Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La France atteinte de ‘commissionnite’

Dans Le Figaro, Michel Schifres se moque de cette maladie, mutation de la ‘réunionite’ :

"On n’a pas chômé hier en France. La commission «pour la nouvelle télévision publique», forte de trente-trois membres, tenait sa première réunion. […] Ce jour-là, d’autres initiatives furent annoncées. Mille fleurs fleurissaient. L’image de la femme dans les médias ? Vite, une commission. Promouvoir le respect dans le football ? Hop, une fondation. Le sport à l’université ? Allez, une mission. La prévention du suicide ? Presto, un programme. People, philosophes, personnalités et quelques spécialistes étaient réquisitionnés : chaque fois, ils formaient une nouvelle instance. C’était au point que les quelques Français qui n’appartenaient pas encore à une commission se sentaient un peu bêtes."

Michel Janva


À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Et ces braves gens font-ils tout cela bénévolement ?…

  2. Bénévoles ou pas, la question n’est sans doute pas là.
    Elle est plutôt dans cette fuite en avant permanente qui consiste à privilégier la réflexion quantitative et consensuelle (pléonasme ?) à l’interrogation personnelle sur la complicité plus ou moins prononcée à un système certes bien rodé !…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services