Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Histoire du christianisme

La demande des Anglais ne fait que confirmer l’authenticité de l’anneau de Jeanne d’Arc

Nicolas de Villiers fait un point sur la procédure en cours du gouvernement britannique pour récupérer l'anneau de Jeanne d'Arc. Extraits de l'interview donnée au Figaro :

Nicolas_de_villiers_drQue répondez-vous à cette sommation de l'Art Council of England?

Qu'elle est sans fondement solide, puisqu'en réalité, le règlement européen qu'invoquent nos amis Anglais pour récupérer l'anneau nous protège. Il y est précisé que l'obligation de licence d'exportation ne concerne que les biens culturels qui quittent le territoire de l'Union européenne. Entre les différents pays membres de l'UE, comme l'Angleterre et la France, ce même texte garantit au contraire la libre circulation de ces biens culturels. Les Anglais font là un détournement de procédure. Nous pourrions d'ailleurs aller plus loin en avançant un argument diplomatique de poids. D'après la Convention de l'Unesco de 1970 également invoquée par les Anglais, «sont considérés comme illicites l'exportation et le transfert de propriété forcés de biens culturels résultant directement ou indirectement de l'occupation d'un pays par une puissance étrangèreOr l'anneau, dont il a été scientifiquement prouvé que c'est celui de Jeanne d'Arc, avait été confisqué par les Anglais pendant la Guerre de Cent ans, qui est une période d'occupation. Tous les éléments sont réunis. S'ils persistent, les Anglais vont vers un trouble diplomatique majeur.

À presque de dix jours de l'échéance imposée par les Anglais, quel est votre état d'esprit?

Nous l'attendons de pied ferme, avec une grande sérénité. Cette aventure ubuesque ne nous fait pas peur. Je suis certain que nous gagnerons, mais je ne sais ni quand, ni comment. Cet anneau est tout ce qu'il nous reste de Jeanne d'Arc. Il est absolument hors de question de le céder. Les Anglais ont intérêt à affûter leurs armes parce que nous affûtons les nôtres et sommes prêts à monter au créneau.

Comment expliquer cet acharnement des Anglais?

Les Anglais savaient très bien ce qu'ils avaient dans les mains. Leurs archives sont abondantes à ce sujet. Leur erreur a été de sous-estimer non pas la valeur de l'anneau, mais la probabilité que des Français se présentent aux enchères. Probabilité d'ailleurs très faible, puisque nous-mêmes avons eu vent très tard de ces enchères et nous ne nous sommes inscrits que 24h avant. À cause de ce manque de vigilance, ils ont vu l'anneau quitter leur territoire sans avoir eu le temps de le préempter comme trésor national. S'ils tiennent tant à le faire revenir sur leur territoire, c'est pour rectifier cet oubli. Cette obstination est délirante quand on sait que cet anneau était celui d'une héroïne française brûlée par les Anglais (…)

Cette affaire a déchaîné en France un engouement surprenant. Vous y attendiez-vous?

Très honnêtement, nous avons été les premiers surpris par l'engouement extraordinaire suscité par la récupération de cet anneau. Depuis le début de l'affaire, les manifestations de joie, les réactions vives et passionnées, souvent touchantes, nous submergent par courrier, par mail, par oral. Hier encore, dans le train, une femme s'est adressée à moi d'un ton suppliant: «S'il vous plaît, ne rendez pas l'anneau aux Anglais.» Cela nous a surpris mais c'est aisément compréhensible. Cette affaire remonte à six siècles, mais elle est chargée de symboles qui donnent une image de la grandeur nationale. Je pense que les Français ont été heureux de voir que leur pays est encore capable de panache (…)

Et dire que ce sont les journalistes français des médias encadrants, bobos empreints de politiquement correct, n'ayant jamais vibrés à l'évocation de l'épopée de sainte Jeanne d'Arc, qui ont douté de l'authenticité de cet anneau. Nous avons envie de dire : Messieurs les Anglais, merci !

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

29 commentaires

  1. Jeanne d’Arc entre dans Orléans libérée au son de la marche des soldats de Robert Bruce, jouée par la garde écossaise du Dauphin.
    https://www.youtube.com/watch?v=4r7uX8wjFWU&nohtml5=False

  2. Heureusement que l’anneau est revenu avant un possible Brexit en juin.
    Merci à Nicolas de Villiers pour tout cette action bien menée.

