Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Laïcité à la française

La laïcité anticléricale en France

Valeurs actuelles relaie les propos de deux prêtres, que nous avions rapportés il y a quelques semaines :

Partager cet article

5 commentaires

  1. Que faire pour aider cette paroisse ?
    lm 2wlt

  2. C’est ce que nous tentons d’expliquer à certains qui semblent croire que tout pourra être oublié demain… ou la semaine prochaine.

  3. l’âme des Français!
    Pourquoi la République Française doit-elle poser un acte de repentance,public,officiel,solemnel?
    parce qu’elle née,et qu’elle est assise,depuis plus de deux siècles,sur le Mensonge et sur le Crime.
    Reconnaître cette réalité historique libérera les Français d’un poids qu’ils portent- même s’ils n’en sont aps conscients- depuis plus de deux cents ans. Comment cela?
    Quelques esprits dévoyés,à la fin du XVIIIè siècle,s’arrogeant des droits qu’ils n’avaient pas,manipulant des hordes de provocateurs,en vue de discréditer,puis d’humilier,enfin de détruire,en la personne du monarque,le principe politique qui avait laborieusement édifié la Maison France,phare de l’Europe jusque dans le XVIIIè siècle.
    Jeter à bas un régime reposant essentiellement sur l’alliance -sacrée à Reims-entre les peuples de France et la descendance d’Hugues Capet,aurait paru impensable avant “les Lumières”,qui furent en réalité l’obscurcissement de la raison,aboutissant aux pavés gluants du sang des Français dont les corps s’amoncelaient autour des échafauds.
    Le moyen utilisé pour attaquer dans ses fondations la monarchie capétienne fut d’abord de “travailler l’opinion”,en sapant la confiance mutuelle séculaire entre le peuple et son souverain (“Ah! Sile Roy savait ça!”)
    Les organisateurs de cette énorme opération de division (“diabolos”) s’employèrent à composer et à répandre libelles,rumeurs,caricatures,mensonges,tout ce qui pouvait discréditer l’entourage des jeunes souverains,afin d’atteindre la personne du roi,vénérée par le peiti peuple et les provinces. Une fois désacralisé” le roi n’était plus que “le Boulanger”,”Monsieur Veto”,”le Gros Cochon”,et “le tyran assoiffé du sang du Peuple”.
    La reine fut une cible de choix. La fille de la Grande Marie-Thérèse,Impératrice d’Autriche et reine de Hongrie,la si gracieuse Dauphine,ovationnée de Paris à Versailles vingt ans plus tôt,devint “l’Autrichienne”,sur laquelle une populce mercenaire fut envoyée vomir,des mois durant,les injures les plus abjectes.
    La République Française est née du Mensonge. Une Assemblée,autoproclamée Nationale,commence par violer ses propres décisions. Entraînée par son mensonge,l’escalade de la dé-raison ,e connut bientôt plus de bornes:on couronna sur les autels profanés,des “Déesses Raison”,cruel ridicule qui révèle assez l’aveuglement dans lequel les maîtres-à-penser du moment avaient précipité une nation entière! Là est bien le drame:des esprits fanatisés par leur utopie égalitariste,firent endosser aux Français les mesures les pklus aberrantes,les crimes les plus honteux.
    Est-ce le peuple français qui fit descdndre de tous les clohers,de toutes les églises,de tous les villages,de toutes les provinces,les airains séculaires,symboles des joies comme des malheurs de toutes les générations?
    Est-ce le peuple français qui exigea l’holocauste des Carmélites,la traque de pasteurs qui ceillaient en pères sur l’harmonie des familles,les noyades programmmées dans la Loire et les “mariages républicains”?
    Est-ce le peuple franaçais qui réclama la mutilation de ses monuments historiques,les démilitions de Lyon,le pillage des abbayes,la destruction des archives et de documents uniques,soigneusement transmis de siècle en siècle?
    Est-ce le peuple français,enfin,qui s’acharna contre un roi qui ne voulut jamais que son bonheur,contre une reine,dont il admira la dignité jusque sur les planche de la guillotine,sontre une jeune princesse bienfaisante,icône de la charité?
    Est-ce le peuple français qui fit arracher à sa mère un enfant de dix ans,pour l’emmurer pratiquement,sous surveillance “légale”? (” Quest-ce qu’un enfant,quand il s’agit du salut de la République?” )archives nationales AE15n°22
    Est-ce le peuple français qui est coupable de crimes dont l’énumération provoque le vertige?
    NON ,ce n’est pas le peuple français. Alors,qui est-ce ?
    Les responsables de l’effroyable chaos causé par ce que nous appelons la Révolution française,sont quelques individus,dont plusieurs finirent victimes de la logique fatale qu’ils avaient eux-même déclenchée. Ces responsables ont chargé le peuple français d’un fardeau qui n’est pas le sien. Depuis plus de deux siècles,l’Histoire “officielle” diffuse dans l”univers les grands mythes de la République. Des criminels ont toujours des boulevards à leurs noms,preuve de l’inconscience dans laquelle le peuple français a été fourvoyé. Entre Danton et Madame Elisabeth,entre Kellerman et le petit Dauphin,les édiles des villes françaises ont fait des choix. Ces choix nous renseignent sur l’ampleur du Mensonge et sur ses implications dans l’âme des français.
    Car les français ont une âme!
    Cette âme,qui gémit au plus profonds des coeurs,il faut la libérer! La délivrer d’un malentendu qui la blesse depuis plusieurs générations.
    C’est à la République Française,telle qu’elle existe maintenant,qu’il revient de faire “acte de repentance”. Officiellement. Solemnellement. Qu’on ne s’y trope pas:il ne s’agit pas d’une quelconque formalité sans effet,d’une petite phrase au détour d’un long discours. Non,ce sera une RECONNAISSANCE,humble,totale,heureuse,de ce qui fut,et de ce qui est.
    Enquels termes sera fair un pareil acte. Plus que les termes,c’est la volonté d’en finir avec un Mensonge et une illusion,qui liberera le peuple français d’un malaise dont il ne sait pas situer la racine.
    Que notre République,si prompte à donner des leçons de morale à l’univers entier,se repente enfin,à son tour,par la voix des représentants qu’elle se donne.
    Et qu’elle vive,alors,de la vérité simplement reconnue!
    un français

