Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La France aurait en réalité 5 200 milliards de dette

L'économiste Jean-Yves Archer nous explique pourquoi :

"Le citoyen en qualité d'électeur tout autant que de contribuable sait largement qu'il existe une dette, générée par les gouvernements de gauche et de droite, qui dépasse les 2035 milliards et frôle par conséquent les 100% de notre PIB.

Mais, il y a une dette immergée qui s'invite à bien des évènements de la vie de la sphère publique. Lorsque l'État apporte une garantie aux prêts bancaires de l'UNEDIC (dont la dette atteint 20 mds), cela ne se retrouve pas dans son bilan. Quand l'État soutient à bout de bras la situation de la banque DEXIA, cela n'est pas inscrit au bilan mais dans les cautions accordées. Lorsque l'État employeur prévoit la future retraite de ses agents, le montant des provisions pour pensions est inscrit ailleurs qu'au budget annuel approuvé par le Parlement.

Autrement dit, ces trois exemples illustrent l'importance de ce que l'on nomme «les engagements hors-bilan» de la France dont le montant total est égal à près de 3.200 milliards d'euros.

Dans cette question de dette publique, je dois observer que l'on abreuve les médias d'informations sur les quelques 2.000 milliards de dette au sens de Maastricht mais que la dette immergée n'est que très rarement évoquée (…) Si l'on aime la rectitude, il faut poser que notre dette totale est de 5.200 milliards.

La dette immergée est comme le diabète ou le glaucome une maladie silencieuse et indolore jusqu'au jour où il est trop tard (…)

Si toute cette dette implicite ou immergée conserve sa dynamique, elle pourrait représenter près de 166% du PIB lors de l'année électorale de 2017."

Partager cet article

18 commentaires

  1. Ce qui explique pourquoi nos princes obeissent au doigt et à l’oeil aux ordres de la Goldman Sachs/Draghi: ce dernier a un pistolet pointé sur la tempe du president, en cas de desobeissance il lui suffit d’augmenter le taux de la BCE pour mettre la France dans la situation de la Grece.

  2. Il y a surtout les droits pour les retraites des fonctionnaires qui ne sont pas provisionnés !

  3. Ce qui veut dire que la dette totale est de 266 % du PIB.

  4. Ce qui m’étonne c’est qu’il se trouve encore des personnes pour croire les politiques.
    Ils ont tout detruit, nous ont endetté, ruiné combien de mairies avec des emprunts toxiques?
    Et vous croyez qu’ils vont vous l’avouer.
    la première banque sauvée la franco belge dexia et pour cause.
    Leur seul intérêt pour se sauver faire rentrer par milliers les étrangers. Ce qu’ils font au nom de grands principes qu’ils invoquent, dont l’intégrité et l’honnêteté ne semblent pas faire partie

  5. Sans compter que le PIB du pays est largement surévalué – on y inclurait les salaires des employés de l’état parait-il – si bien qu’on devrait être arrivé autour de 300 % d’endettement. A ce stade, et puisque nous sommes endettés en monnaie de singe imprimée de la veille par des aigrefins, il conviendra de leur rendre la monnaie avariée de leurs fausses pièces, soit, de sortir de l’euro pour les rembourser en francs dévalués imprimés de la veille pour l’occasion.

  6. La solution de Hollande à ce problème ne manque pas d’intérêt: il vient de faire voter le passage en trois ans des impôts à termes en impôts à l’année. D’ici 2017, ça ne sera donc pas 2 impôts, mais 3 impôts qui seront prélevés.
    Bon, manque de pot, l’impôt sur le revenu ne représente qu’une toute petite partie des revenus de l’état, puisque moins d’un actif sur deux le paye…
    Mais c’est pas bête du tout!

  7. Et bien Bravo !!!
    A force de vendre et revendre (de spéculer) les dettes voilà que l’on arrive à des chiffres inimaginables !
    Ramener les compteurs à zéro est la seule solution, on ne peut charger les générations suivantes des dettes dont elles ne sont pas responsables.

