La famille fait (encore) les frais de la politique budgétaire

ALa Caisse Nationale d'Allocations familiales (Cnaf) a publié les nouveaux montants mensuels des prestations familiales qui seront versées à compter du 1er avril, des montants légèrement minorés en raison des mesures de rigueur prises en 2011. Ainsi pour 3 enfants, les foyers toucheront 289,82 euros, soit 3 euros de plus par mois au lieu de 6 euros, avait indiqué Matignon l'an dernier :

  • 2 enfants à charge: 127,05 euros (après déduction de la Contribution au remboursement de la dette sociale, CRDS)
  • 3 enfants: 289,82 euros
  • 4 enfants: 452,59 euros
  • au delà de 4 enfants : 162,78 euros par enfant supplémentaire.

Des majorations s'ajoutent en fonction de l'âge des enfants :

  • entre 11 à 16 ans : majoration de 35,74 euros pour chaque enfant.
  • plus de 16 ans : 63,53 euros.

Auparavant les prestations familiales étaient revalorisées au 1er janvier. Mais le gouvernement Fillon a décidé de repousser au 1er avril pour faire 130M€ d'économies sur le dos des familles.

En outre, les prestations familiales ne seront pas revalorisées en fonction de l'inflation mais de la croissance, ce qui permettra une économie de 400 millions pour 2012 et 500 millions pour 2013.

2 réflexions au sujet de « La famille fait (encore) les frais de la politique budgétaire »

  1. petit philosophe rural

    Vivre d’expédient est une solution à la mode des pays pauvres ou des romanichels.
    Nous en concluons légitimement que demain, le modèle donné à tous par l’Etat, le vol, doit être appliqué par les familles nombreuses pour pouvoir survivre…
    Quel triste exemple !

  2. François

    Mais nous avons encore des allocations familialles et elles ne sont pas sous condition de ressource. Attendez l’arrivée d’Hollande et vous allez voir ce que c’est que qu’une politique anti-famille. Perso je trouve qu’une famille de 6 enfants comme la mienne, alors que je gagne correctement ma vie, perçoive 850 euros par mois, soit plus de 10 000 euros par an et bien cela devrait nous réjouir et constater qu’il y a (en ce qui concerne les allocs) encore une politique familiale en France.

Laisser un commentaire