Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

La fatwa contre Gouguenheim, symptomatique des lois mémorielles

La fatwa médiatique contre celui qui a osé contester la pseudo filiation culturelle monde occidental-monde musulman, se poursuit. Pour Valeurs Actuelles

"Ce qui surprend le plus, c’est la rapidité et la violence des réactions. Car il n’y eut aucune protestation lorsque l’islamologue Bernard Lewis expliquait en 1988 (le Langage politique de l’islam, Gallimard) que les mots “citoyen”, “liberté” n’existaient pas dans l’islam classique. Aucune réaction lorsque, en 2002, Jacques Heers donnait au premier numéro de la Nouvelle Re­vue d’histoire, un article intitulé « La fable de la transmission arabe du savoir antique », qui s’achevait ainsi :

« Rendre les Occidentaux tributaires des leçons servies par les Arabes est trop de parti pris et d’ignorance : rien d’autre qu’une fable, reflet d’un curieux penchant à se déni­grer soi-même. »

Rien non plus, en 2006, à la sortie d’un petit essai Au moyen du Moyen Âge (repris, augmenté, il sera réédité en septembre chez Flammarion) de Rémi Brague, professeur de philosophie à l’université de Paris-I. Or, ce spécialiste d’Aristote, de saint Bernard et de Maïmonide consacre plusieurs pages aux problèmes de traduction des textes grecs venus du monde arabe et rejoint, à bien des égards, l’étude de Gouguenheim.

Serions-nous entrés dans un monde de plus en plus intolérant ? Qui ne cesse de légiférer en histoire ? Qui confond histoire et mémoire ? Ce que craint Pierre Nora, l’un des fondateurs de l’association Liberté pour l’histoire, qui appelle à l’abrogation de toutes les lois mémorielles, y compris de la loi Gayssot. « L’histoire ras­semble, dit cet historien, la mémoire di­vise. »"

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Il serait temps de vite acheter ce livre (au prix très abordable) avant qu’il ne soit interdit à la demande du Mrap ou de la LDH. Moi je viens de l’acquérir et vais vite me plonger dans cette soit disant apologie du racisme et de la xénophbie, comme disent les poufendeurs de notre pauvre BB.

Publier une réponse