Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

La famille est le coeur de la relance post-pandémie

La famille est le coeur de la relance post-pandémie

La FAFCE (Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe) a tenu mardi son Conseil de Présidence biannuel, rassemblant des représentants d’associations membres de toute l’Europe.

Partageant la même préoccupation pour l’avenir de l’Europe après la pandémie, les membres de la FAFCE ont adopté une résolution sur “La famille est le cœur de la reprise post-pandémique“, réitérant leur appel à adopter “un nouveau paradigme pour mettre la famille et les associations familiales au centre des politiques de long-terme en Europe“. Le Président de la FAFCE, Vincenzo Bassi, a déclaré que

“cette résolution pourrait être un Manifeste de ce temps. Nous poursuivrons notre travail pour convaincre les institutions européennes et les gouvernements nationaux de la nécessité d’utiliser le plan de relance et le budget de l’UE pour des politiques démographiques et familiales“.

De fait, cette résolution ne pouvait pas tomber à un meilleur moment, puisque plus tôt dans la journée le Conseil de l’UE venait tout juste de trouver un accord avec le Parlement européen sur le prochain budget à long terme de l’UE et l’instrument de relance “Next Generation EU”.

La résolution du Conseil de Présidence souligne que “les politiques d’urgence sont cruciales pour éviter l’appauvrissement des familles et constituent la juste reconnaissance de leur engagement durant la pandémie“. De même, les membres de la FAFCE ont spécifiquement appelé

“tous les États membres de l’Union européenne à d’urgence inclure des politiques démographiques et familiales dans le fonds de relance de l’UE afin de garantir un avenir durable pour l’Europe”.

Vincenzo Bassi a déclaré :

“Par cette résolution, nous souhaitons également adresser un message aux institutions européennes, au moment même où celles-ci annoncent leur accord sur le budget de l’UE et sur le « Next Generation UE » : nous souhaitons que ces fonds soient utilisés comme un investissement pour une Europe résiliente. Cela signifie investir dans des politiques démographiques pour assurer un équilibre intergénérationnel. Sinon il s’agira d’une dette supplémentaire sur les épaules de nos enfants. Nous devons investir pour la prochaine génération, et non à ses dépens. Il est temps de donner confiance aux familles et de reconnaître leur rôle fondamental pour nos communautés”.

Lors de ce Conseil de Présidence, qui s’est déroulé en ligne en raison des restrictions sanitaires dans plusieurs pays européens, la Fédération a eu le plaisir d’échanger sur ses activités et d’accueillir deux nouveaux membres observateurs, le Human Dignity Center (Hongrie) et la Life Network Foundation (Malte).

Partager cet article

2 commentaires

  1. Il n’y aura pas de relance après cette pandémie, car il n’y a pas de relance dans une dictature dure. Il faudrait peut-être un jour arrêter de croire que la vie va reprendre ! Non, elle ne reprendra pas car nous sommes dans un état totalitaire à la chinoise, où toute liberté va définitivement disparaître dans les mois qui viennent, et où les réfractaires iront pourrir dans des camps, comme c’est déjà le cas au Canada et en Australie. Bienvenue dans le monde du grand reset

  2. lorsque les chrétiens voteront pour des listes qui menacent leurs croyances et traditions, ça ira mieux

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services