La date d'ouverture du conclave pourrait être annoncée ce soir

C'est ce qu'a déclaré le père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège. La date serait arrêtée lors de la congrégation générale de cette après-midi. Probablement entre le 11 et le 13 mars prochain.

153
Cardinaux ont pris part ce matin à la septième congrégation
générale, qui s'est ouverte par le constat et l'acceptation de la
renonciation de deux Cardinaux électeurs à leur droit de vote
, le
Cardinal Juilius Riyadi Darmaatmadja, Archevêque émérite de
Jakarta (Indonésie) pour raisons de santé, et le Cardinal Edward
Frederick O'Brien, ex Archevêque d'Edinburgh (Ecosse/GB) pour
raisons personnelles.

Ensuite le Cardinal Doyen a distribué à
l'assemblée l'article 38 de Universi Dominici Gregis récemment
modifié par Benoît XVI qui autorise le Collège cardinalice à
anticiper la date d'entrée en conclave avant le quinzième jours de
la vacance du siège apostolique
, avec la faculté de la retarder de
quelques jours pour motifs graves. Le collège électeur est donc
désormais en mesure de fixer cette date.

Les cardinaux ont commenté l'initiative de prière
mondiale web lancée par Adopte un Cardinal, à laquelle ont déjà
adhéré 220000 fidèles ayant reçu sans le choisir le nom d'un
électeur ou non électeur pour qui prier ces jours-ci
. Cette
congrégation générale a permis 18 nouvelles
interventions, ayant touché au dialogue inter-religieux et à la
culture, à la bioéthique et à la justice dans le monde.
L'importance de la collégialité et d'une annonce positive de
l'Evangile ont été rappelés, ainsi que de la place de la femme
dans l'Eglise. A ce jour une centaine de Cardinaux a pris la parole,
les autres étant inscrits pour les prochaines sessions.

3 réflexions au sujet de « La date d'ouverture du conclave pourrait être annoncée ce soir »

  1. Thibaud

    Hum, plus tôt que ce que j’aurais parié, si cela se confirme. Je commençais à être persuadé que le conclave ne serait pas “avancé” et s’ouvrirait le 15 mars, date la plus précoce possible sans le dernier Motu Proprio de Benoît XVI. Bon, ça ne fait que 2 à 4 jours de différence.

  2. louis

    “La place de la femme dans l’Eglise” ?
    Saint Paul l’a définie une fois pour toutes et hors de cette Tradition, point d’Eglise possible mais seulement des sectes avec des femmes “prêtres” ou même “évêques” comme chez certains Luthériens.Les années qui viennent ne risquent-elles pas d’être terribles pour la Catholicité ?

  3. Thibaud

    @louis : Correction fraternelle : vous êtes un peu ridicule. On parle de “place dans la femme dans l’Eglise” et vous entendez “élection d’une nouvelle papesse Jeanne”. Vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’on dit les Cardinaux mais vous imaginez immédiatement le pire (et le pire du pire du pire, qui est rigoureusement impossible). Ca ne me paraît pas très sain.
    En outre, aspect amusant, vous démarrez au quart de tour sur une crainte de protestantisation de l’Eglise… en développant un argumentaire protestant sola scriptura, excluant, entre autres, tout enseignement du Magistère des Papes (lisez par exemple les excellents textes des Papes Jean-Paul II et Benoît XVI publiés aujourd’hui sur ce blog).

Laisser un commentaire