Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

La haine antipapiste révèle l’affolement des tenants de la culture de mort

Dans Monde & vie, Jeanne Smits pointe les contradictions du documentaire bénédictophobe passé sur Arte il y a quelques jours :

"Le pontificat de Benoît XVI marque une rupture radicale avec celui de son prédécesseur – dont il fut le plus proche conseiller pendant vingt ans.

Benoît XVI ne s’intéresse qu’à la séduction des élites européennes pour oeuvrer, en Europe, à une « Reconquista d’un type nouveau » mais ce pape avant tout politique est d’abord un passionné de liturgie surannée.

Benoît XVI «ne veut plus remplir les messes» – et pourtant les églises vides filmées par Vitkine et Kwak sont celles héritées de l’esprit de Vatican II et de son « ouverture », qui ont abouti à ce que seulement «1 % des jeunes Européens» pratiquent aujourd’hui leur religion.

[…] Mieux: ce vieil homme (c’est-à-dire: trop vieux pour être pape et encouragé à démissionner par « 46%» des Français) qui n’aspirait, à la mort de Jean Paul II, qu’à une retraite solitaire et studieuse, a su s’emparer du pouvoir par son sermon-programme à l’ouverture du Conclave. Il a osé dire tout haut ce que tous les cardinaux pensaient tout bas : la barque de Pierre était à la dérive – mais il est en train de diviser et de couler ce qui voguait si magnifiquement, avant.

Et puis, cet homme d’immense savoir dont Arte n’évoque point la richesse, ce Benoît XVI qui déteste la foule, qui ignore le Tiers-monde, qui a tout misé sur l’action politique pour remettre l’Europe sous la coupe de l’Eglise, savez-vous ce qui l’empêche de « changer »? «On prie pour lui, on le vénère, on baise sa main.» C’est la conclusion de Hans Küng : le coup de pied de l’âne.

Presque trop dérisoires pour être réfutées, les thèses d’Arte présentent au moins un intérêt. Elles révèlent la peur. La panique devant cet homme qui veut recentrer l’Eglise sur le Christ. Et qui serait, si l’on comprend bien, en train d’y réussir."

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Le reportage de Canal + sur ce que veut le pape a le mérite d’être très bien filmé, avec de belles images et de jolies couleurs. Les critiques de JM Guénois,du Figaro, sont justes sur certains points : Ratzinger était loin d’être un inconnu ; les légionnaires du Christ traînaient une grosse casserole. Malgré tout, on ne demande qu’à être convaincu sur l’ensemble de la thèse : Benoît XVI souhaite revenir à la Tradition. Sa progression peut ressembler à celle des Gilles de Binche : deux pas en arrière, trois pas en avant. Des pas en avant : le motu proprio summorum pontificum, la levée des excommunications, les discussions doctrinales. Des pas en arrière : les visites de mosquées, de synagogues, de temples luthériens ; plusieurs nominations bizarres de prélats à la Curie ou à la tête de diocèses ; Thiberville. Et puis, l’épée de Damoclès que constitue son âge. Qui va le remplacer? On voit mal le cardinal Bertone
    poursuivre son oeuvre.

  2. Arte, avec mes impôts !

  3. à Mingdi,
    permettez -moi de vous souhaiter un peu plus d’Espérance cher ami, en cette semaine Sainte.
    Ne tirez pas de conclusions trop hâtives de la nouvelle péripétie de Thiberville, somme toute, en l’état, tout à fait conforme à ce que dit le Saint-Père des loups infiltrés ici et là …
    Pour le reste faudrait-il que de manière bien innovante, la charité s’imposât des frontières alors que tous les hommes de bonnes volonté soucieux de respecter la loi naturelle sont désignés à la vindicte populaire par les tenants et aboutissants de la fausse religion du Progrès sans humanité ( cf le discours d’un certain “Chapon endimanché” dernièrement à l’accadémie)?

  4. Concernant les attaques contre le pape, certains analystes (malheureusement je ne me souviens plus lesquels) vont bien plus loin.
    Ce n’est pas tant le fait de rattacher le pape aux problèmes de pédophilie qu’est recherché que de discréditer le discours moral de l’Eglise, en vue de faire passer pour des droits ce que sont des injustices :
    – avortement
    – “mariage” stérile homosexuel

    Qui, en dehors de l’Eglise, s’oppose réellement à tout cela ?
    Il faut chercher à comprendre “à qui profite le crime” pour comprendre qui est par derrière.
    Évident, au plus profond, il y a le Malin.
    Mais lorsque nous ferons tomber les masques, en répondant non seulement é”ce que vous dites est faux” mais également “vous vous moquez éperdument et des victimes et du pape, tout ce que vous chercher c’est discréditer l’Eglise, mais Paul VI est là pour vous prouvez que 40 ans “, peut-être alors arriverons-nous à déstabiliser nos agresseurs.

  5. Si le fait de financer une chaîne publique par vos impôts vous dérange, cher SD, vous pouvez toujours vous expatrier en Arabie Saoudite, je suis sûr que vous y serez très heureux.

  6. @ Sancenay
    Je suis optimiste (l’Espérance c’est autre chose) puisque je vois le pape avancer. Il pourrait reculer, comme ses prédécesseurs, mais pourquoi se donnerait-il tout ce mal? Ou faire du surplace, péché mignon des politiciens. Cela ne semble pas être son genre. Pour moi, il avance. Alors, Thiberville simple péripétie? Le papelard de mise à pied du curé Michel est tout de même signé du cardinal Hummes, personnage important de la Curie.Et puis, ça la fout mal. J’ai participé aux manoeuvres autour du Chamblac qui ont suivi la mort de l’abbé Montgommery. Sans le curé Michel, le diocèse de Mgr Nourrichard va devenir un désert spirituel digne du diocèse d’Amiens de l’illustre Mgr Bouilleret. Cela aurait valu la peine de frapper un grand coup sur la gueule des loups. Benoît XVI est né le 16 avril 1927, il aura donc 83 ans dans quelques jours. Que Dieu lui prête longue vie.

  7. à Mingdi ,
    Oui, au regard de la “purification ” de l’Eglise entreprise résolument par le Saint-Père , le nouvel épisode de Thiberville constitue malheureusement une “péripétie ” au-delà du choc et de la tristesse que nous partageons évidemment avec nos courageux frères de Thiberville.
    Cependant si vous vous reportez aux analyses très fines de Monsieur l’Abbé Barthe parues dans l’Homme Nouveau l’année dernière, je crois, et concernant la composition de la Curie, la position du Cardinal Hummes ne vous surprendra pas.
    Je vous souhaite de bonnes Pâques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services