Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La culture préférée d’Emmanuel Macron, c’est celle du MOI JE

La culture préférée d’Emmanuel Macron, c’est celle du MOI JE

L’exhibitionnisme macronien, sa mise en scène, sa théâtralisation sont bien connus des lecteurs du Salon beige. Il y a l’occasion des grands discours, celle des face-à-face avec les Grands de ce monde et qui permettent de figurer en bonne place ; celle des petits impromptus si agréables pour l’ego (même au prix d’un irrespect des consignes sanitaires pourtant serinées à longueur de programme télévisuel) sans même parler bien sûr de tous les épisodes du Grand Débat.

Et puis, peut-être le summum pour un Président français qui se pique de culture : la conclusion (en trente-et-une minutes de soliloque quand même) d’une visio-conférence organisée depuis l’Elysée avec des artistes de différents champs de la création, sur le sujet « Comment protéger les acteurs de la création culturelle en cette période difficile ? »

Comment résister ? Les idées crépitent, la bienveillance est totale, l’écoute est religieuse (le ministre de la Culture, Franck comme le nomme avec camaraderie M.Macron, prend attentivement en note les paroles présidentielles).

On va faire couler l’argent à flots et les aphorismes pleuvent, ne craignant pas l’oxymore : les utopies concrètes ; les vrais idéalistes sont des grands pragmatiques. On va réinventer notre été. On doit en faire un été apprenant et culturel ; on va devoir mettre du sport et de la culture à l’école ; et l’insistant nous sommes dans une phase de résistance-résilience. Ah, la résilience. Il aime décidément ça, le Président Macron. Rappelez-vous, c’était le nom de l’opération militaire lancée en grandes pompes à Mulhouse pour porter secours aux populations affectées par l’épidémie, et qui a soudainement disparu des radars ; c’est aussi Notre-Dame de Paris, décrétée symbole de la résilience de notre pays.

Les grands motifs de la communication présidentielle sont bien sûr là :

  • Les thèmes de l’universalisme (je crois à l’ouverture, à un universalisme qui permet de faire circuler les intelligences, les créations, les sensibilités), de l’exception française (on a besoin de défendre cette exception française) et surtout de souveraineté européenne (j’ai toujours défendu ce que j’ai appelé la souveraineté européenne) entremêlés. La nation française, pourtant si fréquemment invoquée dans ses multiples Adresses aux Français, ne figurant plus au programme culturel : on va revenir à l’état
  • Et après avoir évoqué le confinement des jeunes, E.Macron semblait adresser un message spécifique aux jeunes issus de l’immigration et qui avaient pour habitude de partir pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois au pays : « On leur a déjà demandé un effort énorme pendant ce temps de confinement » ( !). Reprenant ainsi la sémantique castanerienne d’un séparatisme au sein de la jeunesse en fonction de l’origine, de ses supposées capacités à obéir et de sa volonté d’intégration.

Deux passages colorés ont déjà été relevés par plusieurs :

  • Le tigre: « On doit en quelque sorte enfourcher le tigre et donc le domestiquer. Il ne va pas disparaître, le tigre, il sera là. Mais le seul moyen qu’il ne déborde pas, c’est de l’enfourcher. Et ça doit être ça notre travail ensemble. Et ce ne sont pas que des lois, que de l’administration. Et c’est là que le génie français doit se faire. Le génie français, c’est le bon sens et la créativité. Nous, on n’est pas fort en ordre pour tout le pays. Il y a des pays qui sont beaucoup plus forts que nous là-dessus. Nous, on n’est pas fort ». Et dire que Mme Vallaud-Belkacem a déployé tant d’efforts pour lutter contre tous les préjugés ! 
  • Robinson Crusoë (en se référant à Simon Leÿs) : « Quand Robinson part, il ne part pas avec de grandes idées de poésie ou de récit… Il va dans la cale chercher ce qui va lui permettre de survivre : du fromage, du jambon, des choses très concrètes. Et il y a dans l’enseignement de Robinson quelque chose de ce qu’on vit. Robinson, quand le naufrage est là, il ne se prend pas la tête pour faire une grande théorie du naufrage. Sinon, nous n’aurions jamais écrit le récit de ses miracles [sic !]. Il prend d’abord du jambon et du fromage, mais il a en lui cette capacité à réinventer une histoire unique. Je crois qu’on a ça. Je ne suis pas tellement un théoricien du drame… On a en nous une forme de résilience ». Le président Macron assimilerait-il la situation actuelle de la France à un naufrage ?

En tout cas, le Huffington Post remarquait que déjà, en mars 2016 comme ministre de l’Economie, M.Macron avait utilisé cette allégorie :

« Robinson Crusoé n’est pas parti dans son île avec l’idée du fromage, du jambon ou de la prospérité, il est parti avec une liste très précise qui est le plus beau poème idéaliste: le nombre de jambons qu’il a pris, le nombre de fromages, le nombre de denrées », tout en l’attribuant, cette fois-là, au poète G.Chesterton ; on peut avoir quelques faiblesses.

De mauvaises langues (certainement) ont laissé entendre que M.Macron aurait pu être légèrement excité pendant son one-man-show, comme sous l’effet de produits divers. Il n’a pas besoin de ça. Il lui suffit de s’écouter parler : l’important, c’est lui.

Et d’ailleurs, il l’égrenait tout au long de son discours : au minimum (on en a peut-être laissé échapper un ou deux), 110 fois le mot « JE » (très fréquemment d’ailleurs, le je pense). Soit, en gros, quatre fois par minutes, une fois toutes les quinze secondes ! Et au minimum (on en a peut-être laissé échapper un ou deux) 31 fois le mot « MOI », soit exactement une fois par minute.