  3. Peu de français se rendent compte de l’animosité -le mot est faible- que les anglais portent à la France.
    Jamais ils n’ont digéré la bataille d’Hastings et l’occupation qui s’en est suivie.
    Aujourd’hui on estime à 25% la population d’origine normande en UK; Jeanne d’Arc a constitué le tournant de la defaite definitive de leurs espoirs de gouverner un jour la France…

  4. Contrairement à ce qui est dit, il est certain que :
    1) il faut un certificat d’exportation pour tout bien culturel qui quitte l’Angleterre (ou la France) pour un autre pays de l’Union européenne.
    2) la licence d’exportation hors-UE est une chose, le certificat hors-état est une autre chose.
    3) l’anneau n’a pas été confisqué par les Anglais. Mais volé par Pierre Cauchon, un Français.
    4) la France n’était pas occupée par l’Angleterre. Mais le roi d’Angleterre estimait être vrai roi de France. C’est bien différent.

  5. Trésor national où trophée ? ça me fait penser aux oreilles des Vendéens de 1794 qui finissaient accrochées aux vestes des républicains.

  6. Fuck à l’anglois !!!

  7. “Cet anneau est tout ce qu’il nous reste de Jeanne d’Arc. Il est absolument hors de question de le céder. ”
    il reste aussi des descendants des frères et sœur de Jeanne qui vous remercient d’avoir acheté et fait revenir l’anneau volé de Sainte Jeanne dans sa patrie.
    Je suis un descendant du second frère de Jeanne, Pierre, chevalier du Lys.
    Ma famille et moi sommes heureux et fiers du retour de l’anneau !

  8. A l’attention de Kral : cf commentaire ci-dessus!
    Je ne conteste pas du tout vos 3 premiers points.
    Par contre le fait que le roi d’Angleterre s’estimait roi de France n’annule pas le fait de l’occupation de la France! Hitler s’estimait avoir besoin d’espace vital et c’était pourtant l’occupation… Le fait de penser ou d’estimer être dans son droit n’est pas le droit!
    On peut vraiment considérer que la France était sous occupation anglaise…

  9. @kral : Oui mais voila….Qui était Pierre Cauchon?
    Certes, l’opinion dominante estime qu’il appartient bien à cette famille Cauchon des environ de Reims, plus précisément de Remi Cauchon et Rose Gibours (autrement dit Cauchon Rose), dont une branche avait l’honneur de porter le dais royal lors des sacres de nos Rois mais certains ont essayé de démontrer qu’il n’appartenait pas à cette famille voire même qu’il s’agissait d’un anglais! Alors….
    NB, je descend de multiples façons de la famille Cauchon et même de Philippe le Bon… (Mais aussi de Robert de Baudricourt, ouf!)

  10. total respect, Nicolas !

  11. Bravo au Puy du Fou
    Mais pourquoi fallait-il un certificat d’exportation? La valeur de l’Anneau de Jeanne d’Arc était inférieure à la nécessité de présenter ce certificat.
    Ce sont les enchères qui lui ont donné de la valeur et aussi l’accueil fait en France .

  12. La demande des Anglais ne fait que confirmer l’authenticité de l’anneau de Jeanne d’Arc?
    ne serait ce pas le but recherché en fin de compte ???

  13. @papon: je ne partage pas votre point de vue. D après mon expérience, les Anglais ne eprouvent généralement pas d animosité envers nous mais plutôt une sorte de fascination, parfois réciproque d ailleurs. J ai vécu deux ans au RU et j ai souvent été étonnée des excellentes connaissances historiques de mes interlocuteurs et de leur intérêt pour notre histoire de France.

  14. Les Anglais n’ont pas volé l’anneau. L’évêque Cauchon l’a donné à un évêque anglais dont le nom m’échappe. Le voleur c’est Cauchon.
    Dieu a suscité Jehanne, non parce qu’Il n’aime pas les Anglais, mais parce que nous serions devenus anglicans.
    Actuellement nous sommes en passe de devenir musulmans.

  15. @ kvrai
    “l’anneau n’a pas été confisqué par les Anglais. Mais volé par Pierre Cauchon, un Français” : qui l’a remis (vendu ?) aux Anglais ; ceux-ci sont donc des receleurs, donc des complices d’un voleur, ce qui ne vaut guère mieux !
    “La France n’était pas occupée par l’Angleterre” : Les soldats anglais que Jeanne a bouté hors de France étaient sans doute des touristes ! Il faut arrêter d’écrire n’importe quoi, même par anglophilie

  16. @ cim
    Tous mes respects, vous pouvez être fier de votre aïeule et fier que son anneau trouve refuge au Puy du Fou, on ne peut pas rêver mieux.

