Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

La France peut redevenir la Fille aînée de l’Eglise

D'Italie, Sandro Magister salue le réveil de l'Eglise en France :

"Personne ne l'aurait parié. Mais, après des décennies d’invisibilité et
de torpeur, l’Église catholique française est revenue vigoureusement sur
la scène publique.
Minoritaire elle était, minoritaire elle
reste, dans un pays où moins de 5 % de la population va à la messe le
dimanche et où les baptêmes d’enfants se font de plus en plus rares. Mais
se rendre est une chose, être créatif en est une autre. L’avenir que le
pape Joseph Ratzinger lui-même a assigné au catholicisme dans les
régions sécularisées est d’être une "minorité créative". L’Église de
France s’y essaie.

Ce tournant est intervenu d’un seul coup. Un
signe prémonitoire a été, au milieu du mois d’août, la prière que
l’archevêque de Paris, le cardinal André Vingt-Trois avait
adressé à la Vierge, le jour de l’Assomption : "Que les enfants et les
jeunes cessent d’être l’objet des désirs et des conflits des adultes
pour bénéficier pleinement de l'amour d’un père et d’une mère
". Les
polémiques ont éclaté avec violence
, dans une France qui s’achemine vers
la légalisation du mariage entre personnes du même sexe, avec la
possibilité d’adopter des enfants.

[…] Le 7 novembre, le mariage homosexuel obtient
le feu vert du conseil des ministres. Le cardinal Vingt-Trois proteste
auprès du président François Hollande, de Jean-Marc Ayrault, chef du
gouvernement, et de Christiane Taubira, ministre de la Justice et garde
des sceaux, et il rend publiques les objections dont il leur a fait part
en privé. […] Au
ministre Taubira qui lui dit : "Nous, nous ne touchons pas à la Bible",
le cardinal rétorque que lui non plus ne la fait pas entrer en ligne de
compte : "C’est une question qui touche à l’humanité, cela suffit". C’est
bien là, en effet, que se trouve la nouveauté. Une résistance
s’organise contre la loi en faveur du mariage homosexuel et elle est non
pas confessionnelle mais humaniste, elle est le fait d’hommes et de
femmes dont les visions du monde sont très diverses.

Le samedi 17
novembre, à Paris et dans une dizaine d’autres villes, des centaines de
milliers de personnes défilent dans les rues. […] Ce même matin, à Rome,
Benoît XVI a recommandé à une quarantaine d’évêques de France, en
visite ad limina, d’"avoir à cœur de prêter attention aux projets de loi
civile qui peuvent porter atteinte à la protection du mariage entre un
homme et une femme"
. […] L'archevêque de Paris n’est plus un général sans
armée. Les évêques sont également avec lui. Ils l’ont élu président de
la conférence épiscopale, ce qui n’était jamais arrivé à son
prédécesseur Jean-Marie Lustiger, qui était un homme du pape Karol
Wojtyla mais qui a toujours été laissé seul. L’Église de France
était appelée la "fille aînée de l’Église". En tant que minorité
créative, elle peut le redevenir
. Même si elle est vaincue dans le
royaume de ce monde."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. merci François Hollande:-)

  2. Mais elle sera TOUJOURS la fille aînée de l’Eglise ! Quand on est l’aîné, on le reste. La question est de savoir si elle redeviendra fidèle.

  3. Attention les “moins de 5 % de la population qui vont à la messe” sont en majorité des gugusses un peu bizarres. Ce n’est pas là que se trouve l’essentiel des catholiques de France. Ils se trouvent parmi ceux qui attendent le retour de l’Eglise pour pouvoir se rendre à la messe !
    Et là bien malin qui pourra chiffrer leur quantité.
    Ce “réveil” des évêques est peut-être un premier petit signe de retour.
    Mais une question demeure sans réponse: pourquoi maintenant ?

  4. Elle peut … mais elle peut tomber beaucoup plus bas aussi .

  5. Entièrement d’accord avec Guillaume. Aux évêques de montrer le bon mouvement, et si possible à l’unanimité (j’entends, de manière tout à fait claire et courageuse). De toute manière, ils ne risquent pas le bûcher.

  6. Je ne sais si la citation de Taubira est exacte “nous, nous ne touchons pas à la Bible” mais si c’est le cas, quelle intolérance, quelle inculture! On peut ne pas être d’accord avec les convictions d’un responsable catholique au nom de ses convictions socialistes mais de là à lui dénier le droit de les exprimer.. Les chrétiens sont-ils des citoyens de seconde zone pour cette dame?

  7. Quand l’enseignement catholique sera redevenu catholique, alors seulement pourra t on parler de retour aux obligations que nous impose ce statut historique de la France comme fille aînée de l’Eglise : car cela manifestera de manière claire et évidente que l’épiscopat a repris son rôle pastoral premier, et que qq centaines de milliers de familles françaises seront à nouveau catéchisées.

