Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La droite a voulu la victoire de la gauche

De Jeanne Smits dans Présent :

"La victoire de François Hollande elle-même doit beaucoup à la présence du Front national et à l’attitude de rejet de la droite parlementaire à son égard, qui a certainement beaucoup joué dans la multiplication des votes blancs entre le premier et le deuxième tour. Objectivement, le PS doit sa victoire à Marine Le Pen, il faut le dire sans détours même si ce n’est pas de manière accusatoire : car il faut y ajouter le « cordon sanitaire » qui a joué presque partout contre le Rassemblement bleu marine.

Il faut dire aussi sans détours que cette victoire de la gauche a été « jouée » par certains, aussi bien parmi la droite parlementaire que parmi les dirigeants du Front national, comme une carte qui forcera la redistribution du jeu d’ici à 2017. De ceux qui voulaient être calife à la place du calife, dans l’entourage de Sarkozy, à ceux qui espèrent un recentrage de la droite autour de Marine Le Pen – qui ne franchit pourtant pas au niveau national le seuil du cinquième des électeurs, il n’y a pas là le tremblement de terre espéré –, l’éventail était large des partisans du bazar tout de suite, pour tirer les marrons du feu d’ici à cinq ans.

Seul l’avenir nous dira si le calcul est payant ; l’expérience prouve que la droite courbe a jusqu’ici refusé de se redresser. La nouveauté est sans doute l’attitude de ses électeurs bien plus enclins à considérer le FN comme un allié possible et plus désireux de voir s’écrouler les digues qui l’entourent. […]"

Partager cet article

31 commentaires

  1. “La nouveauté est sans doute l’attitude de ses électeurs bien plus enclins à considérer le FN comme un allié possible et plus désireux de voir s’écrouler les digues qui l’entourent. ” : pourtant, très mauvais report de voix des électeurs UMP vers le FN. J’ai un doute.

  2. Et sans parler du redécoupage charcutage des circonscriptions électorales faite par l’UMP soit disant pour gagner dans par exemple un département rural qui est devenu du coup socialiste avec le poids plus grand des villes de fonctionnaires et d’assistés de nouvelles générations par rapport aux campagnes, la création de députés pour les expatriés avec une abstention de 75% et la gauche qui est passée presque partout (votes des fonctionnaires et des “élites” des ambassades?) etc.
    l’UMPS a bien mérité son nom mais cela fait des décennies que c’est comme cela et le charcutage électoral était déjà dénoncé sous la IIIème république.
    Le système est mauvais mais permet aux parasites d’être dans le fromage étatique et les parasites s’autoprotègent.

  3. A mme SMITS : faudrait-il se contenter de la “droite” UMP ????
    D’accord en revanche avec elle sur le honteux calcul electoraliste de la part de certains qui ont tablé sur l’élection de Hollande pour assurer une future (mais encore bien hypothétique) victoire de la droite nationale… un jour peut-être

  4. A la proportionnelle, la droite aurait été majoritaire, mais on se doute que les caciques n’auraient pas voulu d’alliance : http://www.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/06/19/01039-20120619ARTFIG00615-le-ps-sans-majorite-avec-la-proportionnelle-integrale.php

  5. Pas forcément un mauvais report des voix UMP vers le FN : les électeurs ont pu être découragés sachant qu’il n’y aurait pas d’alliance avec le FN et voyant bien que “de toute façon” la gauche passerait vu le manque d’enthousiasme de la droite…

  6. @SD-vintage: C’est faux, les reports de voix furent bons. Voici trois exemples:
    16ème des Bouches du Rhône, premier tour: FN 28.98%, UMP: 22.62%; deuxième tour: FN 48.71%
    3ème des Bouches du Rhône, premier tour: FN 29.87%, UMP: 20.21%; deuxième tour: FN 49.01%
    12ème du Pas-de-Calais: premier tour: FN 25.69%, UMP: 12.21%; deuxième tour: FN 43.17%
    Dans l’ensemble je pense qu’environ 80% des UMP se sont reportés sur le FN en cas de duel FN/gauche.

