Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

La gendarmerie du Vaucluse fait de la propagande LGBT au lieu d’assurer la sécurité

La gendarmerie du Vaucluse fait de la propagande LGBT au lieu d’assurer la sécurité

L’ambiance actuelle nous pousserait davantage à défendre nos policiers et gendarmes face aux agressions inadmissibles dont ils font l’objet actuellement de la part des racailles. Mais comment ne pas être choqué par cette propagande LGBT venant de la gendarmerie du Vaucluse au nom de la “lutte contre les discriminations”? Les militaires de la gendarmerie, comme ils aiment le répéter, ne sont-ils pas soumis au devoir de réserve ?

N’ont-ils pas quelques trafiquants de drogue ou islamistes à pister dans le Vaucluse plutôt que de se ridiculiser en participant à une propagande qui les dépassent ?

Après avoir gazé (sur ordre) sans état d’âme les familles lors des grandes “Manif pour tous” et avoir réprimé (toujours sur ordre) avec une violence inouïe les premiers gilets jaunes en 2019, est-ce vraiment le moment de faire ce genre de provocation ? Si demain, les casernes de gendarmerie du Vaucluse sont attaquées, comme l’a été le commissariat de Champigny-sur-Marne, ce ne sera probablement ni par Ludovine de La Rochère, ni par Michel Onfray !

Honte à la gendarmerie du Vaucluse mais c’est doute ainsi que l’on obtient un avancement aujourd’hui…

Partager cet article

14 commentaires

  1. Rassurez-vous, il s’agit de 4 brebis perdues…. Des guignols qui, pensant se faire bien voir, déshonorent l’uniforme.

    Heureusement, je puis vous dire que c’est loin d’être l’état d’esprit de 99% des Gendarmes… 🙂

  2. Pendant plus de 25 ans de carrière militaire, j’ai appris que l’Armée ne devait pas faire de propagande politique, religieuse ou syndicale. J’ai même vécu un fait étonnant : le soir, au bar du mess des officiers de la base aérienne 921 de Taverny, j’aimais bien lire mon hebdomadaire préféré de l’époque, National Hebdo, aujourd’hui disparu. Des camarades aviateurs (j’étais de l’Armée de terre, au profit de l’EMA) lisaient Libération, voire l’Humanité. J’ai été convoqué un jour par le chef de l’antenne locale du DPSD pour me reprocher mes lectures tendancieuses. À mon objection sur les titres lus par mes camarades, il me répondit que “ce n’était pas la même chose”. Et cela remonte à près de 30 ans…
    O tempora ! O mores !
    🤮🤮🤮🤮

  3. Des trafiquants à pister ? La gendarmerie ? Elle ne les piste pas elle les protège !
    On ne doit pas vivre dans le même pays

    • Chers amis, il faut ouvrir les yeux : Les forces de l’ordre sont toujours du côté du manche, toujours ! On a vu des putschs de militaires mais jamais de policiers, quant aux gendarmes, ce sont des fonctionnaires zélés. D’excellents officiers servent à la Légion et dans les troupes d’élite mais “l’affaire des fiches” existe encore ! Gagner ses étoiles exige la neutralité muette et au mieux l’initiation… À la marge, on laisse passer quelques courageux défenseurs du bien, pour démontrer que l’impartialité règne. Ils sont très malins…

      • Vous vouliez dire sans doutes les forces du désordre ?
        Ces personnes déguisées en uniforme, qui payées par le contribuable, font très exactement le contraire de ce pour quoi elles sont payées.

  4. Honte à la gendarmerie tout court. À la police également ainsi qu’à l’armée.

    Les képis républicains sont des ennemis de Dieu et de la France.

    • @D’Haussy,

      Oh la, tout doux cher ami ! Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier…

      Je puis vous assurer qu’au sein des différents corps d’armée ce genre d’idée à la con n’a pas cours. Mais, comme d’habitude, une minorité agissante, quelques sous-off et officiers bien choisis, et qui pensent à leur carrière, se coulent dans le moule et se mettent à genoux devant le politiquement correct….

      De mon poste, je dirai que ces gens pèsent pour +/- 5% des effectifs, et que le moment venu on s’en souviendra :)….

