La justice sociale selon Marlène Schiappa : légaliser en France ce qui est légal à l’étranger

Invitée ce matin de RMC, le ministre de l’égalité Marlène Schiappa a justifié la légalisation de la PMA pour les femmes sans homme :

“C’est une question de justice sociale. Parce que, actuellement, on constate qu’il y a des femmes qui sont en France, qui ont les moyens d’aller à l’étranger faire une PMA. Et des femmes qui sont en France, qui n’ont pas les moyens d’aller à l’étranger faire une PMA“.

Et tant pis pour les enfants privés de père.

Avec cet argument, il faut vite légaliser tout ce qui est légal à l’étranger et qui ne l’est pas en France : la GPA, bien évidemment, mais aussi toutes les pratiques qui peuvent déjà être légalisées à l’étranger, comme l’euthanasie en Suisse, l’euthanasie des mineurs en Belgique, le clonage (thérapeutique bien sûr), et puis, tant qu’à faire, la polygamie, etc.

En termes de calendrier, elle évoque l’année qui arrive, 2018, probablement avec la révision de la loi bioéthique.

 👉 Signer la pétition : “Mobilisons-nous, préparons la prochaine loi de bioéthique 📝

Laisser un commentaire