  7. A SD-vintage:
    report de voix de l’UMP vers le FN?
    Oh, juste 90% !! ou pas loin…
    en particulier dans le “midi”:
    exemple: -Ravier passe de 29,87 à 49,01% (UMP: 20,21% au premier tour)
    -Laupies passe de 28,98 à 48,71% (UMP: 22,62% au premier tour)
    On peut aller voir ailleurs:
    -Tarn et Garonne: MC Dulac passe de 19,21 à 40,14% (UMP: 17,38%, DVD: env 10%)
    – Tarn: MC Boutonnet passe de 17,45 à 33,31% (DVD env 17,2%)
    -Pas-de-Calais: Charlotte Soula passe de 25,69 à 43,17% (UMP: 12,21%)
    -sud-Lyon: Sandrine Ligout passe de 21,60 à 38% (UMP: 17,43%)
    – Carcassonne: Morio passe de 20,67 à 39,03% (UMP: 17,64%, DVD: env 2%)
    Dans l’Est les reports sont un peu moins excellents mais restent bons:
    -Forbach: Philippot passe de 26,34 à 46,3% (UMP: 25,02%)
    – Engelmann en Moselle (VIIIè) passe de 20,17 à 35,6 % (UMP: 17,14%, DVD env 1%))
    En région parisienne, (Aubervilliers): E. Courtial passe de 14,46 à 24,70 (Nouveau centre: 12,8%) (circonscription très à gauche)
    etc etc
    Les reports de voix sont au contraire excellents, c’est même historique.
    En moyenne au second tour le FN augmente de 16 points en cas de duel avec la gauche. Plus fort encore il augmente de 16,4 points en cas de duel FN/UMP: donc apparemment beaucoup d’électeurs de gauche se reportent aussi sur le FN au second tour.
    Rappelons que l’augmentation était en moyenne de 10 points au cantonales 2001. Là il est de 16 points environ.

  8. rectification: aux cantonales de 2011 (et non 2001)

  9. 1. Il est plus aisé d’être dans l’opposition (où on se tourne les pouces).
    2. Le % record d’abstention !

  10. Marre de ces accusations. Si la gauche a gagné, c’est que la pseudo-droite a échoué dans tout ce qu’elle a entrepris. Si elle a échoué, c’est parce qu’elle n’a pas fait une politique de droite. L’UMP est de gauche, les électeurs qui ont voté pour elle, sont DE GAUCHE, c’est clair, net et sans bavure. La responsabilité de l’état piteux dans lequel est la France, n’a pour responsable que les citoyens qui votent pour l’UMP. Entre la gauche et l’UMP, il n’y a pas de choix à faire. C’est ni l’un ni l’autre. La politique du pire étant la pire des politiques, il est donc nécessaire de détruire la droite “républicaine” qui trahi la notion de bien commun au profit de l’allégeance à la l’idéologie de la gauche. Il est temps de débarrasser le corps électoral de cette génération “babyboom” qui prétend depuis De Gaulle que la droite et la gauche sont différents. C’est Jean-Marie Le Pen qui a raison depuis les années 80, il y a bien le Front National d’un côté, et la bande des 4 de l’autre. Malheureusement, les électeurs de droite, sont des moutons qui continuent, soit par une irrationnelle peur de la gauche, soit par une habitude routinière à voter pour l’UMP. L’ennemi de la France, ce sont eux, et beaucoup se pensent de notre côté. Le pire, c’est l’UMP. Et il y a encore trop de députés UMP à l’assemblée. Pour ma part, j’ai 38 ans, je vote depuis 1992 et je suis fier de ne jamais avoir voté de ma vie pour le RPR, l’UDF, l’UMP ou consort et assimilé!
    [“Le pire, c’est l’UMP” Faux. Et totalement irrationnel. MJ]

  11. bien sur contrairement aux espoirs des Juppe, Fillon et tant d autres les reports ump vers le fn au 2e tour ont ete bons en general, sinon mme Laupiez n aurait pas fait 49 pour cent ainsi que mr Ravier, felicitations a ces deux candidats dynamiques et courageux, mais ca les medias nous le diront jamais

