Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“La force du Front National est d’avoir su briser des tabous et parler des sujets qui préoccupent nos compatriotes”

Dans une interview croisée de Julien Dray (PS) et Jeannette Bougrab (UMP) à propos de trente années de diabolisation du Front National, cette dernière précise :

J"(…) ce vote symbolise davantage notre incapacité collective à entendre la majorité silencieuse (…) Contrairement à 2007, ce scrutin présidentiel s’inscrit dans un contexte littéralement extraordinaire : celui d’une crise économique et financière historique, comme nous n’en avons jamais connu depuis les années 1930. Elle a fragilisé notre tissu industriel et nos emplois. La peur du déclassement est réelle et gagne toutes les couches de la société. Les Français les plus modestes ont le sentiment d’être oubliés tant par la gauche que par la droite. Du reste, partout en Europe et même aux Etats-Unis, on a vu se développer une offre politique qui a tiré profit de ce terreau favorable. Le résultat se lit sous nos yeux. Il suffit de regarder la répartition du vote ouvrier en France. Le premier parti ouvrier de France est le Front national. Aujourd’hui, nous devons répondre à l’expression forte, sincère, je dirais même poignante de ce malaise populaire

La force du Front National est d’avoir su briser des tabous et parler des sujets qui préoccupent nos compatriotes : la montée du communautarisme, le chômage, l’immigration, l’Europe… Le politiquement correct nous tue. La France montre une certaine immaturité à refuser d’évoquer ces sujets. Et la gauche stigmatise systématiquement ceux qui en parlent. Nous devons proposer des mesures concrètes pour les Français les plus modestes qui sont les premiers touchés par la crise économique et financière, par l’insécurité dans les quartiers… Par exemple, la comparution immédiate des mineurs délinquants, l’accès à la formation qualifiante pour les chômeurs et les sanctions pour ceux qui refusent un emploi… (…)"

Partager cet article

9 commentaires

  1. C’est vrai, ce qu’elle dit…
    Mais n’est-ce pas un peu tard ?…

  2. Elle est devenue bien gentille Mme Bougrab mais elle, comme tous les autres de son parti, ne pensent qu’aux ennuis économiques des votants FN.
    Jamais ils ne parlent du côté moral, patriotique, des valeurs (toutes chrétiennes même si on ne le mentionne pas) qui amènent ces votants vers un parti qui leur parait le meilleur pour les défendre.
    Avec toutes ses gentillesses, Mme Bougrab nous laisse quand même dans notre malheureux milieu ouvrier, nécessiteux et peu éduqué qu’elle et ses amis ont négligé d’écouter. Etre à l’écoute, voici un slogan tendance.
    Merci quand même, Madame, c’est mieux que d’être traités de fachos, racistes, nazis, etc etc

  3. Mais ce n’est pas que la gauche qui stigmatise.
    L’UMP, le centre y vont de bon cœur me semble-t-il.
    Un peu tard pour (faire semblant) de s’apercevoir qu’il y a de vrais problèmes.
    Surtout qu’en ce moment même, sans que NS réagisse, la stigmatisation de la part de l’UMP continue.

  4. “Le politiquement correct nous tue” ? Oh que non ! C’est l’incorrect qui est à repousser, en politique et dans tous les domaines. Et dans le style aussi, où répéter sans fin des expressions qui ont été paradoxales quand elles étaient nouvelles finit par les rendre aussi insupportables que les mêmes blagues indéfiniment ressassées.

  5. “Le premier parti ouvrier est le Front national”, arrêtons-là le misérabilisme. Tous les électeurs du FN ne sont pas forçément des ouvriers, salariés modestes ou citoyens légèrement arriérés ! Il y a aussi et surtout des réalistes qui n’érigent pas en dogme les idéologies de tous bords.

  6. A qui la faute cette: “crise économique et financière historique” Madame Bougrab ?

  7. Cette charmante personne n’a-t-elle pas été ministre ou secrétaire d’état? Peu importe après tout car ce qu’elle dit peut faire espérer une recomposition de la droite autour des thèmes mis en avant par MLP et le FN. Le Rassemblement Bleu marine va marcher, souhaitons-le.

  8. Entre Sarkozy et mme Bougrab nous entendons des discours que nous n’avons jamais entendu pendant 5 ans … et que nous n’entendrons plus jamais après le 6 mai .
    C’est leur cynisme qui est effarant !

  9. Le cynisme,se trouvent aussi chez les”nationalistes”qui veulent faire élire hollande!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services