  4. @lafforest a l’exact mérite de rappeler quelques “petites” choses de la République que nous avons oublié -vas savoir pourquoi ?- de faire valoir.
    La révolution a été imposée par moins de 5000 personnes manipulées, elle n’est pas un mouvement populaire français mais d’une répétition d’une manoeuvre anglaise.
    On remarquera ensuite qu’avec “l’Autrichienne” les Rois préparaient doucement l’Europe des Nations, niée par les révolutionnaires puis, après plusieurs millions de morts, promue en mondialisation délirante par ceux qui prétendent en être les héritiers.
    Tout et son contraire.
    Pendant ce temps, notre pays est entré dans la pauvreté et une période que je nomme les “200 Dramatiques” terminée en 1989.
    Vous avez-dit “progrès” ?

  5. Comme le dit si bien lafforest, la “révolution” fut l’oeuvre d’un groupuscule.
    Les “Lumières” de l’ombre qui y sont toujours et très secrètement. Lumières sataniques. Anéantir “l’infâme” et voilà le résultat. Ne serait-ce pas ces salopards qui ont implanté l’islam pour détruire le christianisme.
    Qui dit laïcité, dit rue Cadet (et autres).
    Qui dit l’allahïcité, pense la même chose.
    1768 – 1789 – 1905 – 1968 – 2009 (c’est un constat personnel) et je passe sur d’autres dates.
    Vade retro satanas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services