Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La diabolisation médiatique et politique est une arme psychologique utilisée par la gauche

Quand Carl Lang s'adresse aux militants du FN, pardon du RN :

22694477-25287529"Je souhaite aujourd’hui m’adresser plus particulièrement aux militants élus et sympathisants du front national historique. Hier, le 1er juin 2018, Marine le Pen a liquidé le Front national. Finalement cela s’est fait assez vite. Héritière du Front National en 2011, elle en a exclu Jean Marie le Pen, son père, fondateur et président d’honneur en août 2015 et donc annoncé en juin 2018 la mise à mort politique du Front National. Sept années ont suffi pour dilapider l’héritage politique et détruire le mouvement fondé par son père en 1972. Il est à noter que dans ce discours d’enterrement du Front national elle n’a pas cité une seule fois le nom de Jean Marie Le Pen. Pas un mot pour celui qui a fondé et présidé durant près de 40 le FN avant de le léguer à sa fille. À l’infâme trahison politique s’ajoutent l’ignominie personnelle et l’abjection morale.

Mais cette situation nouvelle a au moins le mérite de la clarté. La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est enfin bouclée. Marine Le Pen a réalisé ce dont rêvait toute la classe politique et médiatique depuis l’émergence électorale du FN en 1983 : dissoudre le Front National. Même dans leurs rêves les plus fous, les ennemis de la cause nationale ne pouvaient imaginer que le mouvement fondé par Jean Marie Le Pen en 1972 serait détruit par sa propre fille. C’est leur divine surprise. Et pour la famille nationale, c’est une abomination. Il ne reste plus aujourd’hui du FN de Marine Le Pen qu’une montagne de dettes et les rendez-vous multiples à venir devant le tribunal correctionnel. Après la liquidation politique, la liquidation financière.

Lorsque nous avons créé le Parti de la France, j’ai déclaré que je n’avais aucune confiance, ni politique, ni personnelle, ni technique en Marine Le Pen et que je refusais de cautionner sa prise de contrôle de fait du Front national dès 2007. Les faits ne cessent de nous donner raison et ce, malgré sa promotion médiatique et ses anciens résultats électoraux. Tout ce processus politique qui a conduit à l’élimination du Front National repose sur quelques éléments.

Tout d’abord, la recherche obsessionnelle de la soi-disant dédiabolisation. À croire qu’elle devait penser que les idées du Front national étaient diaboliques. Pourtant, chacun sait que la diabolisation médiatique et politique est une arme psychologique utilisée en particulier par la gauche, autoproclamée morale contre tous ses adversaires. Les dictatures communistes, quant à elles, diabolisaient leurs opposants en les qualifiant d’ennemis du peuple, de contre-révolutionnaires, d’agents du capitalisme ou de la CIA. La gauche française traite ses adversaires de racistes, d’antisémites, d'extrémistes de droite ou d’homophobes, au choix, en fonction de l’actualité. 

Croire que l’on peut mener le combat politique de résistance nationale sans subir la diabolisation par les ennemis de la nation est d’une affligeante stupidité. Dans cette naïve démarche de dédiabolisation qui conduit mécaniquement à l’allégeance, Marine le Pen n’en fera jamais assez. Elle a exclu son père, liquidé le Front national mais elle s’appelle encore Le Pen. Afin d’aller au bout de sa logique de reniements il faut qu’elle change de nom. C’est d’ailleurs ce qu’elle devrait faire, rendre son nom et son parti à son père.

Un autre élément qui permet de comprendre la volonté de tourner le dos au Front national est tout simple, Madame Le Pen ne croit pas aux valeurs et aux principes de la droite nationale, elle fait du souverainisme de gauche et, finalement, pour résumer, elle pense comme Chevènement. Enfin cette démarche correspond aussi à une quête de normalisation médiatique dont le but est de rester toujours médiatiquement compatible. Telle est la triste réalité.

Dans cette situation et quelles que soient les désillusions et l’immense déception bien compréhensibles de nombreux militants de l’ancien Front National, l’heure n’est pas aux atermoiements, à la résignation ou au renoncement, il est à l’engagement. J’appelle les militants, les élus et les sympathisants de la droite nationale de conviction qui ne se reconnaissent pas dans le parti de madame Le Pen à rejoindre le Parti de la France. Ensemble nous avons défendu durant de longues années au sein du Front national historique de Jean-Marie Le Pen, les valeurs et des principes de notre droite nationale populaire et sociale. Ensemble, nous allons continuer à le faire au sein du parti de la France. Et toujours au service de la cause, du peuple et de la nation."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

12 commentaires

  1. Ensemble perdons les prochaines élections présidentielles.

  2. Carl Lang n’est toujours pas guéri de ses déconvenues de 2009, où il revendiquait être plus légitime que Marine pour être tête de liste aux Européennes.
    Il a fait 1,5%.
    On ne construit rien sur l’aigreur recuite et maladive.
    Ses résultats le prouvent.

  3. Ce qui est véritablement d’une stupidité affligeante, voire criminelle, ce sont les appels à la division et, par voie de conséquence, à l’éparpillements des voix de la droite patriotique.
    La maison France brûle et voilà le discours que nous tiennent certains dirigeants complètement irresponsables.
    L-a-m-e-n-t-a-b-l-e !
    Pas de doute : la gauche a encore de beaux jours devant elle et lorsque la France aura sombré, Carl Lang le pompier pyromane viendra tel, Don Diego de la Vega, alias Zorro, au secours de la nation en ruines.
    Je sais en tout cas pour qui je ne votera pas en 2019 !

