Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

La Hongrie veut relancer la natalité

La faible fécondité de la population hongroise (un enfant par femme) est un réel souci pour le pouvoir. Dans l'espoir de relancer la natalité, le gouvernement Viktor Orban a introduit une réforme fiscale favorable aux familles des couches moyennes, et gratifie désormais toutes les mères d'une décoration en forme de coeur, qu'elles sont invitées à accrocher fièrement à l'entrée de leur maison, dès leur retour de la maternité. La nouvelle Constitution hongroise, adoptée en avril, indique notamment en son préambule:

"Les valeurs fondamentales qui assurent notre cohésion sont la fidélité, la foi et l'amour."

Depuis le 1er septembre, ce texte est obligatoirement exposé dans toutes les mairies du pays.

Cela nous change du matraquage pro-avortement et pro-contraception.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Et vive les Magyars!
    Et s’ils voulaient, pour faire oeuvre de miséricorde, récupérer certain président  » importé » à fin de recyclage, ils auraient droit à notre reconnaissance éternelle!

  2. Je n’ai jamais compris pourquoi la Hongrie n’a pas suivi le même chemin que la Pologne après la chute du communisme en 1989. Surement parce que le catholicisme n’y est pas aussi majoritaire.
    Mais bon je reste sceptique sur ces mesures. Car malheureusement, pour reprendre l’exemple de la Pologne, même avec une législation sévère sur l’avortement et une politique pro-famille, le taux de fécondité n’arrive pas à remonter. Tout simplement parce que 50 ans de communisme ont fait très mal au pays, et que la matérialisme marxiste a empêché toute relance de la natalité. Cette politique nataliste qu’entreprend M. Orban doit être de long terme et non des mesures qui s’arrêteront dès le retour possible de la gauche en Hongrie…

Publier une réponse