Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : L'Islam en France / Religions : L'Islam

La guerre que nous menons contre Daesh…

Nous l'avions déjà constaté lors des attentats de Paris, nous le revivons pour les attentats de Bruxelles : l'Europe est fortement mobilisée contre Daesh. C'est-à-dire que, désarmés par des politiques sans volonté, nous déployons quelques tonnes de sentimentalisme, ayant sans doute l'impression de "faire quelque chose" à défaut de le faire vraiment. Les photos de profil sur Facebook sont devenues noir-jaune-rouge, le web dégouline de larmes et de sentiment. Quelques exemples :

CUcV3IUU8AAZuy-.jpg largePour ne pas entraver l'action de la police belge, les internautes postaient ça pendant l'action, des "lolcats". Indicateur d'un état d'esprit.

Capture-d_c3a9cran-2016-03-22-c3a0-11-13-20Les "nous sommes" ou "je suis" ont à nouveau fleuri partout sur le web

CeJkyf_XIAAzewHMais le "terrorisme" n'a toujours pas de nom…

CeKYU9gWIAAsHREMessages de soutien à la craie : efficacité immédiate…

CeI8dnAW4AAerdY.jpg largeAllez, Milou, ça va aller, on va aller mettre quelques bougies…

IndexLa tour Eiffel aux couleurs de la Belgique

2016-03-22 (8)Là, on devient de vrais va-t-en guerre

8Ouh, Daesh a peur !

CeJmd1dW4AAbzBVL'ennemi est encore plus dématérialisé ici : l'ennemi, c'est la kalachnikov…

 

Et à Bruxelles, tout va très bien, madame la marquise…

En face, on a ça :

CeKoop_VIAAJTP-.jpg large

Et on avait eu ça pour les attentats de Paris :

 

Sans compter les multiples vidéos de propagande de Daesh, auxquelles chacun a accès en cherchant un peu.

Hollande et Valls pleurnichent avec leurs homologues belges et lient le sort de la France à celui de l'Europe qui ne veut rien faire de concret :

"«A travers les attentats de Bruxelles, c’est toute l’Europe qui est frappée», a-t-il écrit dans un communiqué. «Ce qui exige d’elle qu’elle prenne les dispositions indispensables face à la gravité de la menace. La France qui a été elle-même attaquée en janvier et novembre dernier y prend toute sa part. Elle poursuivra de manière implacable la lutte contre le terrorisme, aussi bien sur le plan international qu’intérieur», poursuit-il. Il a ensuite pris la parole, dénonçant «une menace globale qui exige d'y répondre globalement». Désormais, «la France et la Belgique sont liées par l'horreur».

«Nous sommes en guerre, nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre», a, de son côté, réagi Manuel Valls. «Face à cette guerre, il faut une mobilisation de tous les instants», a-t-il poursuivi. en exprimant sa «solidarité» et sa «compassion» aux victimes et à la Belgique. "

La "mobilisation" n'est que défensive; elle restreint nos libertés sans entraver en aucune façon la liberté de mouvement des "terroristes", la preuve par Bruxelles. Notre façon à nous de mener la guerre contre Daesh…

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

26 commentaires

  1. sans compter ce que disait Xavier Raufer hier sur TVL et qui est confirmé par les hommes de la police: ils sont inefficaces parce que leurs structures sont extrêmement compliquées. Avant de pouvoir faire qch en France, probablement aussi dans d’autres pays d’Europe, il faut réunir 20 commissions et sous-commissions, passer par des voies administratives complexes et diverses. Cela aussi nous paralyse.
    La manière américaine paraît plus simple du coup: lui, c’est l’ennemi, donc on l’abat. Pas d’état d’âme. Mais nous, nous avons des états d’âme.
    Revoir la série 24h chrono qui avait tant choqué la France, et qui pose la question: dans l’anti-terrorisme, pour sauver la vie des citoyens, peut-on utiliser l’arme des terroristes, peut-on s’abaisser à leur niveau, bref, la fin justifie-t-elle les moyens? En l’occurrence, encercler et raser Molenbeek ou attaquer l’EI pourrait-il sembler envisageable pour les bonnes consciences si cela a pour conséquence d’éradiquer le terrorisme?

  2. Ces c… vont réussir à nous pousser à la guerre civile. Mes pauvres enfants, quelle France allons-nous vous laisser ?

  3. “Ils ont ensuite déclencher”: ils auraient pu se relire quand même.