  12. De toute façon, même avec le Parti Bleu Marine, nous restons dans la logique du régime des partis et la division continuelle et dévastatrice à chaque élection. C’est toujours un vote de masse qui dégage une majorité qui prétend ensuite tout régenter et se situer qui plus est au-dessus de toute loi morale transcendante, ce qui est un comble.
    Il me semble que la solution n’est pas là et qu’il faut avoir le courage (la lucidité ?) d’aller plus loin et d’envisager un changement de régime et de fonctionnement des institutions, de façon à gagner en stabilité et en vraie démocratie. A ce titre, les solutions proposées par l’Alliance Royale méritent qu’on s’y intéresse de plus près. Mais je gage que plus d’un, rien qu’à la vue de “royale”, en resteront aux idées préconçues sur le sujet et ne se donneront pas même la peine d’aller jeter au moins un oeil sur le site de l’Alliance Royale ni d’aller voir les réponses que les candidats de cette formation aux législatives ont pu donner à l’enquête de Catholiques en Campagne. C’est dommage, d’autant plus que l’AR est en phase totale avec les points non négociables rappelés par Benoît XVI et que le site de l’AR est riche en propositions de réforme très concrêtes..

  13. @ Georgin Xavier
    Nous sommes dans le même club.
    C’est donc que ce n’est pas si irrationnel…(pour MJ)
    Pour renforcer l’analyse (et contredire Jeanne Smits dont le journal fut partiellement touché par l’extase sarkozienne dès le 1er tour des présidentielles.Un comble!) la principale cause de la défaite de Sarkozy se trouve dans le million de naturalisés en 10 ans de son gouvernement UMP, qui a voté probablement en quasi totalité pour son adversaire socialiste (pour rappel 93% des musulmans ont voté Hollande).Le million de voix manquante est bien là.Principalement.
    Il est bien illusoire à l’UMP de vouloir s’opposer aux votes des immigrés quand c’est elle qui les a fait rentrer en France et en a naturalisé à tour de bras.
    Les faux amis c’est bien pire que les vrais ennemis (sincères et logiques eux!)
    [Ce fameux million d’immigrés n’a donc aucune reconnaissance pour voter à 93% pour FH. Etrange tout de même. Vous avez dit irrationnel ?… MJ]

  14. Encore Jeanne Smits…
    Je ne ferai pas de commentaires que l’on jugerait à tort personnels: comme je l’ai déjà dit, madame Smits n’est pas de mes amies…
    Un seul commentaire face à cette analyse totalement inepte – et je m’étonne que personne parmi les commentateurs “autorisés” n’ait fait la moindre allusion à cette évidence: L’élection a été faite – et perdue – par les abstentionnistes!
    Si la droite “bien pensante” avait été voter au premier tour au lieu de rester devant la télé, on aurait eu plus de 100 triangulaires potentielles avec le FN présent (résultats extrapolés à partir des résultats des votes de la présidentielle), en fait de quoi, on n’a pas pu en avoir 40!
    Car les 12,5% des inscrits – exigés pour se maintenir au second tout – représentent 20% des votes exprimés lorsqu’il y a 40% d’abstentions! (faites le calcul si vous n’êtes pas convaincus, c’est mathématique!)
    Du coup, l’Union Motivée pour Perdre a réussi à se maintenir à un niveau qui était tout bonnement inimaginable!
    S’il n’y avait eu que 25% d’abstentions par exemple, le FN aurait pu se maintenir face à Coppé qui aurait été balayé comme il le fut en 97!Et une bonne partie de sa clique avec lui(Le rêve quoi!)
    C’est encore au moins 50 députés UMP qui auraient pu être balayés…et une bonne demi douzaine, sinon une douzaine, de députés FN qui auraient pu facilement être élus, car au second tour le rapport de force FN / UMP n’aurait plus du tout été le même!
    Bravo la droite!
    La droite la plus bête du monde a encore frappé (enfin en admettant que l’UMP ait jamais été un parti de droite!)
    Et cette fois ci, c’est encore plus fort que d’habitude: elle a brillamment réussi à nuire de par sa seule absence!
    [Vous en restez au premier niveau de l’analyse au lieu de vous demander pourquoi ces fameux abstentionnistes se sont abstenus. J’en connais qui ont refusé de se déplacer suite à la déclaration de MLP le 1er mai…
    MJ]

  15. @MJ
    Ce “fameux million d’immigrés” est en fait le “fameux million de naturalisés français” qui ont voté ultramajoritairement pour FH.
    Il y a par ailleurs le tout aussi fameux “double million d’immigrés” entrés légalement en France sous le gouvernement Sarkozy en 10 ans.
    Quant au vote musulman pro FH s’il est confirmé par toutes les études d’opinion et vérifiable dans les banlieues, il est plus rationnel que le vote des français patriotes pour l’UMP (complice de la forfaiture du vote du traité européen)
    [Mais allez plus loin dans votre raisonnement : pourquoi ces récents naturalisés votent à gauche alors que ce serait grâce à l’UMP qu’ils sont devenus Français ? En quoi leur vote serait rationnel si ce que vous écrivez est juste ? MJ]

