La dernière de Barack Obama

Texte officiel de la Maison Blanche du 1er juin :

O "moi, Barack Obama, Président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité dont je suis revêtu par la Constitution et les lois des États-Unis, proclame par la présente juin 2009 comme mois de la Fierté Gay, Lesbienne, Bisexuelle et Transgenre. J’appelle le peuple des États-Unis à tourner le dos à la discrimination et aux préjugés partout où ils existent. En témoignage de quoi, j’ai apposé ci-dessous la signature de ma main en ce premier jour de juin de l’année du Seigneur [sic !] deux mille neuf, et la deux cent trente-troisième de l’Indépendance des États-Unis. Barack Obama".

27 réflexions au sujet de « La dernière de Barack Obama »

  1. Edouard

    J’aimerais bien connaître la réaction de Patrice de Plunkett qui a soutenu Obama et assimilé Bush au mal incarné.
    Personnellement, j’ai préféré le dernier acte de président de Gorges Bush lorsqu’il décréta une journée nationale pour la vie…
    Il n’y a pas pite aveugle que celui qui ne veut pas voir…
    Pauvre Patrice de Plunkett

  2. Jean Theis

    Aux USA, le mois de juin est-il aussi le mois du Sacré-Coeur, ou est-ce propre à la France (à cause de Ste Marguerite-Marie) ?
    Au fait, son Lord à Obama, quel est son nom ? On n’a pas le même en tout cas.

  3. malba

    Espèrons qu’à force de faire ce genre de déclarations en tout genre, il finisse par se saborder lui même, les gens vont bien finir par se rendre compte qu’il est un petit chien tout fou qui débarque et croit qu’il va changer le monde. NO OBAMA YOU NOT CAN

  4. Sancenay

    Si ça n’est pas du populisme matiné de sans-culottisme.
    Que voilà un beau “libérateur de notre planète terre!”
    Lorsque l’on a ruiné le monde, il faut bien
    s’agiter sur le devant de la scène pour cacher la misère.
    Pauvres amis américains il va bien falloir qu’ils commencent d’une manière ou d’une autre à s’intéresser à la politique!

  5. cosaque

    C’est ce que l’on appelle se prendre pour le Messie.
    Messie des avorteurs, des “bisounours” et j’en passe…
    Ne présage rien de bon à court terme pour les affaires temporelles à moins du retour tant attendu du Christ-Roi !
    Christus Vincit.

  6. Enfant de Dieu

    Le regard de Moïse en disait beaucoup.
    Il exprimait à la fois :
    – l’urgence des âmes à retourner vers Dieu
    – la justice de Dieu
    – l’amour
    – la fermeté
    Oui c’est vraiment urgent que les âmes retournent à Dieu, car bientôt sa Justice nous frappera.
    Ensuite sainte Jeanne d’Arc, revêtue de son armure et si jeune.
    Son visage était ferme aussi.
    Puis, le globe terreste secoué tout entier.
    Mais Notre-Seigneur va revenir dans sa Gloire.
    Si un Pays est tombé aussi bas c’est qu’il ne prie pas, quand est-il de la France n’est-elle pas sur le même chemin ?
    Nous comprenons alors l’importance de nos choix devant les urnes, sommes-nous sûrs de penser à Dieu en même temps ?
    Et l’avortement, et l’homoparentalité, et les mères porteuses, et l’homosexualité, et l’impureté, …..
    Prière, abandon…
    Il est encore temps, mais le temps va certainement manqué à beaucoup. Alors prions pour la conversion des âmes, c’est urgent.

  7. Phil C

    A Edouard,
    vos allusions sont de la pure désinformation: ainsi être catho signifie travestir la réalité, pour régler de petits comptes mesquins? De Plunkett était opposé à Bush pour son ultra-libéralisme dément masqué par des convictions pro-vie louables; Obama c’est le contraire: ses convictions économiques sont plus acceptables et ses décisions sociétales pro-mort. Il n’a jamais été soutenu par PdeP (citez donc la référence…) Il est tout à fait exact qu’on ne peur concilier sans schizophrénie ultra-libéralisme et convictions catho cohérentes, ce que s’emploie à démontrer PdeP à longueur de blog. Si cela vous a égratigné alors soyez aimables de revoir vos convictions à la lumière de la DSE.

  8. Claire-Epée

    Je me trompe peut-être mais ce mélange des genres, qui commence à être coutumier chez ce personnage plutôt trouble, n’aurait-il pas tout simplement pour but de discréditer le christianisme?
    En effet, juxtaposer une soi-disant foi en Jésus Christ avec une campagne pro-avortement, un soutien inconditionnel aux lobbies de la décadence et j’en passe… Cherchons à qui profite le crime.
    Si j’étais d’une religion concurrente et mal intentionné, par exemple (suivez mon regard), je ne m’y prendrais pas autrement pour discréditer mon adversaire.
    Mais bon, je me trompe peut-être…

  9. Jean

    @ Sawyer, Obama a prêté une seconde fois serment … sans Bible. A cause d’une erreur au cours de la première prestation, il préférait ne pas prendre de risques au niveau du droit constitutionnel, alors que ça n’emportait aucune conséquence juridique sur son investiture. Cela signifie implicitement qu’il considère que seule la seconde prestation est la bonne. Pour un débauché, s’engager sur la Bible n’est pas un problème à moins d’être un ultralaïciste (même les FM le font) ; pour un musulman c’est peut-être plus délicat, même si l’islam autorise la takia (le mensonge).
    http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2009/01/22/01017-20090122ARTFIG00334-obama-prete-serment-une-deuxieme-fois-.php
    Pourquoi un musulman célèbrerait-il ce qu’il considère comme une abomination ? Peut-être pour détourner les yeux du peuple de l’essentiel…
    Rome s’est quasiment effondrée dans la fête…

  10. Jean

    Précision par rapport à mon précédent post : ceci si on suppose qu’il est musulman. Je n’ai pas d’avis définitif sur la question : il peut aussi s’agir d’un idiot bien utile ou d’un FM (notons que la presse FM a fait campagne pour lui)…

  11. Fidélité

    En effet, le mot fidèlement a été déplacé dans la phrase du serment.
    Si bien qu’on pouvait se demander s’il promettait de gouverner en étant fidèle à des principes ou en s’accrochant à son siège.
    Cela était visiblement assez drôle…

  12. Fidélité

    En revanche, j’ignore si l’ambiguïté constatable dans la traduction française (remplir fidèlement les fonctions de Président, et non pas remplir les fonctions de Président fidèlement, ce qui pourrait vouloir dire seulement qu’il ne démissionerait pas) est possible en américain.

Laisser un commentaire