Pour M.Macron, la culture, c’est celle du MOI JE. Tout le reste n’est que faire-valoir.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Il doit être zinzin…d’ailleurs le regard est flippant !
    Il va nous péter un plomb comme Louis de Funès dans Hibernatus : Edmée Edmée Edmée !
    Plus la pas si bête qui fume (un joint ?) en direct … il doit rester des places vides dans nos asiles.
    Ce virus aura fait des victimes collatérales.

    • Pourquoi invoquer les asiles? N’est-ce pas là parce qu’il s’agit d’une méthode simple de se débarrasser de quelqu’un? Le souci d’envoyer quelqu’un se faire soigner devrait être une volonté de lui faire du bien, de se préoccuper réellement de sa santé, et non pas de faire le “puissant” capable de faire enfermer qui il veut en le piégeant à l’aide d’un regard suspect de sa part, d’un comportement étrange… En attendant, c’est surtout lui et sa clique qui ont le plus de pouvoir à ce niveau là. Il a du pouvoir et est injuste, complice de crimes (les avortements) et a eu des discours de gourou (sur l’équivalence du père et de la mère : cela suffit à me faire peur. Il serait bon et juste, les regards, les mimiques et même les répétitions de “moi je” ne me dérangeraient pas plus que cela.

  2. quand on s’appelle jupiter, ça ne peut être que moi, je . Sauf qu’en terme de réussite c’est plutôt moi rien de rien. Une nullité sans pareille un bradeur de foire, Et comme dirait Charles Gave d’un interview à Sud Radio, c’est “un idiot qui s’est entouré de plus idiot que lui, comme font tous les idiots”. Il n’a pas compris qu’il était au service des français et non l’inverse, ce que font tous ceux qui gravitent autour de lui.

    • Mais non, gaudete, vous êtes comme moi , trop attiré par l équilibre , l harmonie de la vie , la beauté universelle de l art chretien et vous ne comprenez donc pas et moi nonplus , toutes ces subtilités de l esprit en fusion ( aidé par des substances en voie de légalisation) , ces envolées lyriques , ces declamations à la Neron , manque plus que la lyre et le tableau est complet.
      Vous et moi ne comprenons pas cette folie qui “élève” l esprit , cette démesure portée à son paroxysme, qui fait que pour eux, nous devenons des bas de front, des ploucs , et eux des incompris qui veulent nous écraser une fois pour toute car, les ” pauvres” , ils ont subit notre intolérance depuis le début du christianisme. Ils tiennent là leur vengeance ; satan les y aide .

  3. Excellent article !
    Juste un détail : “opération militaire menée en grandes pompes”, grande pompe au SINGULIER, pas au pluriel, pitié, pas vous !!!

  4. Il est pathétique. Il a pris conscience de son insuffisance foncière et de son incompétence, là où le peuple souverain l’a placé. Quelqu’un parlait de cocaïne. Je ne connais pas bien les symptômes, mais cela pourrait être une explication à son comportement aberrant. Il pourrait en avoir encore besoin. Ce qui est éclairant aussi, c’est l’attitude résignée et inquiète de son auditoire. Franck fait semblant de prendre des notes, les autres se rongent les ongles. Manu délire et croit voir le spectre de Fillon, qui pourtant, lui non plus, ne valait pas un coup de cidre.

  5. Ce type est un fou-furieux, sous cocaïne. L’image en bas à droite me rappelle Hitler à Nurembreg, dans ses postures “habitées”… Nulle opposition face à ce nuisible, Lecointre et sa belle gueule est un toutou, la droite roupille au bois dormant, les français sont terrifiés de chopper le coco, les évêques “débutent une réflexion susceptible de stimuler un dialogue apaisé et constructif, bla bla bla…” Alors je prie pour la France et les bons prêtres et je demande non pas d’éclairer Macron mais de l’accidenter gravement !

  6. C’est à ces signes qu’on reconnaît un président mis en place par le Système. C’est une potiche, un pantin désarticulé qui s’agite beaucoup, parle parle parle pendant des heures, sans s’interrompre, de lui, encore de lui, toujours de lui, la tête comme une citrouille, le regard halluciné, la gestuelle débridée. Aucune ossature mentale ou morale, un clone pur produit made in Ena. N’oublions pas qu’il a été aussi formaté et éduqué, dans tous les sens du terme, par son institutrice/maîtresse.
    Exactement ce qu’il faut pour mettre en place ce qui a été décidé pour le pays sans qu’il prenne une initiative hors de ce qui lui a été imparti comme mission par les oligarques tireurs de ficelle.

  7. Ces photos rappellent celles d’un certain dictateur s’entraînant devant sa glace… ach!

  8. ben c’est y pas normal quand on pense que des ouvrière bretonnes sont illettrées, que les nordistes sont alcooliques, que les jeunes ne veulent pas traverser la rue pour avoir un boulot, que les foules haineuses etc

  9. Et on l’a échappée belle : JUPITER-Max-Zorin n’a quand même pas osé “Moi, personnellement, je…”
    Ce sera peut-être pour le prochain ouanemanechaud ???
    🥳🤯🥳🤯🥳

  10. Comment peut t’on être aussi méprisant à l’égard des Français et du monde de la culture en singeant de cette manière André Malraux…

  11. C’est Fernand Raynaud qui s’était marié en “grandes pompes”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services