  4. Cela commence à devenir tout simplement ridicule ! face à l’horreur infligé aux populations européennes par des musulmans délinquants reconvertis en terroristes par les manipulateurs qui eux restent en retrait, nos irresponsables ne nous proposent que des inévitables “marches blanches” des bougies, des fleurs et des chansons guimauves et des “je suis machin” ! et ils osent nous dire que nous sommes en guerre, mais contre qui? contre quoi? jamais l’ennemi n’est désigné clairement, à croire qu’ils sont sidérés par la peur des temps qui viennent ! et que font ils? rien ! il suffit de voir que l’action russe de quelques semaines seulement à eu plus de résultats que celle des alliés durant des mois en Irak ! on se moque dangereusement du monde !

  5. Cette nuit, sur Rance-Intox, un je crois député ou quelque chose comme ça, disait en gros que les attentats, c’est la faute à pas assez d’union européenne, et qu’il serait temps que l’Europe se dote de (longue litanie du style gouvernement commun, armée commune, fonctionnaires européens, …)
    Pas un mot sur l’origine des attentats:
    -qui les commet? mystère, on sait seulement qu’il y a des attentats et de pauvres victimes (les trucidés et d’autres, qu’on se garde bien de préciser autrement que “faut pas amalgamer”)
    -au nom de quoi sont-ils commis? Ben en voilà une question qu’elle est inattendue (voire inappropriée)…
    Continuez à mettre la tête dans le sable, les euro-oui-oui, et creusez pour l’avoir encore plus profond (honni soit qui mal y pense!)

  6. Premières mesures :
    Contrôle stricte et immédiat de la frontière entre la France et la Belgique ! Notez-bien que « contrôle » ne veut pas dire « fermeture ».
    Idem avec l’Allemagne, principal responsable de ce fatras européen.
    Diminution importante et visible du flux d’immigrants à l’initiative de chacun des pays « responsables ».
    Cessation immédiate des négociations avec la Turquie qui mène un double jeu. Négociations d’ailleurs illégitimes car faites sans les peuples mais avec leurs impôts…
    Union véritable de ceux qui veulent sincèrement lutter contre l’État Islamique : Pays de l’Europe de l’Ouest et Centrale, Russie, Armée Syrienne légale, Kurdes, … en éliminant tous ceux qui veulent mener un double jeu.
    Arrêt de distribution de multiples nationalités dans des paquets de lessive… et de légions d’honneur galvaudées.
    Arrêt immédiat de toute collaborations intérieures consistant à défigurer la mémoire et l’histoire de notre pays, à faire des repentance inutiles autant que mensongères, à voir partout du racisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme sans dire par qui ils sont réalisés, à cacher systématiquement les actes de racisme anti-blanc, les attaques anti-chrétiennes, les insultes anti-françaises, … Il faut retrouver une fierté d’être Français à laquelle des nouveaux arrivants pourront adhérer s’ils le veulent.
    Enfin, mesure symbolique, ne plus mettre des François à la tête de l’État (Ils ont une fâcheuse tendance à s’allier avec des Turcs ou des Ottomans en signant des accords ou des capitulations…) mais plutôt des Charles, qu’ils se nomment Martel ou de Gaulle.
    Meltoisan

  7. Depuis quand fait-on la guerre avec des discours à deux balles ? les incompétents qui nous gouvernent sont des lâches et des poltrons! ils n’osent même pas dire contre qui nous sommes en guerre !
    Quand on est en guerre, on désigne l’ennemi, on prend les armes, on arme la population et on agit ! Vous me direz que “On” est un c.. ! je ne vous le fait pas dire! mais maintenant, il va falloir faire avec … ou les virer, pour mettre de vrais chefs de guerre.

  8. Alors que la haine anti-chrétienne est propagée en utilisant des termes de “croisés” par exemple, et aboutissant à de nombreux morts et blessés, Hollande et Valls continuent à dépenser des sommes folles pour ne s’en prendre qu’aux attaques contre les noirs, les juifs et les musulmans.
    Cette complicité envers ces criminels est effarante. Le nombre de martyrs chrétiens au Proche et Moyen Orient ne suffit donc pas à ces hommes politiques ignobles.

