Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales / Pays : Angleterre

La Grande-Bretagne veut pouvoir ignorer certaines injonctions de la CEDH

La Grande-Bretagne veut pouvoir ignorer certaines injonctions de la CEDH

Le gouvernement britannique a présenté le 22 juin au Parlement un projet de loi qui lui permettrait d’ignorer certaines injonctions de la Cour européenne des droits de l’Homme, après le blocage par cette instance d’expulsions de migrants clandestins au Rwanda. Le ministre de la Justice, Dominic Raab, a commenté :

«Cette déclaration des droits renforcera notre tradition britannique de liberté tout en injectant une saine dose de bon sens dans le système».

Elle prévoit aussi de faciliter l’expulsion de ressortissants étrangers condamnés en justice, en limitant leur possibilité de faire prévaloir leur droit à la vie familiale sur la sécurité publique.

«Ces réformes renforceront la liberté d’expression, nous permettront d’expulser plus de criminels étrangers et de mieux protéger le public contre de dangereux criminels».

Une voie à suivre pour contourner certaines décisions de la CEDH ?

Partager cet article

6 commentaires

  1. Je peine à suivre. La GB n’avait-elle pas déjà quitté l’UE? Donc ses contraintes y compris institutionnelles comme la CEDH ?

  2. Voilà une bonne idée. En fait au vu des nombreuses décisions stupides de la CEDH à l’encontre des institutions britanniques et alors que la critique de cette cour trouve echo jusqu’à la BBC, on s’étonne que la GB n’ait pas commencé par quitter la CEDH avant l’UE!
    (par exemple interdire à la chambre des Lords d’intervenir dans le judiciaire au nom de la séparation des pouvoirs alors qu’en matière de législatif cette cour ne fait que donner son avis, comme le ferait notre conseil d’État qui juge nombre d’affaires…)

  3. La CEDH est un “machin” qui s’est souvent fourvoyé . On se rappellera le cas de MILOSEVICH qu’elle a laissé mourir en prison , mal soigné , et en prison à tort . Il n’avait fait que défendre l’unité de son pays face aux factieux de l’UCK , et accusé également à tort de génocide . Mais aussi des évênements de Bosnie dont le “président” fit un état islamique avec seulement 40% de population musulmane …..

  4. Comme quoi…
    “Quand on VEUT, on PEUT !”
    Se retrancher sans cesse derrière des traités qui ont été signés par je ne sais qui dans le dos des français, ça commence à bien faire…

  5. on est maitre chez soi? oui ou non?

Publier une réponse