  16. D’ailleurs, certains électeurs de “droite” commencent à retrouver la raison. Dans mon canton de la 4ème circo du Var, le duel opposait un UMP (Couve) face à un FN (Bouguereau)… le candidat du FN a gagné 30% entre le premier et le second tour… ce sont donc des électeurs de droite qui ont voté au second tour pour le FN alors qu’ils avaient votés UMP au premier. Et ainsi, le candidat UMP a été élu par des électeurs de gauche. Vous avez dit irrationnel Monsieur?…MJ.
    [Votre raisonnement n’est pas vraiment rationnel. Il suffit de voir le nombre de voix dans cette circo :
    http://elections.interieur.gouv.fr/LG2012/083/08304.html
    Les 2 candidats ont gagné environ 6000 voix chacun entre les 2 tours. Donc les électeurs UMP du 1er n’ont changé de candidat au 2nd.
    En revanche, ils ont récupéré sans doute une part des 8500 voix des candidats DVD. Sachant que le 2nd tour compte 6000 électeurs de moins, sans doute des électeurs de gauche.
    MJ]

  17. Entièrement d’accord avec Georgin Xavier !!
    Idéoogiquement l’UMP n’est peut-être pas “le pire” (par exemple certains cadres uMP sont -disons- “corrects”) mais elle est pire dans le sens qu’elle fait perdre un temps précieux à la France: car, politique PS ou UMP, les jours de la France sont comptés…!!
    Elle est pire car elle leurre ses électeurs, en utilisant un discours de droite et pratiquant une politique de gauche. En cela les gauchistes sont moins malhonnêtes !
    Or tant que la fausse droite sera forte, la “vraie” droite ne triomphera pas. Et donc la France avec.
    Et donc effectivement la priorité absolue doit être le déclin de l’UMP (je parle de “cette” UMP gauchisante) sauf, bien évidemment, si elle change 180°, ce qui permettrait alliance avec toute la droite… mais on en est loin!
    [La question serait plutôt : le déclin de l’UMP a-t-il plus de chance d’arriver qu’un virage à droite ? Et si oui, qu’est-ce qui prouve qu’une droite alternative -type FN- serait assurée d’en remporter les dividendes ? On peut aussi penser que le déclin de l’UMP profitera à une formation de centre encore plus mou type Bayrou/Morin.
    Quant au “temps précieux” perdu, il me semble qu’avec un PS au pouvoir, ce temps est encore plus rapidement perdu, dans tous les domaines (liberté d’expression, d’éducation, famille, vie, économie, etc.).
    MJ]

  18. quelle déclaration du 1er mai ?
    [http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/05/poursuivre-le-discours-de-marine-le-pen.html
    MJ]

  19. A Monsieur Michel JANVA
    Le premier abstentionniste de droite aux législatives n’est-il pas simplement M. Nicolas SARKOZY, qui n’a pas voté, il était à l’étranger pour le premier tour. Et surtout il n’a rien dit ni exprimé, ou montré, ne serait-ce que par une présence ou un geste quelconque. Il était le seul à pouvoir mobiliser à fond l’électorat UMP : le FN n’y est pour rien. Madame Smits est très dure avec le FN depuis ces derniers mois, un peu injuste à mon sentiment.
    [Oui, le premier c’est toujours l’autre. A la bonne heure. Nous sommes des parfaits, n’est-ce pas ? MJ]

