Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

La France réglemente l’abattage rituel

Lu dans Le Monde :

"Un décret, paru le 28 décembre 2011, prévoit de durcir la réglementation en vigueur sur l'abattage rituel. […] A partir de juillet, les abattoirs devront justifier auprès du préfet "d'un matériel adapté et d'un personnel formé, de procédures garantissant des cadences et un niveau d'hygiène adaptés à cette technique d'abattage". Surtout, les professionnels devront disposer "d'un système d'enregistrement permettant de vérifier que l'usage de la dérogation correspond à des commandes commerciales". Autrement dit, les animaux abattus rituellement ne doivent être destinés qu'à la consommation halal ou cachère et non se retrouver dans la filière commerciale classique.

Cette pratique, régulièrement dénoncée par les pourfendeurs de l'abattage rituel, se serait développée ces dernières années et justifierait la nouvelle réglementation. "Pour des abattoirs qui pratiquent l'abattage rituel, il est plus économique de faire du "tout halal" que de changer le process en cours d'abattage, quels que soient leurs clients", souligne la spécialiste du halal Florence Bergeaud-Blackler. Au ministère de l'agriculture, on reconnaît que "10 % à 12 % des bovins et 75 % des ovins sont abattus selon cette pratique" […].

La Commission européenne devrait se pencher à nouveau sur l'étiquetage dans les prochains mois. De leur côté, les Pays-Bas ont tenté d'interdire l'abattage rituel, avant d'y renoncer en décembre 2011. La pratique est déjà proscrite en Suède, en Norvège, en Suisse."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Attention, pour le casher : seule la partie avant de l’animal peut etre vendue en tant que casher. La partie arriere est usuellement vendue aux goy. Donc selon la nouvelle disposition, les morceaux arriere devront il etre detruit ?

  2. Il n’y a aucune justification pour autoriser l’abattage rituel. Où sont les Verts et autres déféndeurs des causes animales?
    Que de la blague.

  3. Non, les morceaux non vendus aux adeptes des religions qui ont besoin de la souffrance animale pour honorer leur Dieu, peuvent être vendus aux gens civilisés, et consommés par eux, mais dans la transparence et l’honnêteté.
    Le fait que l’étiquetage mentionnant la façon dont l’animal a été abattu et pourquoi, ne soit toujours pas accepté montre qu’il y a vraiment un problème.
    Je suis catholique, je ne vois pas pourquoi on m’obligerait à manger de la viande halal, c’est-à-dire d’un animal sacrifié à un dieu de violence et de haine, et à payer, en outre, la taxe islamique qui s’y rattache.
    sans doute serais-je condamnée à finir ma vie dans un pays islamique, mais, pour le moment, j’ai encore le droit de clamer mon désaccord.

  4. @ Brous61 : c’est plus le halal que le casher qui me fait peur, voyez-vous
    Là, c’est une bonne nouvelle. Les choses commencent à bouger. Continuons de solliciter nos élus.

  5. Faudra-t-il devenir végétarien pour être sûr de ne pas payer une taxe aux islamistes, et de ne pas consommer une bête abattue avec un maximum de cruauté? D’ailleurs, les exigences de la casherout, ou du halal, interdisent-elles l’étourdissement préalable des animaux : l’objectif est-il de vider l’animal de son sang, ou de le faire mourir avec un maximum de souffrance? De quoi vous rendre végétarien…en dépit d’un fâcheux précédent avec Adolf!
    Malgré tout cette loi ( si elle est réellement appliquée) est un début, et un encouragement en effet à exiger une véritable traçabilité.

  6. Que l’on légifère sur ces pratiques barbares , c’est très bien , mais ce dont on parle moins c’est l’étiquetage de tous les produits soumis à la taxe islamique qui devrait être OBLIGATOIRE .
    Nous , les kouffars , contribuons à notre insu au financement d’une secte qui prône notre disparition .
    Cette taxe islamique s’insinue partout ; non seulement dans la viande mais aussi dans les céréales du matin (Kellog’s) dans les bonbons (Haribo) dans les oeufs (matines) , la mosquée de Paris prend sa dîme en contrôlant (soi-disant) ce que consomment les poules .
    Liste à compléter .
    Et RIEN de tout celà n’est signalé lorsque vous faites votre achat .

  7. Mangez du cochon, là il n’y a pas de risque de se faire “refiler” des animaux sacrifiés aux idoles!!

  8. Le hallal n’est pas qu’un problème franco-français. La France, à commencer par la Bretagne, exporte de la viande en Afrique du nord et au moyen Orient. Si on interdisait l’abattage rituel, on se priverait de débouchés importants vers des pays en déficit alimentaire. Pensons à nos agriculteurs et à notre industrie agroalimentaire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]