La Hongrie défend sa souveraineté face à l'UE

D'Olivier Figueras dans Présent :

"Dans le bras de fer qui l’oppose aujourd’hui à l’Union européenne, la
Hongrie ne semble pas décidée à plier. Après tout, c’est en toute
légalité que le Parlement a décidé, lundi passé, de réécrire sa
Constitution.

[…] Bruxelles, de son côté, a appelé la Hongrie à respecter l’état de
droit, et ses engagements auprès de l’Europe. Mais comment peut-il y
avoir un état de droit dans un pays qui, se voyant retirer toute
souveraineté, ne serait plus en mesure de l’assurer ? Bruxelles
prétend-elle aussi être désormais le seul garant de l’état de droit ? Et
d’un état de droit qui n’aurait plus rien à voir avec ce qui constitue
la communauté, la Nation d’un groupe de citoyens donnés ?

On comprend la préoccupation de l’hydre européiste. Mais il est
hypocrite de sa part de nous faire accroire qu’elle s’inquiète pour les
étudiants ou les SDF, quand elle craint bien plus un nouveau grain de sable national grippant les rouages de son monstre étatique.

Un peu partout, on condamne, en flattant Bruxelles, ceux qui ne
supportent plus la marque du collier. A commencer par Harlem Désir –
mais pour qui se prend cet histrion ?

Le Front national salue, au contraire, cette « réaffirmation du
principe de la primauté du droit national hongrois sur celui de l’Union
européenne
 ».

Et le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, ne l’envoie pas dire à
ses détracteurs. « Qui peut, demande-t-il, présenter une seule preuve,
des faits devrais-je dire, qui puisse appuyer l’idée selon laquelle ce
que nous avons décidé est contraire à la démocratie ?
 »

La réponse risque de se faire attendre longtemps…"

8 réflexions au sujet de « La Hongrie défend sa souveraineté face à l'UE »

  1. leopold

    la Hongrie a une histoire e une langue. qui s y est rendu et a travaillé avec les hongrois connait leur amour de leur nation. il faut soutenir ce pays qui fut un rempart courageux devant les turcs. la nation hongroise s est levé contre les russes. elle ne se laissera pas faire

  2. coco

    @G
    C’est pas demain la veille que nos hommes politiques feront cela chez nous!!
    Ils préfèrent cirer les pompes de Bruxelles en rampant à ses pieds, acceptant toutes leurs infamies qui consistent à maltraiter le peuple de France pour détruire en lui tout ce qui fait sa grandeur, et surtout pour nous obliger à renier le Christ.
    A BAS L’EUROPE, A BAS BRUXELLES,
    VIVE LA SOUVERAINETE NATIONALE ET VIVE LES ETATS NATIONS, PLUS VITE L’EUROPE S’ECROULERA, PLUS VITE NOUS RETROUVERONS LE CHEMIN DU BONHEUR ET DE LA PROSPERITE.

  3. pm

    La Hongrie a connu, pendant plus de quarante ans, “l’archipel du goulag” de l’autre côté du mur. Cette triste expérience lui permet de ne pas être dupe sur la nature profonde de l’UE…RSS ! Si seulement, ce vent de liberté pouvait soufflait sur la France et nous débarrasser à la fois d’Euroland et d’Hollande !

  4. Jo

    Quand un président cède face à la pression d’une poignée d’individus membres d’un lobby gay on n’a rien à espèrer de l’avenir ! Belle image que nous donnons à travers le monde !
    Pour normal 1er qu’une solution :
    http://hsene.over-blog.com/article-la-gauche-change-les-regles-electorales-116042501.html
    Ainsi s’il réussit aucune chance de revenir en arrière sur cette loi Taubira !
    Qu’un mot d’ordre : Prenez votre petite laine et tous sur les Champs Elysées le 24 mars !
    PS : Normal 1er a fait sa campagne en clamant qu’il n’aimait pas les riches ! Belle démonstration de sa part, lui qui se couche face à Berger l’agitateur ! Après s’être couché face à Mittal/Goldman Sachs !

Laisser un commentaire