Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

La démographie française toujours en berne

Pour la première fois, l'âge des femmes à la maternité a passé le seuil des 30 ans. Du jamais vu depuis… la Première guerre mondiale ! Selon une progression parallèle, l'âge des femmes au premier enfant ne cesse également de reculer : il est en moyenne de 28 ans, selon les derniers chiffres, contre 24 ans à la fin des années 1970.

En 2009, 790 000 enfants sont nés. Le taux de renouvellement des générations (2,1 enfants par femme) n'est toujours pas atteint. En outre, 400 000 enfants sont nés après la recomposition familiale.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Oui mais non. L’âge moyen au mariage aux XVIIe-XVIIIe siècle en France atteignait facilement les 27-28 ans (sauf cas extrêmement rares dans la haute noblesse), ce qui signifiait un premier enfant à 28-29 ans.
    Quand on compte en plus la mortalité infantile de cette époque et la brièveté des mariages due à la mort prématurée d’un conjoint, finalement, ça ne fait pas des mariages beaucoup plus longs (au point que la boutade est connue chez les historiens, qui dit que la mort faisait le même office que le divorce aujourd’hui) ni beaucoup plus d’enfants. Et dans les familles nombreuses, il faut compter la proportion d’enfants casés dans les ordres… ce qui constituait aussi un frein à l’accroissement naturel.
    La famille de 7-8 enfants, ce n’est finalement qu’une réalité très récente rendue possible par l’amélioration de la vie (et surtout de la vie des femmes) mais ce n’est pas une réalité de toute éternité. Méfiance.

  2. Et combien d’enfants nés d’immigrés?

  3. Dans la mesure où l’on rebat les oreilles des élèves et étudiants qu’une “interruption … de grossesse” n’est qu’une grossesse “reportée” (“procrastinée” ferait mieux, étonnant que personne n’y ait pensé), pas surprenant que l’âge moyen augmente.
    Ce qu’on oublie de préciser à nos jeunes générations, qui n’y pensent pas d’elles-même, c’est que le report ne “marche” pas toujours: non, les naissances ce n’est pas “si je veux, quand je veux”; de plus en plus de femmes “ayant un projet parental” n’arrivent pas à “tomber enceintes”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services