  8. Compter les salaires et retraites des fonctionnaires dans la dette me semble aussi réaliste que de considérer pour chacun de nous ses futures dépenses de nourriture, de chauffage, de loyer, etc.. sa vie durant comme faisant partie de sa dette…

  9. Ne croyez pas que le PIB de la France reflète encore la richesse produite par ce malheureux pays. Non pas, il n’est plus que tromperie, dissimulation et rideau de fumée, puisqu’il est gonflé artificiellement et ceci afin de pourvoir continuer à endetter la France : Babel ne peut pas jeter l’éponge, elle ne veut pas s’avouer vaincue par conséquent elle triche sur tout et partout.

  10. Ce qu’il ne faut pas oublier c’est la chaussette du pauvre qui a économisé toute sa vie.
    Serions nous assez stupides pour croire qu’ILS nous prêtent sans garantie….

  11. Seule solution : mettre les financiers et hommes politiques responsables en prison. C’est ce qu’ à fait l’Islande qui se porte désormais à merveille.
    Mais chut, faut pas dire ce qui marche et taxer la masse pour engraisser la minorité…

  12. Comme “ils” ont dilapidé et perdu tout l’acquis du travail des Français, ils ne leur reste plus – pour rester encore au pouvoir – qu’à importer massivement de futurs électeurs n’ayant rien à perdre et tout à gagner…
    Et lorsque les nouveaux électeurs n’auront plus rien à gagner parce que la France sera irrémédiablement ruinée (ce qui ne saurait tarder) alors, la machine infernale du socialisme apatride explosera dans le sang et dans les larmes.
    Quant aux responsables cyniques, ils se seront envolés la veille, pour les USA ou la terre de leurs ancêtres…
    Veillons et prions…

  13. Pour augmenter le PIB, il suffit de professionnaliser tout ce qui est gratuit ou fait gratuitement ! Si un couple peut se faire son bébé, cela n’influence en rien le PIB, par contre si c’est par le biais de la GPA, cela l’augmente. Si les grands-parents gardent l’enfant, le PIB n’en profite pas, contrairement à s’il était envoyé dans une crèche ! On doit donc tous facturer le moindre de nos gestes, comme les banquiers rêvent de nous faire tout payer avec une carte bancaire. A chaque fois ils empochent une commission ; et l’état une TVA !
    Et pour terminer, euthanasier quelqu’un est bon pour le PIB alors que s’il meurt tout seul, il n’apporte rien ! Il en est de même avec l’avortement ! Sans lui, cela n’a aucune incidence sur le PIB !
    Les nazis étaient donc de grands économistes ! Mais les chrétiens archi nuls !

  14. Etonnant mais incontestablement vrai.
    Il va falloir établir la liste précise des responsables de la dette publique pour leur demander des comptes.
    On en connait certains mais ils nous faut aussi les silencieux, les rampants, les pisseux.

  15. Le déficit s’est alourdi de 42 millions depuis la faillite de la banque du Crédit Municipal de Paris (Mont de Piété) annoncée par Les Échos le jeudi 11 juin et que la presse ne semble pas vouloir commenter.
    http://www.lesechos.fr/journal20150611/lec2_finance_et_marches/021127281036-la-banque-du-mont-de-piete-va-couter-42-millions-deuros-a-la-ville-de-paris-1127176.php

  16. Ne tombez pas dans ce piège de la Dette, tout est truqué depuis 1694, puis aggravé avec la création crapuleuse de la FED ( lire Eustace Mullins et Antony Sutton sur la FED).
    Les marché financiers sont une immense escroquerie créée par les banques dites privées.
    Regardez par exemple : Arnaque des impôts par Etienne CHOUARD , longtemps professeur naïf d’économie, bien réveillé aujourd’hui.

  17. Toute cette dette est bidon
    Ils sont entrain de nous plumer dans un gigantesque jeu de bonneteau !
    Le système Madoff dirige l’économie

  18. Ça n’a pas de sens mais cette dette représente près de 80.000 euros par Français, du nourrisson au centenaire !
    Et ce matin, des médias européistes (donc presque tous) essayent de nous faire peur en clamant que si la Grèce quittait l’euro ; cela coûterait environ 600 euros à chaque Français, soit 0,75% de ce qu’ils doivent déjà : Ah les cons !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services