  9. Et comme dit le Souverain Pontife, c’est une violence aveugle …
    Attentats de Bruxelles, les condoléances du Saint-Père
    http://www.riposte-catholique.fr/non-classe/attentats-de-bruxelles-saint-pere#comment-229266

  10. […] c’est toute l’Europe qui est frappée»[…] ???
    Pfff!!! Il n’y a pas que l’Europe, hé les Herpes (LRPS) ont ils bien lu ici https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Islamist_terrorist_attacks
    et là http://markhumphrys.com/islamic.attacks.west.html
    et aux philippines pays plus catholique du monde est pire que l’Europe : https://en.wikipedia.org/wiki/Terrorism_in_the_Philippines
    C’est pas l’Europe??? ce sont toutes les catholiques (=les croises) qui sont frappées

  11. Tout ceci est lamentable et démontre l’état de déliquescence profond où nous nous enfonçons. En Belgique, comme en France, les responsables en sont les socialistes et toute la gauche qui papillonne autour… La droâche ne vaut guère mieux !
    Mon Dieu, délivrez-nous de ces mauvais bergers !!!

  12. N’importe quoi ! Les attentats, c’est au contraire la faute à trop d’Union européenne, en particulier à la libre circulation et à l’espace Schengen, qui expose directement Paris à Molenbeek.
    Cette connexion directe à la Belgique, fait qu’effectivement, on peut dire “Je suis Bruxelles” ou qu’on peut illuminer la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau belge.

  13. C’est désespérant, d’attentat en attentat nous ne progressons pas d’un iota. Une fois de plus, c’est le “petit peuple” qui a payé l’inconséquence de ses dirigeants (et un peu la sienne quand même, car il vote). Et c’est le “petit” peuple” qui était, est et sera accusé de racisme.
    Et toujours aucun lien fait avec l’islam dans les commentaires avisés de nos journaleux et politiques. Mais tout va bien, nos ministres islamophiles luttent contre le racisme à l’école.

  14. Merci à Meltoisan et Tania, ils ont dit ce qu’il fallait, Crems également.
    @ Meltoisan :
    Bien vu pour les “François” ; nous avons eu aussi(à part les Charles), quelques Louis qui savaient tenir la boutique ! Je ne vous étonnerai pas en vous disant que je pense à nos rois Saint Louis, Louis XI et Louis XIII…

  15. Bravo à l’observatoire de l’islamisation qui a été le premier à poser la bonne question :
    Bruxelles: la signature de l’artificier Najim
    Laarchaoui ?
    http://islamisation.fr/

  16. Il n h a pas que la violence qui soit aveugle… Les victimes aussi, c est à dire nous Européens et surtout nos dirigeants.

  17. Et pour y remédier, le premier sinistre propose d’islamiser légalement notre pays, quand à lutter contre les incivilités dans les ecoles, c’est une excellente idée à condition de bien cerner d’où elles viennent sans ornières et sans crainte de déplaire à un certain électorat : on sait tous pertinemment que ce ne sont pas les enfants de ces extrémistes de la manif pour tous qui posent le plus de problèmes à l’école. Mais ça, on ne peut pas le dire sans être traités de racistes ! Bonjour le stock débordant de Padamalgam !!!!

  18. nous sommes BELGE sans “S” on voit l’éducation nulle des “antifa” et le QI de ceux de qui çà vient !toujours les mêmes et peut être bien d’ailleurs que ces panneaux ‘nous sommes ceci ou cela” étaient déjà imprimés et prêts à distribuer aux benêts suiveurs bienpensants avant le massacre histoire de ne pas perdre de temps pour faire un max de propagande “PADAMALGAM” comme pour charlie et tout le … bataclan

