La loi sur l’euthanasie pour fin 2018, début 2019

C'est ce que déclare à La Vie Jean-Louis Touraine, président du groupe d’études sur la fin de vie à l’Assemblée nationale, proche de Jean-Luc Romero (président de l’Association pour le droit à mourir dans la dignité) :

« Il faut compléter la loi Claeys-LeonettiEn France, on meurt mal, dans de mauvaises conditions. À la tête de ce groupe d’études, je veux mener une réflexion, écouter les avis favorables et ceux des plus réticents. Le sujet sera débattu à l’Assemblée soit fin 2018, soit début 2019. »« Ce n’est pas un sujet de bioéthique stricto sensu et on ne sait pas encore s’il fera partie de la révision des lois de bioéthiqueTout est possible. Je veux un additif significatif à la loi actuelle. À condition d’être bien encadrée, une avancée est possible comme au Luxembourg, en Belgique ou en Suisse. »

Et surtout que la loi soit bien encadrée… on sait ce que cela donne.

Le pire c'est sans doute la réaction de Jean Leonetti, président du conseil national des Républicains, spécialiste de l'ouverture des boîtes de pandore, tant sur la fin de vie (sédation terminale) que sur la bioéthique (recherche "encadrée" sur l'embryon humain) : 

« Si on n’attend même pas que des lois votées à la quasi unanimité sous un gouvernement de droite puis sous un gouvernement de gauche produisent leurs effets, cela signifie que certaines personnes ne se satisfont pas que la loi ne parle ni d’euthanasie ni de suicide assistée et qu’elle veulent parvenir à cet objectif. »  « On a fait des lois dans lesquelles on n’a jamais transgressé l’interdiction de tuer. On est allé aux limites de la non-souffrance, du non-abandon, avec comme base le dialogue et la collégialité. Il faut fixer une limite. Les portes entrouvertes finissent par s’ouvrir. »

C'est de l'hypocrisie ou il est vraiment idiot ?

A vrai dire, l'attitude du gouvernement avec les personnes âgées est assez cynique, après leur avoir augmenté la CSG, il va bien vouloir les achever…

Laisser un commentaire