Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La droite a beaucoup à apprendre de la gauche au plan de l’action politique

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

Images-4"À quelques heures d’ intervalle, j’ai ainsi appris deux anecdotes très différentes, venant de per- sonnalités également différentes, mais qui, côte à côte, prennent un relief étrange. J’ai d’abord appris que Julien Dray, l’un des fondateurs de SOS Racisme et l’un des meilleurs spécialistes des coups tordus au Parti socialiste, s’opposait à la loi Collomb de contrôle de l’ immigration. Cette opposition n’était pas vraiment une surprise. En revanche, les termes utilisés, par leur outrance, eux, m’ont surpris – et pas moi seulement, puisque toute la presse ne parlait que de cela le week-end dernier.

Il a dénoncé les « rafles » que constituerait, selon lui, le contrôle d’immigrés. Et, pour qu’ il soit bien clair que le terme était pesé, il a ajouté: « Je choisis ce mot délibérément, parce que je sais ce que ça veut dire quand on va donner la possibilité aux services de descendre dans les centres de migrants, et ça apparaîtra comme une rafle, aussi dur que le mot soit. » Quelques heures après avoir lu, un peu abasourdi (même si j’ai une haute estime du n’importe quoi dont est capable M. Dray !), cette saillie invraisemblable, j’ai appris qu’Alain Juppé ne paierait pas sa cotisation aux LR en 2018, précisant :

« Je prends du recul en attendant de voir ce que devient LR, notamment dans la perspective des élections européennes de 2019. Ce sera pour moi un rendez-vous majeur, un point de clivage fondamental. »

Là non plus, ce n’est pas vraiment une surprise que M. Juppé ne soit pas enthousiasmé par la présidence de Laurent Wauquiez.

Mais, à voir ces deux anecdotes, on mesure à quel point droite et gauche sont asymétriques dans le système politique actuel.

Les propos de Julien Dray sont d’un radicalisme choquant. Dans toute autre bouche, ils auraient même pu passer pour du révisionnisme, puisqu’ ils minimisent implicitement la gravité de ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale, en associant dans l’esprit de ses auditeurs, par le mot « rafle », la déportation des Juifs à un banal contrôle d’identité.

Il ne faut d’ailleurs pas manquer de souffle pour considérer comme normal – et même comme exigé par les sacro-saintes « valeurs de la République »! – le fait que des étrangers (dont bon nombre sont des délinquants puisqu’ils sont illégalement présents sur notre sol) devraient par nature échapper à tout contrôle policier – quand nous-mêmes sommes tenus de répondre à un officier de police judiciaire nous demandant notre identité. Mais, comme M. Dray est de gauche, il est dans le camp du bien. Même Christophe Castaner, patron de LREM, qui lui a répondu, un peu agacé, ne s’est permis que de l’appeler à davantage de mesure.

De l’autre côté, Laurent Wauquiez est assez éloigné d’être un homme de la « droite dure ». Il est démocrate-chrétien. Il a maintes fois déclaré son refus de toute alliance avec le FN. Il a promu le centriste Jean Léonetti au sommet du parti. Malgré cela, les centristes de son parti le soupçonnent en permanence des arrière-pensées les plus « extrémistes ». Mais le plus fort, c’est que ces centristes se mettant en congé du parti, refusant de payer leur cotisation, refusant la main tendue du nouveau président, exigent tout de même que ce dernier se rallie à leurs positions. Décidément, la droite a beaucoup à apprendre de la gauche. Non pas au plan idéologique (bien que trop de dirigeants de droite courent après la gauche), mais au plan de l’action politique."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Emploi du terme ” rafle”
    Il s ‘ agit là d ‘une tentative de banalisation du mal

  2. ” (…)Dans toute autre bouche, ils auraient même pu passer pour du révisionnisme, puisqu’ ils minimisent implicitement la gravité de ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale, en associant dans l’esprit de ses auditeurs, par le mot « rafle », la déportation des Juifs à un banal contrôle d’identité(…) Mais, comme M. Dray est de gauche, il est dans le camp du bien”.
    Ce n’est pas seulement parce que J. Dray est de gauche qu’il peut sans risque se permettre de tenir de tels propos!