  8. Notre Dame de Paris, 12 juillet 1937
    Le Cardinal Eugenio Pacelli:
    “L’âme de la France, de la Fille Ainée de l’Eglise parle à mon âme. Ame de la France d’aujourd’hui, qui vient dire ses aspirations, ses angoisses et sa prière; âme de la France de Jadis dont la voix, remontant d’un passé quatorze fois séculaire…sonne aux heures critiques comme un chant de noble fierté et d’imperturbable espérance. Voix de Clovis et de Clothilde, de Charlemagne, de Saint Louis surtout; leurs noms, leurs souvenirs jalonnent comme une route triomphale l’histoire d’une France qui avance en dépit de tout, d’une France qui ne meurt pas!”

  9. Si vous voulez savoir comment la France peut redevenir la fille aînée de l’Eglise, regardez sur YouTube la video du père Zanotti-Sorkine prise le 29 novembre à la Procure et signalée par le Salon beige (Post du 4 décembre 2012 à 23h00). Extraordinaire !

  10. La méthode Vingt-Trois est peut-être la bonne:
    – d’acord et avant tout la prière;
    – ensuite être précis sur les objections et se placer sur le terrain de la raison;
    – patience et humilité devant les attaques émotionnelles et ordurières, et devant les procès d’intention délirants;
    – grande ouverture aux autres religions;
    – deux sous, mais deux sous seulement, de malice et de stratégie (il ne faut surtout pas en abuser ni faire le malin car cela se retourne très vite);
    – confiance dans la réalité et dans la providence qui savent apporter d’ailleurs d’autres arguments et des confirmations.

  11. Je remercie RH de me considérer un gugusse bizarre. C’est un nouveau qualificatif à mettre sur ma carte d’identité.

  12. Ce n’est pas seulemnt “l”Église” de France qui est la Fille ainée, c’est la France en tant que royaume consacré par ses rois et cette consécration est indélébile.Bien vu Guillaume.La question de la fidèlité est une autre affaire… et par la grâce de Dieu après une bonne correction France reviendra à ses devoirs exemplaires.

  13. Avec Jean Theis, et pour RH
    Que vivent nombreux et croissent les gugusses ! Ils donnent leurs enfants à la France et à l’Eglise, indéfectiblement.
    Pas de français alors plus de France…
    Mon Dieu, donnez-nous des prêtres, mon Dieu, donnez nous de saints prêtres, mon Dieu donnez-nous beaucoup de Saints prêtres.

  14. la France n’a JAMAIS cesse d’etre le Fille Ainee de l’Eglise !! la France Benie de DIEU, protegee par Sainte Genevieve, Sainte Jeanne d’Arc et combien d’autres !! la France ou Marie aime a apparaitre ; la France aimee et cherie par nos Papes ;
    disons que la grande majorite des Catholiques non reconnaissants etait entree en lethargie ; il etait temps qu’ils emergent de leur trop long hiver…

  15. NOUS SOMMES MAJORITAIRES !
    Pour être catholique, il suffit d’être baptisé. Ne compabiliser que les pratiquants est une absurdité, qui de plus, n’est pas conforme à l’Evangile.

  16. “Nous, nous ne touchons pas à la Bible”, dit Taubira, dans une déclaration hallucinante.
    Comment diable un ministre pourrait-il “toucher à la Bible” ?
    Non mais je veux dire, ça consisterait en quoi, exactement ?
    Caviarder certains passages ? La réécrire à la sauce socialiste ? Interdire la diffusion de la Bible non revue et corrigée par le ministère de la Propagande et de la Pensée Korrecte ? Imposer une taxe spéciale sur la Bible, pour apprendre à vivre aux catholiques ?
    Ce gouvernement devient de plus en plus totalitaire. Un ministre (et pas n’importe lequel : le ministre de la Justice !) se vante publiquement de ne pas toucher à la Bible, ce qui ne peut s’interpréter que comme une menace: si nous le voulions, nous pourrions y toucher. Soyez reconnaissants que nous ne le fassions pas.
    Ou alors, c’est carrément parler pour ne rien dire.
    Le gouvernement ne peut pas plus “toucher à la Bible” qu’il ne peut “toucher à La Recherche du temps perdu”, parce que le livre existe, qu’il a été écrit, et que si quelqu’un s’avisait d’en modifier tel ou tel passage, eh bien ce ne serait tout simplement plus “A la recherche du temps perdu”. Ou la Bible.

  17. Je passerai au dessus du terme “gugusses”, peu charitable. Une simple réflexion ! Si vous attendez sans rien faire que l’Eglise du Christ se relève de sa torpeur, commencez par vous-mêmes ! Si chacun attendait que les autres réagissent avant de bouger, il pourrait attendre longtemps.Lorsque je vais à la Messe, j’y vais de tout mon coeur pour adorer Dieu et le prier ! Peut-êre feriez-vous bien d’y aller ????

  18. Enfin les Catholiques semblent mesurer le danger qui les entoure et ne plus se retrancher derrière le “tendre l’autre joue” pour vivre dans le comfort du Non-agir.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services