Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La France se couche

C'est le constat de Gabrielle Cluzel ce matin : face à la détresse insupportable des agriculteurs, aux menaces terroristes et à l'invasion des migrants, le gouvernement est inopérant et la France se couche, attendant peut-être que passe l'orage…

"Tous aux abris, les agriculteurs déferlent sur Paris ![…]

Mais les mouvements sociaux ne sont pas des catastrophes naturelles, une fatalité que l’on attend, impuissant, en serrant les fesses et en rentrant les épaules. Pas plus que ne sont une fatalité tous ces évènements qui, avec une accélération vertigineuse, se bousculent dans les médias, occupent la une durant quelques jours avant de disparaître, non parce qu’ils ont trouvé une solution, mais parce qu’ils ont été chassés par une actualité encore plus spectaculaire et dramatique.

Les agriculteurs sont exsangues, à bout de souffle, acculés à aller, avec l’énergie du désespoir, sur leur encombrant outil de travail bloquer les Franciliens ? Mais c’était déjà le cas en juillet ! Le gouvernement n’a donc rien réglé, ne trouvant toujours, deux mois plus tard, qu’à prodiguer quelques conseils de survie, en tapotant la joue des Français comme des bénévoles de la Croix rouge ? […]

Le mieux, hein, est encore de rester dans son lit. Au chaud sous la couette. En attendant que ça passe. Comme si cela pouvait passer.

Comme si les pays qui pratiquent le dumping social et tuent notre agriculture à petit feu, allaient, par pure bonté d’âme, monter obligeamment leurs prix, comme si les passeurs de migrants, atteints par le burn out, allaient se lasser de faire tourner leur juteuse entreprise, comme si les terroristes déjà pré-positionnés sur notre sol, allaient, touchés par la grâce, se mettre d’un coup une pâquerette à l’oreille et devenir apôtres du « Peace and Love ».

C’est le gouvernement façon Hibernatus : « Allons-nous coucher, ma biche, et tout va s’arranger. » Et pour se coucher, la France se couche. La question est de savoir si elle arrivera à se relever."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je n’ai pas l’habitude de prendre la défense du gouvernement mais je crois qu’il faut remettre les choses en perspective. “Le gouvernement n’a rien réglé” nous dit Gabrielle Cluzel comme si le gouvernement pouvait régler en 2 mois un système productiviste foncièrement vicié qui dure depuis plus de 40 ans et qui a été voulu par les mêmes agriculteurs (FNSEA et compagnie). Rappelons qu’il s’agit d’une politique agricole où les 3/4 des aides européennes vont au 1/4 des agriculteurs les plus riches, une politique qui encourage la pollution (plus on produit, plus on pollue, plus on est aidé) avec comme résultat que les nappes phréatiques en Bretagne sont polluées, que les mêmes agriculteurs qui se plaignent de la concurrence allemande et autres ont exporté pendant des décennies leurs produits, souvent de qualité médiocre, vers le reste de l’Europe plus qu’aucun autre pays européen etc.. Alors vouloir résoudre cela en 3 mois, à part signer un chèque de 100 millions ou plus pour calmer les esprits.. Quant au terrorisme, là aussi, ce n’est pas une question de mois, il faudrait ré-affirmer l’autorité de l’Etat dans toutes les banlieues et quartiers sensibles, contrôler l’immigration et bien d’autres choses qui, si on en a la volonté ferme, ce qui n’est pas le cas, vont prendre des années.

  2. Comme le dit le Secrétaire général de l’UNSA-Police : “autoriser plus de 1000 tracteurs à emprunter l’autoroute pour converger vers Paris, c’est affaiblir l’Etat. C’est du jamais vu !”
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/02/01016-20150902ARTFIG00336-autoriser-1000-tracteurs-sur-l-autoroute-c-est-affaiblir-l-etat.php

  3. il est temps que les français comprennent qu’ils ne doivent pas tout attendre de l’état mais se prendre en charge!
    la crise porcine est autant de la responsabilité des politiques que des syndicats paysans qui ont imposé un modèle obsolète
    et surtout incompatible avec les coutumes françaises de qualité!
    l’état doit avoir d’autre priorité:
    – lutter contre l’invasion des immigrés!
    – l’instruction nationale!
    – libérer les freins à la réindustrialisation de la France
    – la qualité dans tout les domaines, les pays émergents feront toujours aussi bien que nous à moindre frais!

  4. Grosse manip orchestrée par le gouvernement , et ses copains syndicalistes . Il n’y a qu’à voir la complaisance des médias pour comprendre que Hollande va rebondir là-dessus en promettant un fric virtuel qu’il n’a pas et montrer ses petits muscles. La FNSEA est in-dé-fen-dable !

  5. Un lâcher matinal de centaines porcinets sur les Champs-Elysées serait du plus bel effet ! Paris… 5h du mat comme dirait Dutronc…60 Roms font plier l’Etat et quid de la paysannerie dupée, trompée depuis des lustres ? point besoin de faux comme en 1793 mais de bons petits cochons véloces bien nourris comme nos chers politiques tout bord confondu: le monde entier en parlerait surtout en Arabie saoudite et au Qatar…

  6. le problème des agriculteurs c’est qu’ils se sont mis dans cette situation en acceptant toujours plus d’etatisme et de subventions.
    qu’ils ont accepté de devoir acheter leur graines aux grands groupes internationnaux et donc perdu leur indépendance .
    ils ont voulu toujours plus d’engrais et de pesticides tueurs de la nature qu’ils epandent avec des avions .
    Ils ont accepté d’acheter des tracteurs toujours plus gros qui moissonnent 20 m de large.
    ils ont accepté et de nourrir les vaches avec des nourritures achetées qui contiennent hormones, aliments de croissance et antibiotiques .
    Ils ont accepté que les animaux soient tous des OGM , inséminés donc chaque animal est acheté et non fruit gratuit de l’exploitation ….
    en réalité , le paysan ne nourrit plus la France , c’est l’etat et le capitalisme internationnal qui lui vendent ses matières premières .
    et dire que ce sera bientôt la meme chose pour les humains ….

  7. les agriculteurs comme tous les métiers subissent impuissants la hausse délirante des charges sociales qui permettent de nourrir tous les inactifs (y compris les politiques) du pays avec grande générosité.. Au poins que ceux-là qui travaillent deux fois le temps moyen d’un fonctionnaire, gagnent moins qu’un chomeur ou un immigré pris en charge.
    Toute solution qui ne s’attaque pas au train de vie de l’état et de ses obligés ne sera qu’un cautère sur une jambe de bois.
    Cela sauverait aussi tous les autres acteurs productifs de notre pays.
    Mais ce n’est pas dans la logique du système en place..on en crevera..les paysans seront les premiers. Pardon: Sont les premiers.

  8. @CVV Ah le lâcher de porcelets..c’est la France profonde ça..n’en déplaisent à certains!

  9. @ Bernard Mitjavile
    La question n’est pas de reprocher au gouvernement de n’avoir pu résoudre tel ou tel problème en un temps certes trop bref.
    La question est que ce gouvernement ne peut résoudre aucun problème par défaut de volonté et de compétences, du fait de ses présupposés idéologiques mortifères. Ces biais idéologiques sont hélas intemporels.

  10. Mais c’est insuffisant, il faut brûler Paris !!!
    Car pour le moment la serpillère lobotomisée de l’Élysée trouve le pays calme et sans mouvement sociaux
    TOUT a été mis en œuvre pour détruire notre agriculture et enfermer les agriculteurs dans des pièges mortels.
    Il n’est peut être pas nécessaire d’aller leur reprocher d’être tombés dans le piège !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique