Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La dictature pour cadeau de Noël

La dictature pour cadeau de Noël

François Billot de Lochner décrypte le projet de loi évoqué hier :

Tout doucement, l’air de rien, à quelques jours de Noël, le Premier ministre Jean Castex a déposé en procédure accélérée hier, lundi 21 décembre, un projet de loi tout bonnement hallucinant. Aux sceptiques qui trouvent que nous exagérons, nous rappellerons que les régimes dictatoriaux ont traditionnellement comme arme privilégiée l’utilisation de l’état d’urgence et la suspension des garanties publiques pour pouvoir s’installer durablement, en toute quiétude et avec un semblant de légalité.

De quoi s’agit-il ? Le projet de loi prévoit le droit, pour le gouvernement, de ne plus consulter le Parlement sur les questions d’état d’urgence, ce qui lui octroie la possibilité de le maintenir indéfiniment. Le préambule est très clair : il s’agit de construire un cadre « pérenne », donc de s’installer dans l’exception. Il annonce la création d’un état de crise sanitaire qui pourra se déclencher et se proroger sur simple décret en conseil des ministres, le Parlement devant être simplement « informé ». Par ailleurs, le projet rappelle et conforte l’extension des pouvoirs exceptionnels attribués au gouvernement : « le Premier ministre pourra recourir à des prérogatives de police administrative extérieures au domaine strictement sanitaire ».

Mais le projet ne s’arrête pas là. Il « pérennise » – c’est le mot-fétiche du projet de loi – les restrictions à la liberté d’entreprendre ou à la liberté de circulation et annonce très clairement la couleur : le retour à la vie d’avant n’est ni pour demain, ni même pour après-demain, et il ne sera de toutes façons octroyé qu’aux seuls vaccinés. Les autres se verront parqués dans une catégorie discriminée, les assimilant à des sous-citoyens disposant de droits partiels : « Le Premier ministre peut (…) subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités (…) au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin. » Les pires scénarios de ceux que l’on taxait de complotisme il y a encore quelques jours, quelques semaines, se réalisent malheureusement les uns après les autres.

Après l’institutionnalisation du fichage des opinions politiques des Français, que nous avons immédiatement dénoncée, voici que l’espace de nos libertés se réduit encore un peu plus, et bien rares sont les voix autorisées à s’en offusquer. Les opposants au régime sont dénoncés, limogés, attaqués, à l’image du brillant Professeur Perronne, purement et simplement démis de ses fonctions à l’hôpital de Garches par l’AP-HP, mais le monde politique se tient coi.

Notre recours en référé-liberté contre le fichage sera plaidé au Conseil d’Etat demain, mercredi 23 décembre, à 15h, par notre avocat, Maître Frédéric Pichon. Nous pouvons gagner, et nous porterons l’affaire, s’il le faut, jusqu’à la Cour européenne. Avec le nouveau projet de loi de Jean Castex, le combat s’annonce encore plus difficile, car il emprunte la voie parlementaire. La seule opposition institutionnelle peut venir maintenant du Sénat. Il est prétendument aux mains d’une majorité de « droite ». Jouera-t-il la carte du courage et de la détermination à dire non ? Nous l’espérons de tout cœur. C’est le moment où jamais pour l’opposition officielle de montrer qu’elle sert à quelque chose.

Partager cet article

17 commentaires

  1. On fait quoi maintenant ?

  2. Le prochain qui prononce le mot “complotisme” je lui met un direct en pleine figure

  3. euh, non les vaccinés ne vivront pas non plus comme avant! Enfermés en camp d’isolement peut-être pas mais esclaves ils seront.
    Vous ne voyez pas qu’ils sont en panique et accélère leur agenda….Trump va nous nettoyer tout ça! Allez encore 2 semaines. Eteignez votre télé, jetez la presse mainstream et renseignez-vous chez les complotistes (par exemple ah2020 mais il y en a pleins d’autres, et en plus ça fait du bien) qui n’existent que parce qu’il y a des comploteurs….notre seul devoir est d’être des ‘digital solders’ pour informer autour de nous de ce qui se passe réellement notamment aux US…et surtout soyez heureux!
    PS: arrêtez de dire qu’ils sont incompétents, ils sont pervers.

  4. On a compris que le seul objectif est de faire marcher la technique et l’économie . Le reste devient peu à peu accessoire , non essentiel

  5. Tout va très vite. Hier quand nous évoquions ces mesures qui risquaient d’être mises en place, nous n’osions vraiment y croire nous-mêmes et nous étions traités de complotistes. Quelques semaines et quelques jours plus tard, ces mesures d’exclusion des non-vaccinés sont publiquement annoncées par le premier ministre qui les soumet au vote d’une majorité décervelée. De jour en jour nous voyons nos libertés se restreindre, nous assistons à la mise sous le joug de notre peuple. C’est à peine croyable mais c’est la vérité. Et qui pour s’insurger officiellement ? Liberté politique, Jean-Frédéric Poisson…
    Le Président de la République française n’aime pas la France. Il travaille d’arrache-pied à la ruiner et à la démolir. Vive le Roi !

    • Il l’a dit lui-même dans son double langage de psychopathe : “Aujourd’hui, quelques dizaines de personnes sont en train de faire tomber un pays et son peuple” !

  6. Le cours du faux certificat de vaccination va s’emballer… à loi d’exception, réponse d’exception.

  7. Taïwan : l’usine du deuxième plus gros producteur au monde d’hydroxychloroquine a explosé.

    https://taiwanenglishnews.com/pharmaceutical-factory-on-fire-after-explosion-2-injured/

  8. La lecture du projet de loi sur le site de l’AN est glaçant. La gestion des étapes successives de la dictature sanitaire sera faite par décrets pris par le Premier ministre sur rapports du Ministre de la Santé et avis du Conseil scientifique qui semble avoir pour vocation d’être pérennisé aussi longtemps que durera l’état d’urgence sanitaire qui durera aussi longtemps que le préconisera le Conseil scientifique qui restera en place aussi longtemps que l’état d’urgence sanitaire qui…
    Et ainsi, comme je l’ai écrit ici, en avril 2022, l’urgence sanitaire interdira les meetings électoraux de plus de 6 personnes et les élections ne seront possibles que par correspondance ou vote électronique sur machines utilisant les logiciels SCYTL.
    https://www.scytl.com/fr/clients/ministere-des-affaires-etrangeres/
    On peut déjà prendre des paris sans risque sur le gagnant…

  9. Micron l’imposteur dans toute sa splendeur. Il va vient y avoir un retour de baton. Si halluciné veut se faire vacciner je lui propose 4 fois par jour pendant 15 jours. Réveillons-nous, a la sortie de la guerre nous avions juste de quoi manger, eh bien on fera pareil ce n’est pas cette bande de malades du bulbe qui vont nous obliger à devenir des esclaves

  10. Bon sang, mais c’est bien sûr !
    Ce projet de loi, déposé le 21 décembre par Casse-tête en procédure accélérée, constitue le cadeau gouvernemental d’anniversaire déposé aux pieds de JUPITER pour souffler ses 47 bougies.
    Je n’ai pas vérifié. Il serait amusant que cette loi compte 47 articles…

  11. Avec leur psychose sanitaire ils ont instauré en France un climat diabolique et délétère ….
    les français se méfient les uns des autres : en famille entre voisins paroissiens villageois …

  12. Remarquons que les mesures disciplinaires des régimes à inclination totalitaires sont toujours le fait d’esprits médiocres qui n’ont que la contrainte pour assoir leur autorité. Le personnel politique du nazisme , du stalinisme, du fascisme, de la Révolution française (voir Joseph de Maistre) révèle des personnalités qui ne seraient pas sorties de leur médiocrité sans des événements exceptionnels déstabilisant la société où ils vivaient. La pandémie actuelle, montée en épingle pour déstabiliser la société, voit ainsi apparaitre des Castex, Castaner, Darmanin, et autres. Ils sont souvent intelligents mais sans culture et courage ils restent médiocres . N’ayant pas de chef qui décide, ils se retranchent derrière des comités, conseils “scientifiques”, conventions, Grenelle, Beauvau, etc; ce qui les attend c’est la Lanterne!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]