La loi Taubira : une tentative de déculpabilisation

Henri Hude publie plusieurs textes à propos de la dénaturation du mariage. Il explique :

"Je suis en
effet persuadé que nos groupes dirigeants confondent l'œuvre  de
législation avec une thérapie collective, une tentative de
déculpabilisation collective et individuelle
. Au-delà de tous les
arguments qu’ils peuvent faire valoir, leur motivation principale semble
se situer exactement là : dans leur désir d’autojustification et dans
leur besoin de déculpabilisation de la "chair"
."

Nous l'avons déjà écrit : la loi Taubira sert à justifier l'homosexualité. Mais cette entreprise est vouée à l'échec : l'union homosexuelle étant par nature désordonnée, les personnes homosexuelles qui succombent à cette tendance resteront frustrés. Même avec une loi :

"La
déculpabilisation effective de l’homme, c’est sa responsabilisation
,
qui a pour conséquence sa fautivité‚ et la possibilité pour lui de se
reconnaître pécheur et peccable. La­
« dépeccabilisation » (si on nous permet ce barbarisme) effective de
l’homme, c’est inversement la contrainte de devenir sujet à la
culpabilisation, sauf aux moments où il parvient à se penser autrement
que comme un individu fini.

Maintenant, ce qu’on appelle vulgairement déculpabilisation, en Occident, de nos jours, c’est un effort pour supprimer à la fois la culpabilité et
la peccabilité. Et ceci est un mythe. Et l’entreprise fondée sur ce
mythe est évidemment vouée à l’échec
[…]."

7 réflexions au sujet de « La loi Taubira : une tentative de déculpabilisation »

  1. nemo

    “les personnes homosexuelles qui succombent à cette tendance resteront frustrés. Même avec une loi”
    C’est l’évidence :
    – comment un homme peut il combler un homme ?
    – comment une femme peut elle combler une femme ?
    et ça se lit sur leurs visages .

  2. Clovis

    Réhabiliter ainsi la fautivité et sa conséquence la culpabilisation est du grand art. C’est revenir à l’évidence pascalienne du péché originel condition de la rédemption, qui conduit notre si belle liturgie romaine à s’exclamer: ” O felix culpa”: faute bienheureuse….qui nous a valu un tel rédempteur! Merci Henri Hude de nous élever au-dessus du niveau des pâquerettes sans pour autant les perdre de vue.

  3. xyz

    @Clovis
    Ce qui est du grand art de la part des nihilistes de tout poil n’est-ce pas de créer une nouvelle faute et de concevoir un nouveau péché originel en supprimant le sens chrétien et pascalien de la faute et du péché originel ?

  4. myriam

    Nous sommes dans le piege. Mariage homo il s en moque, LE SEUL marriage qu il a promis a ses amis qui l ont elu c est la POLYGAMIE LAIQUE…Il faut que le 24 mars cesse les flonflons de kermesse et que les slogans soient serieux…Mesdames, voulez-vous trois femmes de plus dans votre maison ?????

Laisser un commentaire