Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

La Fondation Lejeune s’oppose au rapport décevant sur la bioéthique

Dans un communiqué, la fondation présidée par Jean-Marie Le Méné écrit :

"Ce rapport est inquiétant car il propose, dans les faits, d’autoriser les dérogations au principe éthique fondateur de la protection des êtres humains les plus fragiles, à partir d’exigences quasi inexistantes. C’est d’autant plus inquiétant que le dispositif proposé n’est plus expérimental, et s’inscrit de manière pérenne.  Ce rapport est scandaleux au vu des propos des chercheurs auditionnés par la mission parlementaire, car on comprend qu’il s’agit en fait de donner satisfaction à des appétits économiques et financiers. Scientifiquement, et dans une perspective thérapeutique, il n’y a jamais eu moins de raison qu’aujourd’hui de déroger au respect légal de l’embryon. La seule justification de cette rupture  est purement financière et consiste à rentabiliser les millions investis sur cette recherche en vendant à des laboratoires pharmaceutiques des techniques de criblage de molécules sur cellules souches embryonnaires. Les responsables des choix politiques de 2010 en matière de bioéthique devraient se souvenir que ceux de 2004 ont déjà fait prendre un retard considérable aux équipes françaises pour les recherches sur les cellules reprogrammées si prometteuses et pour les recherches en thérapie cellulaire à partir des cellules souches non embryonnaires, les seules à avoir des perspectives thérapeutiques réelles, et sans aucun coût éthique. "

"Les dérives eugéniques subies par les enfants atteints de trisomie 21 sont un constat établi par des voix autorisées, notamment le conseil d’Etat, l’ancien ministre de la santé Jean-François Mattéi ou l’ancien président du CCNE, Didier Sicard. Les responsables politiques actuels n’ont-ils à proposer que le renforcement de la sélection pour l’élimination de ces êtres humains ? Des publications scientifiques récentes ont montré la pertinence des recherches qui visent à trouver un traitement pour la trisomie 21. Le choix collectif en 2009 doit il rester celui de leur élimination ?"

Partager cet article

2 commentaires

  1. Merci à Jean-Marie le Méné pour sa rigoureuse vigilance.

  2. excellent communiqué. A diffuser donc très largement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services