  3. Hier, on n’a pas vu à Genève le collectionneur de montres de luxe (Julien Dray) au 27e salon Palexpo de la haute joaillerie. Est-ce parce qu’il ne profite plus des subsides de SOS racisme ? Une chose est sûre, il fait partie de ces politiciens amis de cette haute finance qui s’en était mis plein les poches des produits des rafles.
    Mais les rafles commencèrent dans tous les pays dès le début de la guerre. Tous les étrangers d’un pays ennemi étaient rassemblés dans des camps. Aux USA aussi avec les Japonais. En France, il suffisait d’être de nationalité allemande.

  4. Révélateur en effet… A gauche, on a tous les droits, surtout celui de dire n’importe quoi, et à “droite” par contre, il n’ y a plus de droit : il n’ y qu’un devoir : dire et faire comme la gauche !
    Il va falloir quand même sérieusement penser à virer toute cette chienlit politique, à coups de pompe dans le train ! Malheureusement, encore beaucoup trop de nos compatriotes ne comprennent pas la gravité de la situation, et sont hélas bien plus préoccupés par les difficultés matérielles immédiates… qui risquent donc de durer encore longtemps !

  5. Merci beaucoup pour ces réflexions fort pertinentes ! Le poids des mots est d’une grande importance, bien trop négligée à droite; c’est pour cette raison que j’utilise par exemple, à la place de “forces de gauche”, l’expression-choc “forces de mort”; non seulement cette expression est exacte (socialo-communisme-gauchisme >>> mort de la société civile; LGBT > mort de la société privée ou familiale; laïcisme >>> mort de l’homme religieux etc… etc…) mais elle est bien plus parlante; elle enlève à la “gauche” son aura romantique et incite mes interlocuteurs à réfléchir et à remettre en question ses idées reçues.

  6. Cet article est étonnant car il essaye de nous faire croire que les rafles des juifs étrangers en France a quelque chose de mythique voir mystique, comme si la propagande juive avait imprégné les cerveaux sans autre analyse.
    Oui, la rafle des étranger est une rafle et toute rafle d’étranger quelque soit sa race est légitime dans une nation en devoir de protéger son peuple. Voilà la réponse que j’attends d’homme politique instruits.
    Et ceux qui s’offusquent de cela doivent maintenant prouver pourquoi cela ne convient pas. Pas par des mots ou des témoignages mais par des faits matériels quantifiables mesurables et conformes aux lois de la physique.

  7. Les dirigeants et personnalités politiques des partis patriotiques pensent faire le contre- poids en utilisant un langage ” aseptisé , policé , choisi ”
    Ils se trompent ;
    Certes , il ne s’agit pas d’utiliser un langage agressif ,menaçant ou ordurier ” cela n’avancerait à rien ,bien au contraire ;
    En revanche ” durcir le ton , dire la vérité vraie , ne pas avoir peur d’inquiéter les Français en utilisant le mot qui convient ,ne peut que participer à réveiller les endormis, les indifférents ,les timorés ,les indécis ,et les reveurs
    Si l’on veut créer “l’électrochoc ,le sursaut
    national nécessaire et indispensable à “notre survie ” il faut parler VRAI .
    Dire l’immigration n’est pas une chance pour la France est uns chose ;
    Dire ,l’immigration-invasion sans limite et perpétuelle va tous nous faire mourir ou créer les conditions dans un premier temps de guerre ethnique ,qui se poursuivra ensuite en guerre civile est totalement autre chose ;
    “Mal nommer les choses ,c’est ajouter aux malheurs du monde ”
    albert Camus

  8. Julien Dray est bien dans la lignée des kollabos (majoritairement) de gauche, des Doriot, Déat, Luchaire… quand il utilise des mots que l’on croyait réservés à des actes bien précis commis sous l’Occupation.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services