  19. @ ODE
    Bof… Ce n’est pas en se plongeant dans n’importe quoi qu’on trouvera des solutions (même si ce sera toujours mieux qu’aujourd’hui).
    Clairement, le système aujourd’hui est sclérosé. Mais il ne l’est pas plus ou pas moins qu’en 1958 lorsque la bataille d’Alger a commencé.
    Alors, toute chose égale par ailleurs, il est toujours bon de s’inspirer de ce qui s’est passé… surtout des conséquences. En laissant l’armée aux commandes, en déresponsabilisant les politiciens pour que des officiers se salissent les mains dans la torture et le non-droit, on a effectivement gagné une bataille… et perdu la guerre.
    Quelle en est la conclusion pratique ? Déresponsabiliser l’action ne mène à rien (si ce n’est au désastre). L’action est avant tout politique et la main armée de l’action politique n’est qu’une extension (en d’autres termes, Clausewitz a dit (il y a 150 ans !) que la guerre est la continuité de la politique par d’autres moyens).
    Aujourd’hui, on pourrait très bien employer les méthodes qui ont porté leurs fruits en 1958 quand les paras ont commencé à investir Alger :
    – on entre et perquisitionne chez toutes les personnes suspectes d’accointance avec l’islam(isme pour faire plaisir). Pas besoin de preuves formelles !
    – on garde et on interroge ad vitam aeternam si nécessaire toute personne suspecte jusqu’à avoir une piste (pas besoin de cogner dessus : personne ne résiste à un interrogatoire ininterrompu)
    – on déroule le fil sans jamais l’arrêter. Toute résistance est muselée de façon musclée
    Cette action – totalement hors contrôle de la loi actuelle – peut très bien être diligentée conjointement par le judiciaire (qui suit l’enquête et au besoin centralise et indique les coups à faire) et le bras armé de la politique (flic et armée). Ainsi, il y aurait une forme de légalité (volonté politique, action judiciaire et action armée conjointe).
    Ensuite, l’aspect politique consiste à mettre hors d’état de nuire les individus dangereux (expulsion, emprisonnement, peine de mort, etc. Le choix est un choix de société).
    On peut d’ailleurs donner à cette action une forme de loi d’exception (à condition de ne pas trop cadrer afin de garder la vitesse et la souplesse). J’ai cru un moment qu’ils allaient le faire avec la loi d’urgence mais les résultats ont montré qu’ils ont juste fait mumuse : il suffit de regarder les bilans des armes trouvées pour s’en convaincre : c’est ridicule… En faisant les caves de la Villeneuve, on trouverait 100 fois plus d’armes de guerre – des AK, pas des pétoires pourries de la SGM – que les bilans ridicules de la police aujourd’hui (source perso confirmée et croisée… y’a que les flics qui ne sont pas au courant à Grenoble !)

  20. On pleurniche, on pleurniche, mais zut, c’est nous qui avons mis notre merveilleux système au pouvoir. A l’époque on pouvait refuser.
    C’est nous qui avons accepté tous leurs mensonges et décidé qu’on avait toujours tort.

  21. TINTIN Président et Haddock chef des armées de terre, de mer, et des buveurs de Whisky et tonnerre de Brest on verra ce qu’on verra.

  22. OK!!!! que du Bla bla bla…..

  23. Hier matin, nous sommes allés faire un chemin de croix traditionnel à Orival. Nous avons escaladé celui-ci tout en priant et chantant Jésus monte au calvaire. C’était magnifique et le prêtre nous relatait les étapes de la souffrance du Christ sur la croix.
    J’ai prié pour les victimes du terrorisme et ce chemin de croix leur était dédié.
    Le soir, avec un ami, nous sommes allés à la messe moderniste de monseigneur Lebrun à l’église Sainte-Jeanne d’Arc. C’était vraiment du discours bisounours indiquant que la vengeance était inutile et qu’il fallait tendre la joue et la main à ceux qui nous font du mal.
    En descendant à cette église sur la place du Vieux-Marché, j’ai aperçu rue des Bons-Enfants des cordons de policiers et de gendarmes qui surveillaient les abords de la synagogue. Je les ai apostrophé à propos du terrorisme et ils m’ont approuvé en hochant la tête. A l’église Sainte Jeanne d’Arc, pas de policiers ni de gendarmes… Aucun contrôle. Je me suis assise derrière l’endroit où étaient installés les autorités religieuses du diocèse de Rouen. J’avais mon sac à dos avec moi. Que se serait-il passé si des terroristes islamiques étaient venus s’asseoir au même endroit et avaient déclenché une explosion tuant des personnes autour, l’archevêque de Rouen et d’autres prêtres ?
    J’ai mesuré le problème et en ait discuté avec mon ami ! C’était à hauts risques !

  24. Ben moi..je n’ai aucun sentiment à leur égard…pan ! pan ! pan ! pan…sans problème…les galeux…on extermine…

  25. Et c’est reparti pour la grande manipulation ! Les marches blanches, les minutes de silence, les hommages aux victimes (sont-elles nécessairement honorables ?), les #jesuiscecioucela, les bougies, bientôt une cérémonie aux Invalides ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services