Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La démocratie explosée

La démocratie explosée

Selon Bernard Antony :

Voici que sous la présidence d’Emmanuel Macron le système démocratique semble une nouvelle fois rentré dans les convulsions de ces folies diverses qui rythment son histoire depuis l’hystérie cannibale du 14 juillet 1789.

« Tout est si nécessairement fou que ce serait fou par une autre espèce de folie que de n’être point fou ». Cet aphorisme de Blaise Pascal pourrait bien être un de ceux qu’affectionne notre Macro-Néron au regard si allumé, mais qui, selon nous, n’en est pas moins mu en politique d’une intime conviction de la nécessité du grand remplacement de la démocratie. Bien sûr, sans jamais le dire !

Emmanuel Macron est en effet un disciple du comte de Saint-Simon, le grand penseur utopiste de la technocratie. On en connaît l’adage célèbre résumant sa pensée politique : « substituer au gouvernement des hommes l’administration des choses ». Et c’est ainsi que le Macron, à la fois fou et pas si fou, a concocté la « dinguerie » de la « convention citoyenne pour la climat », c’est-à-dire une assemblée délibérative de cent cinquante citoyens tirés au sort !

Et voilà apparemment le nouveau modèle de sa démocratie, censé retrouver celui de la démocratie originelle, pure et sans tâche. Car qui pourrait manipuler au tirage au sort ?

Pourtant, Macron sait fort bien qu’il s’agit là d’une immense foutaise, d’un triomphe de l’absurde. Imaginons cela appliqué au pilotage des avions. Pure folie ! diriez-vous. À l’évidence, en effet, il vaudrait mieux confier le manche à un pilote compétent.

De même, derrière tous les « tirés au sort » du système apparent de la grande loterie, Macron n’a pour visée que de placer toujours plus de technocrates ; de renforcer partout la technocratie, c’est-à-dire le « gouvernement des banquiers et des savants », selon la formule de Saint-Simon.

Et d’en finir ainsi, par la magie du tirage au sort, avec la démocratie élective, la démocratie parlementaire, ce système certes non exempt de vices et de perversions mais auquel on peut préférer un autre régime de gouvernement que celui de l’inversion technocratique.

Or la France doit être gouvernée, non pas soumise à la toute-puissance d’une administration  de technocrates, fut-elle sous une présidence à visage macronien.

Mais Macron n’a-t-il pas toujours rêvé, dans son imaginaire, d’être le César régnant sur son système technocratique ?

Partager cet article

7 commentaires

  1. La démocratie est un leurre pour maintenir les peuples dans l’obéissance !

  2. Pour être tiré au sort il fallait faire allégeance au dogme du dérèglement climatique. Cet “échantillon” est donc aussi peu représentatif pour “débattre” des questions climatiques qu’un “Haut Conseil des Droits de l’Homme” rassemblant des Khmers rouges pour constituer un groupe d’experts pour la promotion des Droits Humains.” ( comparaison inspirée de la célèbre lettre de Laurent Lafforgue à Jean Racine, président du HCE, expliquant les raisons de son refus d’accepter des pédagogistes éminents de l’Education Nationale comme membres du HCE, censé réformer cette EN, auquel il venait d’être nommé)

  3. La démocratie est un régime satanique issu des loges. Je rappelle que la révolution de 1789 n’avait pas pour but de renverser le roi, mais de détruire la religion catholique. Le roi étant le lieutenant de Dieu sur terre, il a été logiquement selon ces sectes renversé et assassiné.

    • Non ,vous n’êtes pas juste!
      La démocratie est antérieure aux loges maçonniques puisqu’elle fut adoptée dans l’antiquité par les Grecs.
      On ne peut pas non plus dire que la démocratie a été promue par la révolution et par les loges maçonniques puisque la première ébauche de démocratie au suffrage universel s’est exercée en 1848, soit 59 ans après la révolution française.
      Et le suffrage universel intégrant le vote des femmes s’est exercé en 1945.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services