Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La lutte contre l’islam, à la source du succès des droites nationales en Europe

Le Monde s'inquiète des alliances entre les partis de droite et de droite nationale en Europe, figure de ce qui pourrait se passer en France :

I "Après l'entrée des populistes au Parlement suédois, le 19 septembre, la poussée de l'extrémisme enveloppe désormais une large frange d'Etats, des Pays-Bas à la Hongrie en passant par le Danemark, la Norvège et l'Autriche. […] Mais il est un thème, nouveau, qui fédère la plupart des partis qui la représentent : le rejet de l'islam. […] 

Lorsque les mouvements d'extrême droite électoralement forts étaient l'exception en Europe, les pressions qui s'exerçaient sur les partis de droite étaient puissantes. Assez, en France, dans les années 1990, pour dissuader leurs directions nationales (mais non pas certains élus locaux) de faire alliance avec le Front national. […] Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Au Danemark, le gouvernement libéral-conservateur serait privé de majorité sans le soutien du Parti du peuple danois. La Ligue du nord gouverne avec Silvio Berlusconi. Aux Pays-Bas, les libéraux et les chrétiens-démocrates passent un contrat de majorité avec Geert Wilders sans susciter de réactions. A dix-huit mois des élections présidentielle et législatives françaises, ce sont autant de bonnes nouvelles pour le Front national."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il ne faut pas mettre notre drapeau dans la poche. Les convictions fortes et clairement exprimées obtiennent le succès. Les peuples qui ne veulent pas être soumis à l’islam sont sensibles à notre discours.
    C’est ce que MLP n’a pas compris lors des élections présidentielles de 2007, elle qui voulait débarrasser la candidature de son père de “toute spécificité ethnique, spirituelle ou culturelle”. Lors de cette calamiteuse campagne électorale elle avait renoncé au combat contre l’islamisation : PARIS (AFP) – Marine Le Pen, vice-présidente du Front national (FN), juge “ridicule” Philippe de Villiers lorsqu’il dénonce l’islamisation de la France. Comme on lui demande si la dénonciation de l’islamisation par M. de Villiers est une surenchère à destination de l’électorat du FN, la fille de Jean-Marie Le Pen répond qu’il “est surtout ridicule”. Marine Le Pen ajoute que “dans sa nouvelle croisade, (M. de Villiers) a une notion religieuse qui n’est pas la nôtre, ni celle de nos militants” (Le Parisien 30/04/2006).
    Lors de son discours de campagne interne à Saint-Denis (lieu symbolique), Bruno Gollnisch a en revanche clairement pris position contre l’immigration et l’islamisation. Le Front National ne retrouvera ses succès passés et de plus grands succès encore s’il est présidé par un homme politique d’expérience qui connaît les véritables menaces qui pèsent sur notre identité et dont le discours sera mieux reçu par les Français.

  2. Le Monde ce journal de gauchistes déconnectés s`inquiete que leur laxisme et leur promotion du relativisme et du multiculturalisme détruit le tissu social de la nation menant a une réaction nationaliste.
    Ils devraient plutot s`inquiéter de la qualité de leur journal et de leur éditeurs, de l`emprise d`idéologues sur leur articles….

  3. Là est tout le problème: aujourd’hui le combat national tends de plus en plus à se fonder sur la lutte contre l’islam. Tout en n’engageant pas forcément ce qui nous intéresse, c’est-à-dire le combat pour les valeurs morales de notre pays, profondément ancré dans le catholicisme. Non, à l’inverse l’on préfère de nos jours avancé le “modèle républicain”, la loi laïciste de 1905 (que certains catholiques en viennent même à soutenir au prétexte que la laïcité est une valeur profondément chrétienne…), mais certainement pas l’histoire de la France et de notre civilisation. Alors attention à ne pas nous planter en mettant trop l’accent sur un combat désincarné de toute réalité française et de tout devoir catholique…

  4. Tant que les politiques n’auront pas compris que la résistance face à l’islamisation de France sans un appui chrétien n’aura aucun succès. Les racines de la France sont chrétiennes et uniquement chrétiennes, pas musulmanes.

  5. @ Solange
    Mensonges habituels.
    C’est le FNJ que vous accusez d’être à la botte de M LE PEN qui a sorti l’affiche avec les minarets, poursuivie en justice et attaquée par le Gvt algérien. Par contre, dire de la candidature de son père qu’elle rejettait toutes les allégeances culturelles, ethniques ou religieuses rendues ”obligatoires” par la bien-pensance, en quoi était-ce-ce un scandale ?
    Fallait dire que c’était une candidature catholique, blanche et maurrassienne ? Avez-vous lu son discours de clôture de campagne, qui contredit point par point toutes vos calomnies ?
    La campagne anti islamisation de P de V. que vous louez ne lui a d’ailleurs pas spécialement réussi : il a fait un score très inférieur à ceux habituels , car lui comme JM LP furent des victimes politiques du mensonge électoraliste et de la mise en scène anti- immigration et insécurité de N. SARKOZY.
    La surenchère eut été inutile : les Français, même à droite de la droite avaient envie d’avoir un président “vraiment de droite” et ils ont cru que N. SARKOZY le serait…. C’est ainsi. DE GAULLE avait déjà réussi le même coup en 1958, puis en 1968, sans parler de 1945.
    Et la droite nationale tomba dans le panneau : vos analyses n’ont pas beaucoup de cette culture et de cette mémoire que vous revendiquez.

  6. @ PG,
    Je n’ai jamais accusé le FNJ d’être à la botte de MLP, j’ai mis en cause le mariniste David Rachline qui fait régner la terreur chez les Jeunes qui sont nombreux à soutenir Bruno Gollnisch.
    Je n’ai jamais loué la campagne de Philippe de Villiers, j’ai critiqué celle de MLP qui faisait l’impasse sur l’islamisation.
    Ce sont les deux plus grosses erreurs, je ne reviens pas sur les autres car cela n’aurait plus rien à voir avec le fil. Je ne tomberai pas dans votre piège de la diversion.
    Mon opinion n’a pas changé : contre l’immigration invasion et l’islamisation soumission de notre continent, il ne faut pas se voiler la face ou faire appel à la loi de 1905 à l’exemple de MLP ; il faut réagir, élever la voix et combattre avec détermination. Bruno Gollnisch a montré la voix avec le discours de Saint-Denis.

  7. Plusieurs ont raison…mais si aucun mouvement ou parti politique ne défend une plate-forme chrétienne alors qui le fera…
    Finalement il faut affirmer un christianisme d`État – cela va heuter pas mal de monde – mais pas d`omelettes sans casser des oeufs…

  8. Tout dans l’islam nous rejette. Pourquoi devrions-nous l’accepter et avec sa domination,l’esclavage?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services