  20. Non, le “temps précieux” perdu l’est plus facilement avec la fausse droite au pouvoir puisqu’elle égare les électeurs de droite vers une fausse solution (la fausse droite UMP). En clair l’UMP empêche une véritable alternative contrairement au PS qui a tendance à favoriser involontairement son essor (exemple: FN des années 80 ou second tour pour Le Pen après 5 ans de Jospin). On ne peut se permettre de perdre à chaque fois 5 ans.
    Si l’UMP disparaissait ou s’affaiblissait considérablement, il est évident que la vraie droite en récolterait en partie les fruits; la question est: en quelle proportion? Pour la simple et bonne raison qu’une grosse partie de l’électorat UMP penche d’ores et déjà vers le FN, ainsi que grand nombre de petits élus. Bref il y a un véritable “potentiel” (ce qui prouve que l’avenir du FN est à “droite”)
    Et pourtant même maintenant -avec une UMP qui paraît tenir (en vérité en apparence)- on en voit déjà les fruits depuis quelques mois: records d’adhésions au FN (5 fois plus d’adhérents qu’il y a 4 ans), élections de députés, bons résultats électoraux, bons reports de voix venant d’électeurs UMP, souhait d’alliances etc : que de chemin parcouru en 5 ans (FN devenu moribond suite à 2007)…!! Cela n’a rien à voir avec le début des années 2000. Les choses “bougent” très rapidement en ce moment.
    Bien sûr cela ouvrirait aussi un espace au centre. Mais aujourd’hui il ne représente presque plus rien: 2% ? 5%? à une époque il représentait 25% et la France était gouvernée davantage à droite. Ce qui compte c’est que ce bloc centriste ne soit pas trop fort ou qu’il ne s’allie pas avec le bloc de gauche. Là aussi c’est la grande incertitude.
    [“On ne peut se permettre de perdre à chaque fois 5 ans.” C’est pourtant bien ce qui vient de se produire. Avec une pente encore plus difficile à remonter et une droite molle risquant de devenir encore plus molle.
    “Bref il y a un véritable “potentiel” (ce qui prouve que l’avenir du FN est à “droite”)” : puissiez-vous avoir raison et que le FN cesse de jouer au “ni droite ni gauche” MJ]

  21. Ah oui et pour en revenir à la première quetion jene crois pas à un virage à droite de l’UMp pour la simpleet boneraison que tous les dirigeants de l’UMP sont à gauche (l’aîle gauche anti-ationale de l’UMP): et enénéral rééllus ce dimanche (ce qui les confortedans leurs convictions): Fillon, COpé, Pécresse, NKM, + Juppé, Raffarin etc
    Son déclin n’est pas évident mais très possible et même à long terme assez probable s’il perdurait à se couper de son électorat qui, lui, veut une droite qui s’assume et qui veut des relations au moins apaisée avec le FN.
    [Bon, mais si son déclin, pas si évident, ne serait-ce que pour de basses raisons de financement, ne se produit pas, il ne reste que l’option du virage à droite. Je sais, c’est embêtant mais il faut faire avec. L’hypothèse du grand soir avec une table rase de l’UMP, c’est séduisant, mais complètement hypothétique. Alors que des alliances, électorales, locales, idéologiques, peuvent préparer une future alliance nationale. Cela nécessite aussi que le FN accepte l’idée qu’il ne pourra pas arriver seul au pouvoir.
    MJ]

  22. À l’attention d’Anne
    Vous affirmez “M. Nicolas SARKOZY, qui n’a pas voté, il était à l’étranger pour le premier tour”
    Avez-vous vérifié sur la liste d’émargement des votants? Il est tout-à-fait possible qu’il ait voté par procuration, comme nombre de citoyens en déplacement ce jour-là et qui ont pourtant accompli leur devoir électoral.

  23. “On ne peut se permettre de perdre à chaque fois 5 ans.” C’est pourtant bien ce qui vient de se produire”
    Bien sûr et je crois que tous les patriotes de (vraie) droite se rendent compte qu’on les perd à tous les scrutins “décisifs”: 2012 et 2007, 2002, 1995 etc etc; fausse droite ou gauche, qu’importe, tous deux nous conduisent vers le mur, peu importe la vitesse.

  24. Concernant l’abstention du second tour de l’élection présidentielle, on peut également envisager que beaucoup d’électeurs de la droite de conviction n’ont pas attendu le discours de Marine Le Pen pour se décider à l’abstention, la plupart n’ayant jamais brillé par leur discipline électorale. Certains, comme votre serviteur par exemple, se sont peut être simplement souvenus que la vie politique était un rapport de forces et qu’on ne donnait rien sans obtenir de garanties. Le candidat Sarkozy refusant de donner le moindre gage à cet électorat (le minimum était qu’il s’engage à appeler à faire battre la gauche aux élections législatives suivantes), on peut tout considérer que voter pour lui était alors une faute politique puisque cela revenait à une capitulation sans condition.