      • Le moment venu de tirer sur les catholiques ? Les français ?

        Lol

        Le moment est/était venu depuis rien longtemps. Les képis ne font rien, sauf obéir à la république et persécuter les français (bon peut-être que de temps en temps ils arrêtent un violeur ou un assassin, je veux bien l’admettre).

  5. Si le compte est “Gendarmerie du Vaucluse”, c’est que cela vient du commandant de groupement, au moins son responsable com.
    A défaut de se distinguer par le simple fait de garantir la sécurité de la population, ce qui tient lieu de “commandant” en est réduit à tomber dans le faillotage des plus indignes et grotesque.
    Un futur officier général à n’en pas douter…
    Il y en a qui sont prêts à en être pour 2 pins.

  6. L’arc-en-ciel appartient à tout le monde. Il existait bien avant que l’homme apparaisse sur terre. Comme beaucoup d’autres dans l’Histoire avant elle, une secte appelée Le Grand Babil Trouble a essayé de se l’accaparer.

    Mais l’arc-en-ciel est tenace et appartient à tout le monde.

    Au lieu de l’approximation faite de bandes colorées juxtaposées et enfantines, représentation qui, elle aussi, appartient à tout le monde, l’arc-en-ciel est subtile et représente les multiples ondes que peut observer l’être humain, homme et femme, et qui lui rendent les paysages si jolis.

    L’arc-en-ciel peut même être double ou multiple, aux couleurs inversées. Le soleil, les gouttelettes d’eau et la position de l’observateur créent ce spectacle inattendu devant lequel on s’émerveille toujours. C’est le contraire d’une peinture grotesque et caricaturale sur un trottoir.

    L’homme et la femme, le mâle et la femelle, perçoivent également toutes ces nuances, ils n’en restent pas moins ce qu’ils sont : Hommes et Femmes.

    L’arc-en-ciel est tenace et appartient à tout le monde comme la représentation d’une montagne, d’un lac, des astres ou de la mer… Il existe en dehors de toutes les idées, de toutes les interprétations, même de toutes les perversités.

    Quittons un instant la physique théorique, l’art et la beauté de l’univers, le bon sens, la subtilité des opposés qui s’attirent que sont l’homme et la femme pour retrouver ces chevaux qui évitent le passage piéton agressif alors que quelques gendarmes manipulés et peu représentatifs ont été désignés (par qui ?) pour en faire la propagande… et les traverser ostensiblement. En l’occurrence, lequel est le plus intelligent ?

    Meltoisan

  7. Un peu de recul !
    Pour schématiser, gendarmes et policiers font face à deux populations différentes :
    l’une les écrase en voiture, tend des guet-apens, attaque à l’explosif, l’arme blanche et autres, ne rêve que de les humilier et défoncer, affirme sa domination ;
    l’autre est choquée de voir que la première est objectivement ménagée, et les soutient, plutôt contre sa hiérarchie.
    On peut raisonnablement être troublé de voir les fl*cs envoyés en général en position de faiblesse contre les premiers qui n’attendent que ça, et la protection (aucun autre mot ne me vient à l’esprit) dont jouissent les casseurs (antifas…) et agresseurs ultra violents en bande, de la part des politiques et la justice.
    Dans le même temps ils sont envoyés tracasser la deuxième population qui les soutient (mais la première est ostensiblement évitée), et compromis dans des opérations de com’ auxquelles des ambitieux acceptent de se plier: ceci tend à éroder la sympathie et on est en droit d’y voir une volonté calculée.
    Avant de réagir, il faut toujours se demander si “moi, grande g***, j’aurais le cran d’envoyer sur les roses un supérieur qui me donne un ordre que je réprouve”?

  8. À l’époque de la conscription, un appelé se présentant à la visite médicale d’incorporation comme “préférant les hommes” était quasiment automatiquement classé “P4” (profile psychiatrique), et donc réformé.
    En dépit de quelques conséquences sociales ou professionnelles, combien de jeunes Français ont ainsi échappé au service national sans que l’institution militaire soit, à l’époque, condamné pour homophobie.

Publier une réponse