdual Derville fait l’unanimité.

  4. anne

    entendu à la radio aujourd’hui, cécile Edel (collectif de la Marche pour la vie) qui suggère d’approuver et d’encourager par mail sur le site de la “Manif pour tous”, les nouvelles orientations, et de demander de s’en tenir aux 2 slogans qui rassemblent : “1 homme + 1 femme + 1 enfant” et retrait du projet de loi.
    Ces mails positifs contrebalenceront les pressions des lobbies et des médias

Laisser un commentaire