  4. @Olivier Monteil
    Vous oubliez de préciser que Carl Lang a refusé d’être 2ème de liste en 2009 derrière MLP, ce qui lui aurait peut-être permis d’être élu…
    Il a choisi une voie difficile où il ne faut pas voir d’aigreur. A une époque, au FN, on préférait perdre sur ses propres idées que de gagner sur celles des autres.
    Connaissant un peu votre parcours, cela m’étonnerait beaucoup que vous ne soyez pas d’accord avec Carl Lang sur nombre de points évoqués ici.
    Vous savez très bien que MLP a déjà perdu les présidentielles de 2022…et que sa ligne est intenable.
    Identitaire et anti-immigration d’un côté et de gauche économiquement empêche toute possibilité de victoire dans un 2ème tour.
    Vous savez très bien que les problèmes judiciaires du FN ne sont pas seulement de l’acharnement politique… Tête haute et mains propres est un slogan qui fauit bien rire (jaune) au sein du FN aujourd’hui?.
    Vous êtes de mauvaise foi.

  5. Il y aura toujours autant de moutons pour suivre un parti dénaturé et mené à la ruine politique par l’abandon de tous les principes de bon sens et de vérité morale.
    Pour approuver la dénaturation du parti et la honteuse direction, il faut beaucoup d’aveuglement, et la quête des voix à n’importe quel prix, vice fondamental du système en apparence démocratique, est méprisable et improductive dans l’avenir.

  6. Marine a cassé le FN et s’est brisée elle même. Elle n’a plus envie et ca se voit.
    Elle devrait arreter et passer la main. Le pb c’est qu’elle ne sait faire que ca, elle n’a pas de métier

  7. @Apollos Risible. Si l’incendie est bien là, le néo-FN n’est pas le pompier, c’est le pillard qui prospère – prospérait, plutôt – sur les ruines. Une impasse doublée d’une escroquerie. Reprocher à Carl Lang d’avoir eu raison trop tôt est la nouvelle ligne de défense des Marinolâtres ?

  8. Que de temps perdu depuis le schisme MNR.

  9. Un projet qui pourrait réunir les forces de droite qu’elles s’appellent nationales ou fédérales serait de s’atteler sérieusement à soutenir le gouvernement qui vient d’émerger en Italie. Comment peut-on aider l’Italie aujourd’hui ? Par exemple en achetant des produits italiens. (plutôt que des produits d’origines africaine ou américaine ou asiatique). Je suggère donc que les forces nationales françaises approchent les forces nationales italiennes pour imaginer la promotion des produits italiens en France et des produits français en Italie. Il serait souhaitable que les dirigeants de la droite française montrent aux Italiens que les Français ne pensent pas comme Macron que l’Italie doive être mise sous surveillance du FMI et des banquiers allemands. Bref il est temps de profiter de cette opportunité d’un nouveau pouvoir en Italie pour tracer de nouvelles voies pour le fonctionnement de l’Europe. Une des toutes premières mesures à prendre c’est de permettre à nouveau que les produits italiens puissent exhiber le Made in Italy et les produits français puissent exhiber le Made in France, que ça se voit et que ça se sache .
    Mon petit laïus est volontairement décalé par rapport à la compétition entre le Parti de la France et le Front National/ Rassemblement National (d’aucuns pourraient dire “hors sujet”) pour suggérer qu’une façon de faire de la politique autrement c’est peut-être d’avoir un projet commun qui pourrait consister en particulier en matière de politique européenne en une attitude nouvelle vis à vis de l’étranger européen : si nous aimons la France, aimons aussi l’Italie et toutes les Nations de l’Europe, qui seraient d’accord pour s’entraider en privilégiant le commerce intra-européen, donnant-donnant pour améliorer les performances économiques des uns et des autres; C’est la meilleure façon d’aimer les peuples d’Europe, que de se rapprocher de nos voisins sur des sujets réalistes et de s’émanciper de la financiarisation de l’économie en soulevant la chape de plomb bancaire qui nous oppresse de toutes parts.

  10. “France, fille ainée de l’Eglise, qu’as-tu fait des promesses de ton baptème?” nous interpellait Jean-Paul-II.
    Il faut retrouver les racines qui ont construit la France durant des millénaires; Il faut ressortir nos valeurs morales et spirituelles: La défense de la Vie depuis la naissance jusqu’à la mort naturelle. Qui osera afficher cette phrase sur ses afFiches élèctorales? La droite c’est cela: la défense de la Vie. Où sont aujourd’hui ces défenseurs?

  11. Carl Lang, pathétique.

  12. Maruine vient de dire qu elle n est pas “conservatrice’ni “liberale”, comme bien sur elle n est pas “d extreme droite” oh que non! elleest doncde gauche, ce qui explique tant de choses, la liquidation des fondamentaux du fn, l exclusion des radicaux de droite, l expulsion du père, et enfin la fin du parti pour qui tant de militants s etaient sacrifies

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services