Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / France : Politique en France

La loi de bioéthique adoptée par le Sénat… grâce aux voix LR

La loi de bioéthique adoptée par le Sénat… grâce aux voix LR

Lire “La PMA pour toutes adoptée”. C’est à nouveau l’histoire d’une droite qui a honte d’être de droite et qui trahit ses électeurs. Même remaniée par une majorité de “droite”, cette loi  ouvre la PMA pour les couples de femmes homosexuelles. Les plus naïfs ou ceux qui s’obstinent à ne pas ouvrir les yeux vous diront que Bruno Retailleau a voté contre. Et alors ? Il est président du groupe LR qui, par ses 25 voix pour et ses 19 abstentions, permet à la loi de bioéthique d’être adoptée par 153 voix pour et 143 vois contre (le détail nominatif ici). C’est une fois de plus l’effet cliquet : la droite est incapable de s’opposer aux dérives morales des lois sociétales dites de “progrès”.

Le Sénat dominé par l’opposition de droite a adopté de justesse mardi en première lecture, grâce aux voix de gauche, le projet de loi bioéthique qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes. Le texte, largement remanié par le Sénat, va maintenant repartir en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

Dans un hémicycle quasiment plein, le projet de loi a été voté par 153 voix pour (très grande majorité des groupes PS, LREM, RDSE à majorité radicale et CRCE à majorité communiste). La majorité sénatoriale de droite a très largement voté contre (97 des 144 LR, 26 des 51 centristes, 7 des 13 Indépendants). 45 sénateurs se sont abstenus.

Le PC”F” se réjouit, le lobby LGBT aussi :

Pour information, voici les modifications apportées à la loi mais qui pourront être supprimées aisément en deuxième lecture par l’assemblée nationale :

Voici les dix principales modifications apportées en première lecture par le Sénat au projet de loi bioéthique :

– Ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes : Le Sénat a donné son aval à cette mesure emblématique, mais il a limité le remboursement par la Sécurité sociale à la procréation médicalement assistée à « caractère médical ».

-Double bon : Il s’est prononcé contre « le double don » de gamètes, mesure défendue par le gouvernement pour autoriser le recours à la fois à un don d’ovocyte et à un don de sperme dans le cadre d’une PMA.

-Filiation : Pour les couples de femmes, le gouvernement souhaite que celle qui n’a pas porté le bébé soit reconnue comme parent à égalité avec sa compagne qui accouche, par le moyen d’une reconnaissance anticipée de l’enfant devant notaire. Le Sénat a lui proposé d’établir la filiation de la mère d’intention, celle qui n’a pas accouché, par voie d’adoption.

-Accés aux origines : Les sénateurs ont distingué d’un côté l’accès aux « données non identifiantes », accepté de manière irrévocable par les futurs donneurs de gamètes préalablement au don. Et d’un autre côté, l’accès à l’identité qui devrait faire l’objet d’un consentement du donneur au moment où l’enfant majeur né d’un don en fait la demande. Le Sénat a aussi prévu que les anciens donneurs, sous le régime actuel d’anonymat, puissent être recontactés sur leur volonté ou non de communiquer leurs informations personnelles.

– Autoconservation des ovocytes : Le Sénat a supprimé l’article autorisant l’autoconservation des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) hors raisons médicales (cancers, endométriose…).

– GPA : Le Sénat a exclu la transcription à l’état-civil des actes de naissance établis à l’étranger mentionnant deux pères ou mentionnant comme mère une femme autre que celle ayant accouché. Le gouvernement proposait que la « réalité » d’un acte d’état-civil étranger soit « appréciée au regard de la loi française » et non pas de la loi du pays où a été réalisée la gestation pour autrui.

– Recherche sur l’embryon : Les sénateurs ont porté à 21 jours le délai autorisé pour la culture d’embryons in vitro, alors que les députés l’avaient augmenté à 7 à 14 jours.

– Chiméres : Le Sénat a rétabli l’interdiction de tout embryon chimérique, alors que le gouvernement souhaitait encadrer l’insertion de cellules-souches humaines dans un embryon animal. Il s’est opposé à la modification génétique des embryons à des fins de recherche scientifique et médicale.

– Bébé médicament : Les sénateurs ont réintroduit la technique du double diagnostic préimplantatoire (DPI-HLA) connue aussi sous le nom de « bébé médicament » ou « bébé du double espoir ».

– Corps donnés à la science : Le Sénat a voté un amendement du gouvernement visant à encadrer les conditions de dons du corps à la science.

Partager cet article

14 commentaires

  1. De toute façon, cette soi-disant “droite” avait déjà magouillé le vote du “faux-mariage pour quelques-uns” au Sénat en 2013. Il n’y a pas grand-chose à attendre d’eux.

  2. La preuve qu’un projet de loi élaboré dans les Loges trouve chez LR, noyautés par les “frangins” toutes obédiences confondues, les voix d’appoint qu’il lui faut pour museler l’opposition : la canaillerie de ces 25 députés à la botte (et celle des 19 “courageux” abstentionnistes”) ne suscite que le dégoût jusqu’à la nausée.

    Pour les prochaines élections, il faudrait que le Salon Beige nous ressortent cette liste en pointant les candidats aux municipales, de manière à ce que nous puissions leur exprimer notre façon de penser…

    • Entièrement d’accord avec vous , Monsieur.Ce n’est plus une droite que nous avons dans ce pays mais un mauvais assemblage de personnes soit sans courage/opinion soit soumis aux hurluberlu auxquels vous faites allusion.

  3. rectification : “que le Salon Beige nous ressorte”

  4. LR n’est pas de droite et ne l’a jamais été.

    Il faudra combien encore de votes de ce genre pour ouvrir les yeux ?

    • Exact. Même Chirac a toujours été qualifié par les meilleurs politologues comme étant un pur produit de centre-gauche.Sorti de l’ENA ça ne peut , à mon sens , qu’avoir été un pur socialiste , même modéré , mais socialiste .Un adepte du regroupement familial ne peut en aucun cas être de droite !

  5. Demain, ils “voteront” une…”loi” qui permettra de se déplacer sur les mains ou de ramper sur le ventre dans l’espace public, les gens qui marchent sur les pieds devront quitter les trottoirs !

  6. et bientot l’achat d’un ventre (d’une pauvresse) porteur par l’internet (gpa)

  7. si les chrétiens continuent à voter macron, ils auront droit (au cours du deuxième mandat) à la pma (financée par la sécurité sociale aussi?)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services