  25. @ Scat, Blaise…
    “Dans l’ensemble je pense qu’environ 80% des UMP se sont reportés sur le FN en cas de duel FN/gauche.”
    Le FDG, lui, c’est 100%. Mathématiquement, dans des duels où la droite était majoritaire, elle aurait dû gagner, ce n’est pas le cas.
    D’accord avec MJ, et avec Jean sur le refus de se battre de l’UMP qui trahit ainsi une fois de plus ses électeurs, privilégiant les ambitions personnelles.

  26. Comme je l’ai écrit ce “virage à droite” me paraît impossible avec de tels dirigeants UMP. Pour ma part cela ne me dérangerait pas à condition que ce soit sincère; et pas de la même façon que la stratégie Sarkozy qui a trompé les électeurs (je l’ai vu venir, le bougre, et je n’ai jamais voté une fois pour lui puisque je n’ai jamais cru un seul instant qu’il appliquerait une politique de droite)
    Le FN sait très bien que seul il a peu (ou pas) de chances de parvenir au pouvoir et il en tire les conséquences et d’ailleurs ce débat ne se pose même plus puisqu’il accepte à présent un allié: le SIEL. Le FN peut avoir un allié à condition que leFN reste le parti majoritaire. Car il a des idées propres à lui (nationalisme, identité etc) Sauf si l’UMP devenait un parti nationaliste! C’est pas demain la veille !
    Car c’est ainsi: FN et UMP auront toujours des points essentiels de désaccords (le FN c’est une droite “légitimiste” alors que l’UMP est une droite issue de l’orléanisme ou du bonapartisme, si on en revient aux origines des “droites”);ce qui n’exclue pas la possibilité d’alliances plus ou moins larges pour éviter le pire (la gauche)
    Je crois que presque tous (lecteurs du SB) souhaitent que l’UMP se droitise (cela pourrait n’en être que bénéfique pour la France) mais il ne faut pas se leurrer, cela me paraît utopique en l’état actuel des choses.
    [Oui, mais il faut aussi noter que l’UMP aura du mal à se droitiser seule et qu’il faut un peu lui forcer la main (accords locaux, désistements, vote contre la gauche, etc.). Les électeurs ne doivent pas non plus tout attendre. MJ

  27. Pourquoi toutes ces paroles de reproches et d’accusations entre chrétiens ?

  28. “même si ce n’est pas de manière accusatoire”: Dont acte Madame Smits.
    De toute façon, il est impératif que la structure UMP soit éradiquée de la vie politique.
    C’est à cause d’eux que l’ennemi est toujours présent depuis si longtemps.

  29. Il est grand temps de s’unir et à lire ces commentaires au sujet de l’opinion de Jeanne Smits, il semble que bien des français ont une prédisposition à s’entretuer alors que sur bien des points ils sont d’accord.
    Il est vrai que l’election de ce gouvernement, dont il ne faut minimiser ni l’ampleur ni le danger pour la France et le monde, laisse au grand jour toutes les divisions des gens de “droite” pensant qu’ils auront leur revanche dans 5 ans…Toujours avec la même prétention electorale.
    Mais qui sait ce qui se passera demain et dans 5 ans encore moins…..
    Quelle arrognace que ce système electoral qui conditionne la vie polituqe de notre pays, chacun se croyant maître de l’avenir puisque l’on ne vit plus au présent.
    Saint Albert le Grand écrivait, “Mon Dieu j’abandonne mon passé à votre Miséricorde, mon présent à votre Amour et mon avenir à votre Providence”.
    Ayant su avec quelle colère celeste a été arrosé la prise de pouvoir du Président Hollande entre grèle, pluie glacée, feu de foudre, on ne peut douter que le Ciel n’abandonne pas notre Patrie qui court vers le néant et la mort par haine aveugle de la Foi.
    Aussi, nous pouvons prier pour qu’entre chrétiens les liens se fortifient, pour que notre prière du “Notre père qui ètes au Cieux” ne résonne pas en vain dans notre vie, en demandant au Seigneur “Que votre règne arrive”.
    Ubi caritas est Amor.

  30. Merci Hildegarde d’avoir apporté de la fraîcheur dans cette discussion.

  31. Saint Albert le Grand écrivait, “Mon Dieu j’abandonne mon passé à votre Miséricorde, mon présent à votre Amour et mon avenir à votre Providence”.
    Hildegarde, merci pour cette prière de Saint Albert le Grand.

Publier une réponse