Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La lutte contre la famille est un encouragement permanent à la précarisation

Jacques Bompard a publié une note sur la pauvreté en France. Au-delà du constat, il écrit :

"[…] C’est la fragmentation de la société qui est le principal vecteur de pauvreté, autant dire que la lutte socialiste contre la famille est un encouragement permanent à la précarisation. Ainsi les familles monoparentales et les couples jeunes sont les plus en proies à l’extrême difficulté économique. Chaque année, on compte entre 120 et 130 000 divorces dans notre pays, autant de chocs biographiques qui contribuent grandement à mettre en danger ceux dont la personnalité ou la situation financière est potentiellement faillible.

Il faut également évoquer la démission générale du monde politique devant le fléau du chômage, lui préférant le traitement social à la création d’emplois. Ainsi dans les grands pôles urbains les 10% des personnes les moins aisées voient 42% de leur revenu provenir des aides sociales. En France le chômage touche 10,3 % de la population, avec des réalités très différentes, mais un problème fondamental : le manque de création d’emplois dans le secteur marchand. […]

J’ai déposé deux projets de loi qui par leurs conséquences directes influeraient largement sur la réduction de la pauvreté : la lutte contre l’immigration et la réinscription dans la constitution du droit au travail pour tous. La préférence étrangère et le traitement social du chômage sont des solutions qui n’en finissent plus de condamner la France des petits. Le scandale de la pauvreté sise au cœur de nos sociétés, doit nous appeler à en affronter la réalité."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Très bien, Mr Bompard a seulement oublié de demander une Loi condamnant les agressions contre la famille et les enfants à naitre comme crime contre l’humanité.

  2. L’Unicef (qui par ailleurs est pro-avortement) interpelle le gouvernement français pour ses manquements en matière de droits de l’enfant. Un mineur sur cinq vivrait sous le seuil de pauvreté dans l’Hexagone, dénonce l’agence de l’ONU !
    http://www.france24.com/fr/20150609-france-enfants-trois-millions-sous-seuil-pauvrete-bidonville-sdf-unicef-ONU

  3. il faut aussi lutter contre la démission de beaucoup, en particulier des pères.
    nous ne pouvons pas tout attendre de l’état, il faut travailler pour donner l’exemple à ses enfants et si possible créer son propre emploi! ce qui permettra de faire participer son épouse et ainsi unir le couple!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services