Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

La Hongrie dans le collimateur de l’UE

Le Parlement européen a adopté, par
370 voix contre 249 et 82 abstentions, le rapport du député Vert
portugais Rui Tavares, qui s’en
prend à la Hongrie. Viktor Orban est venu se défendre sur place, soulignant que ce rapport faisait peser la menace d’une mise sous tutelle de l’UE par
un organisme qui n’est pas prévu dans le traité
, une commission qui
briserait l’équilibre des pouvoirs entre les institutions européennes et
les Etats membres.

« Ce
rapport est très injuste envers la Hongrie, très injuste envers le
peuple de Hongrie. Vous y appliquez le deux poids deux mesures. (…) J'ai
vécu le sort de l'Europe centrale, je sais ce que c'est que de ne pas
être en mesure de gérer sa propre vie parce que d'autres décident pour
vous. Nous savons ce que cela représente quand l'indépendance nationale
est foulée aux pieds
. »

« Il faut lutter contre ceux qui
veulent transformer l'Union européenne en nouvel empire ».

L'UE ne pardonne pas à Viktor Orban d'être pro-vie et d'avoir modifié la Constitution,  désormais centrée sur l’identité chrétienne.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Comme quoi, un récent commentateur du SB avait parfaitement raison lorsqu’il avait voulu attirer notre attention sur la résistance méconnue qu’effectuait la Hongrie, bien isolée au sein du vieux continent.
    Soutenons ce pays, qui est surprenant à plus d’un titre.
    Et à bien y regarder, il existe même d’autres pays chrétiens en Europe.
    Mais enfin, il faut reconnaitre que Viktor Orban et les Hongrois, ne sont pas banals…
    J’en profite pour recommander à tous les ouvrages de Mgr Tihamer Toth, qui n’ont globalement pas pris une ride.
    “Mgr Tihamer Toth était un théologien, évêque et écrivain hongrois.
    Il est né dans une famille chrétienne.
    Il fut aumonier de l’armée austro-hongroise pendant la première guerre mondiale (…). Il a écrit 23 livres sur des sujets religieux, qui ont eu des traductions en plusieurs langues.” (babelio.com)

  2. Mais rien ne vaut l’exemple, alors voici ce texte qui donne encore le frisson (Jésus Christ, le Fils de Dieu, le Divin maître):
    [Extrait de l’une des prédications de Tihamer Toth – commentaire du Symbole des Apotres]
    ” « Rappelez-vous, César ; vous avez fait crucifier un vieux pêcheur du nom de Pierre. Et maintenant la plus belle église du monde porte son nom et devant Saint-Pierre se dresse un obélisque de granit rouge d’une hauteur de vingt-cinq mètres que vous connaissez bien. Lorsqu’il n’y avait pas encore de chrétiens dans le monde, il se trouvait devant le temple égyptien du dieu soleil et l’un de vos prédécesseurs, Caligula, l’avait fait placer dans le cirque où les chrétiens furent déchirés par les bêtes féroces…
    Voyez, l’obélisque est encore debout aujourd’hui, seulement… seulement, sa pointe n’est plus telle qu’elle était de votre temps. Maintenant une croix de six mètres de haut le surmonte et dans cette croix est enfermée une parcelle de la croix bénie du Christ… et sur l’obélisque on peut lire des paroles… des paroles dont la vérité est proclamée depuis déjà vingt siècles… lisez, César, car vous savez le latin… »
    L’empereur lit… et commence à trembler… et sa figure s’altère… la vision est disparue, – mais nous restons et nous lisons, en nous agenouillant, d’une âme reconnaissante, nous lisons comme une prière l’inscription de l’obélisque, comme le témoignage éclatant de l’histoire du monde :
    « Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat » ,
    « le Christ triomphe, le Christ règne, le Christ commande » . Amen. ”

  3. Et bien sûr encore un vert qui se fait remarquer en semant le désordre ! Belle clique que ce parti prétendument écologique ! Parti poubelle !

  4. L’UE est en passe de devenir l’Empire du Mal en effet et le ” deux poids deux mesures” une règle de gouvernement à Bruxelles comme à Paris. Heureusement cette dérive mortifère avive la résistance des européens de coeur comme les hongrois et leur chef d’Etat. L’Europe ne se réduit pas à l’UE…

  5. Le totalitarisme avance !
    Et dire qu’il y a encore des naïfs pour croire que cette Europe est viable et qu’elle a fait et fera notre bonheur…
    Que s’écroule cette peste et que naisse l’Europe des Peuples et des identités européennes.

  6. “L’UE ne pardonne pas à Viktor Orban d’être pro-vie et d’avoir modifié la Constitution, désormais centrée sur l’identité chrétienne.”
    Viktor Orban est français parce qu’être “français” c’est justement mettre la chrétienté au coeur de la politique, dire qu’au dessus des lois humaines, il y a la Loi de Dieu intangible : le Décalogue, Loi de nos lois, Constitution de nos constitution.
    La république et l’Europe sa fille, détestent Orban et tous les Français PARCE QUE nous sommes chrétiens.
    La République et l’Europe en retour nous les DETESTONS car, nous, SEULS AUTHENTIQUES FRANCAIS, nous disons que le Christ est plus que notre Dieu, notre Roi et Sa Loi, le Décalogue, plus que notre loi, la Loi de nos lois.
    Ce pourquoi il n’y a rien de commun entre nous, Français donc chrétiens, et la république et sa fille l’Europe : tout ce qu’elles adorent nous le détestons, ; et tout ce que nous adorons, elles le détestent.
    Elles sont nées pour nous combattre et nous les combattrons donc jusqu’à notre victoire.
    Avec Victor Orban, et tous les Hongrois, avec qui nous partageons le même Dieu, comme tels plus français que certains de nos compatriotes qui ne sont plus qu’hostilité envers nous par hostilité envers Dieu, ennemis des Français et du genre humain par amour d’eux-mêmes jusqu’à la haine de Dieu.
    Vive le Christ Qui est seul Roi de France.

  7. Je crains un peu les commentaires agressifs que je lis au fil des articles.
    Pour la Hongrie, je me contenterai d’observer que V.Orban a été (ré)élu sans ambiguïté (…lui!) et que le peuple hongrois ne veut pas des diktats (sov…) européens; pas plus que la courageuse Irlande d’ailleurs.
    A la naissance de la belle Europe des PEUPLES était un principe essentiel: le principe de subsidiarité (les institutions ne se mêlent pas de ce qui relève d’un état). Ce principe a été progressivement oublié et se trouve régulièrement piétiné par des fonctionnaires qui ne représentent qu’eux-mêmes, et autour desquels planent des montants colossaux en toute opacité.
    Non, l’Europe est morte: elle se comporte en dictature sans être seulement en mesure de réfréner les ardeurs totalitaires de la France ou la Suède (je ne parle pas de la Turquie qui, heureusement pour elle, n’y est pas encore)

  8. La Hongrie a tellement souffert dans la dictatureinternationale du socialisme bolchévique anti-chrétiens ,qu’est-t-elle venue faire dans cette galère UE qui n’est qu’un clone du bolchévisme socialiste raciste totalitaire anti-Blancs et anti-chrétiens déguisé en novlang démocratique ?
    Si des nations souffrent du joug européiste qu’elles s’en libèrent en décidant unilatéralement de sortir de l’UE sans demander la permission à qui que ce soit , que diantre !

Publier une réponse