Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

La désinformation par occultation

Jean-Yves Le Gallou revient dans le dernier I-Média, l'émission de décryptage de l'actualité médiatique de TV Libertés, sur le deux poids deux mesures que subissent les catholiques à l'égard des autres communautés lorsqu'il s'agit pour les médias d'évoquer les profanations dont elles sont victimes.

Par ailleurs, il évoque juste avant le fait que le pèlerinage de Chartres ait été parfaitement occulté par les grands médias du système et renversé par des informations portant sur les évangélistes.
 

Partager cet article

6 commentaires

  1. Soutien aux identitaires pour leur magnifique action!

  2. S’ils nous ignorent, ignorons les ! Jeter vos télés. Qu’ils vivent entre eux. Nous verrons bien combien de temps vont-ils tenir !

  3. Normal
    W a dit ” il n’y a que les catholiques qui nous posent pb”
    Pourquoi sommes nous envahis de diacres laïcs mariés ?
    Désacralisant l’Eucharistie????
    Ignorer les catholiques est logique
    Nous ignorons nous-même la vrai foi.

  4. Myriam,
    Qui est ce “nous” à la fin ?
    le problème, est-ce audible pour certains ? Ce sont des évêques, énormément d’évêques, de prélats et de princes de l’Eglise, qui n’ont pas transmis et qui ne transmettent pas les données de la vraie Foi.
    Il est facile de se culpabiliser, ou de culpabiliser autrui alors même que, soyons réaliste, le catholicisme recule et ne peut que reculer, sans prêtres, sans fidèle et sans – non pas “formations” – mais sans vie catholique véritable.
    Les hérésies sont toujours doctrinale au fond, et il y a toujours des théologiens, des évêques pour s’en faire les hérésiarques propagateurs.
    Pas question du culpabiliser, ce n’est pas évangélique ! le scrupule sans fin n’est pas catholique.
    Le catéchisme hollandais, pierres vivantes et toutes les charrettes pédago-catéchétiques, élucubrations liturgiques, enseignements lénifiants et débiles que l’on nous sert à longueur d’années, tout cela à un coût, celui des âmes.
    Messieurs les évêques, on prie pour vous, mais il faudra, il faut devant l’Eglise triomphante, souffrante et eh bien oui! militante faire pénitence publique.
    Vous “nous” coûtez bien cher !
    la couardise vous méritera le dam et la pein du sens.

  5. En accord total avec Oh, nous avons plus de Cauchon que de saints évêques.
    Soutenons au moins les bons évêques.

  6. A tous ceux qui conchient les évêques…
    Êtes-vous aller voir et discuter avec votre évêque ? Je parle en charité, c’est-à-dire prendre le temps de le comprendre et savoir ce qu’il peut et ne peut pas faire… Pas venir lui expliquer comment faire son boulot…
    J’ai été totalement surpris d’apprendre que mon évêque n’était pas limité par ce qu’il voulait faire – qui est tout à fait honorable d’un point de vue de l’évangélisation – mais bien par son clergé régulier qui peine à suivre… et la masse des cathos qui risquent de tout bloquer.
    Mon évêque n’est pas un dur de dur pourtant !
    Le problème ne vient pas d’eux principalement mais bien de nous.
    Saint Jean-Paul II nous a dit il y a 35 ans : “France, qu’as-tu fait de ton baptême…”
    Remplacez France par vous-même… Vous tous qui râlez (sans doute justement) devant l’étendue de la catastrophe, que faites-vous pour l’arrêter ?
    Vivez-vous l’Évangile au quotidien dans vos famille ? Sur votre lieu de travail (i.e. sacrifiez-vous votre carrière pour défendre vos idées ?) Quel est votre engagement dans les associations laïques pour faire briller la lumière du Christ ?
    Et aussi, en plus, quel est votre engagement dans l’Église ? Avez-vous rejoint votre relais local et sa bande de gens que vous détestez pour y apporter un autre courant, même si c’est une goutte dans l’océan… Formez-vous les enfants (des autres parce que les vôtres sont sans aucun doute des merveilles évangélisés) ? Et accompagnez-vous les parents au passage, qui souvent ne demandent pas mieux que d’être soutenu dans la démarche… Vous participez bien sûr au caté et à l’aumônerie…
    Avez-vous créé ou rejoint des groupes de prières autour de votre lieu de vie ?
    Avez-vous des amis chrétiens d’autres confessions avec qui vous pouvez partager votre amour du Christ et découvrir que cet amour ne s’arrête pas forcément dans les limites strictes de l’église catholique ?
    Et enfin, puisque tout cela est fait et une évidence pour vous, vous êtes-vous mis au service de votre évêque qui recherche forcément des apôtres pour tout simplement organiser et gérer son diocèse (et forcer les barrières qui le rendent malgré lui prisonnier de ses propres fidèles !)
    Paille… poutre…
    Rien n’a changé en 2000 ans finalement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services