  17. Messieurs les Anglais:
    ”What a fair foot” Va te faire foutre!

  18. @Odile: pardon de corriger mais, au risque de passer pour une pédante, je voulais simplement clarifier les choses: Jeanne n a pas eu de descendance. Je pense que nous sommes d accord là dessus. Donc, elle n est l aïeule de personne. Ses parents en revanche sont les aïeux de nombreux francais.

  19. J’ai eu l’occasion un jour de faire remarquer une chose remarquable à des banquiers anglais à Londres au cours d’un cocktail. La voici: ” J’ai vu beaucoup d’inscriptions en français dans les églises anglaises mais je n’ai jamais rien vu d’écrit en anglais dans les églises françaises”

  20. En droit français nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. Le receleur anglois d’un bien volé peut aller se rhabiller. Si une nouvelle guerre de 100 ans devait éclater, hardi François, sus aux goddons ! Ils le veulent ? Qu’ils essaient donc de venir le reprendre. Il reste suffisamment de sève au royaume des Lys pour leur taner le fessard.

  21. En l’an de grâce 2016, l’acquisition de Monsieur N. de Villiers d’un bien jadis volé par les godons , ne s’est pas faite , me semblet-il, dans un pays occupé par les français (à moins que F. H. ait fait une folie outre- manche, dont la presse francophone n’ait pas rendu compte ?)il ne peut donc y avoir lieu à aucune restitution . Et zut pour le R. d’ANGLETERRE…

  22. Odile, je ne suis pas d’accord avec vous, on peut même remercier les anglais d’avoir conservé cet anneau jusqu’à nous car sans eux il eût été détruit à la révolution !
    En revanche, on peut dire ça aux français qui ont susurré cette attitude au gouvernement britannique !!!
    Saviez vous que les anglais approuvent à plus de 60% ce retour de l’anneau en France ?

  23. Tout à fait d’accord avec @kral sur les 4 points.
    Concernant le roi d’Angleterre, il était légitimé à prétendre à la couronne de France en tant que descendant direct d’Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel. Philippe V et surtout Philippe VI ayant violé à leur profit les règles de succession en en excluant les femmes.
    Bon, on ne va pas s’en plaindre car toute notre histoire de France aurait été à réécrire ! Mais on ne peut absolument pas parler d'”occupation” et surtout pas dans le sens moderne du terme ! La bataille a été gagnée par les armes et non par le droit. D’ailleurs, l’Angleterre n’a renoncé à sa prétention à la couronne de France qu’après… la Révolution française !
    Les arguments de Nicolas de Villiers me semblent bien malhabiles et assez peu diplomates en vérité.
    Il y a certainement un terrain d’entente à trouver. Proposer de rencontrer la reine et évoquer l’intention de son aïeule de remettre l’anneau à la France était déjà une bonne démarche de la part de Philippe de Villiers.
    Là, ça part dans le gros n’importe quoi alimentant des sentiments d’inimitiés entre nos deux peuples qui ne le cherchaient pourtant pas au moment même où l’on doit se soutenir pour défendre nos identités européennes comme jamais menacées ! Très affligeant spectacle

  24. La récupération de cet anneau volé est la seule bonne nouvelle depuis longtemps.
    Merci à Yvon pour “La marche des soldats de Robert Bruce”, c’est bien plus beau que la marseillaise !

  25. @ Montjoie , il n y a qu à voir au tournoi des VI nations , au rugby, quand on doit se ” peler” les godons , nos français sont assez remontés et la motivation y est sans trop les pousser. Ex: pour Harinordoki du Stade toulousain, l ennemi principal est bien le , l anglais . Les autres sont juste des adversaires. Ils nous ont toujours traités comme des vassaux , il n y a qu à voir entre Churchill et De Gaule …
    @ Jean Théis , je crois que c est l évêque Bedford que Jeanne prononçait bête fort.

  26. @ jean Theis :
    Vous vous trompez de siècle, les anglicans n’apparaissent qu’au 16e siècle avec Henri VIII Tudor et sa séparation avec Rome… Vous avez sans doute voulu dire : “et nous serions devenus anglais” ?

  27. L’épopée de Jeanne n’est donc pas terminée !
    Les anglais sont entrain de rassembler les français… Merci à eux !

  28. Je proteste contre la non publication de mon commentaire. Dire qu’on devrait demander aux Anglais leur propre licence pour exporter l’anneau en Angleterre, me semble très bien répondre à leur demande et sur le même registre. C’est un conseil juridique, j’ai été avocat.

  29. La reine aurait elle aussi bien des choses à rendre….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services