La délibération du CESE vu de l'intérieur

Message d'Annick du Roscoät, membre du CESE :

"Le Bureau est composé de 18 personnes : le président, puis 1 représentant des groupes suivants : Medef, FNSEA (agriculteurs) Associations, environnement nature, CFTC, CGT, CGT/FO, CFDT, UNAF (les familles !) artisanat, coopération, UNSA, mutualité, Outre Mer, UNEF (les jeunes les plus virulents) CFE/CGC, et enfin mon groupe Personnes Qualifiées nommées par le gouvernement (donc par Sarko puisque la nomination a été faite en nov 2010).

Les membres du conseil économique, social et environnemental n'ont pas été consultés ! Seul le bureau est souverain (j'ai fait remarquer que les représentants des groupes ne jouaient pas leur rôle puisque ils devaient être les porte-parole de leurs membres… il parait que ce n'est pas l'habitude… pour discuter de l'environnement des escargots peut être mais d'un changement de société !)

L'on m'a rapporté que notre mandataire, Philippe Brillault maîre du Chesnay avait été excellent, il a été calme, a bien défendu la demande. Il devait y avoir deux décisions :

  • Oui ou non les pétitions étaient valables et conformes : Réponse après vérification par sondage devant huissier OUI
  • Oui ou non l'objet de la pétition était recevable juridiquement : vote unanime des membres du bureau NON

Je ne suis pas juriste, loin de là, mais ne demander l'avis que du constitutionnaliste de Matignon qui est juge et parti est, à mon sens, une faute grave. Le sujet mérite la controverse. Je l'ai dit et redit mais n'ai pas été entendue. Didier Maus constitutionnaliste est d'un avis différent, il suffisait de lire le figaro du 21 et il y en a bien d'autres…

Les 700.000 pétitions ne pouvaient cependant pas être rayées d'un coup de trait ! et c'est grâce à leur poids, et uniquement à cela que le CESE a décidé de s'auto-saisir. Le bureau a voté cette auto-saisine par 11 voix contre 7. Même si ce n'est pas ce que nous attendions, c'est une sacrée victoire. Je peux vous l'affirmer, moi qui suis membre de cette institution depuis 8 ans et qui en déplore chaque jour le côté trop consensuel craignait un manque de courage supplémentaire.
Cette auto-saisine revient à la commission dont je suis membre. Le bureau se réunit à nouveau le 12 sur le sujet à traiter. Surtout continuons, vous pouvez compter sur moi au sein du CESE, même si j'ai l'impression de jouer les Don Quichotte, vous pouvez compter sur d'autres que je ne nommerais pas. Mais continuons en manifestant le 24 à Paris. Ne baissons pas les bras le sujet est trop important . Nous avons des comptes à rendre aux générations qui nous suivent."

8 réflexions au sujet de « La délibération du CESE vu de l'intérieur »

  1. AML

    Tout cela est magouille et cie ! A quoi sert-il de constituer toutes ces instances comme le CESE ??? Il y en a à foison, et elles ne résolvent rien ! Leur seule utilité : caser des copains qui sont ainsi grassement payés. Alors, SUPPRESSION de toutes ces sangsues !

  2. xenophon

    Il s’agit bien d’un “machin” ou les “PQ” personnes qualifiées accèdent à ces “fromages”selon une procédure laissée au bon vouloir du prince.
    La démocratie triomphe… et il y a de quoi souhaiter le grand coup de balai!

Laisser un commentaire