La Croix fait la promotion du Téléthon sans en dénoncer les dérives

Le quotidien a consacré un dossier sur “l’espoir” que constitue la recherche financée par l’argent du Téléthon. Mais rien n’est dit sur les graves dérives morales, que Jean-Marie Le Méné rappelle :

L“Une partie des fonds recueillis à l’occasion du Téléthon sert en
effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non
seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM,
interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons
, c’est-à-dire
d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur
(contrairement à la pratique de la plupart des autres organismes).
En outre, il y a confusion entre innovation et transgression, ainsi
qu’entre légalité et respect de l’éthique
. Après avoir œuvré pour la
légalisation du diagnostic préimplantatoire (obtenue en 1994) puis
milité en faveur du clonage humain, l’AFM insiste, en lien avec ses
chercheurs, pour que les travaux utilisant l’embryon humain soient aussi
autorisés par la loi
.

Le diagnostic préimplantatoire a d’ailleurs permis, pendant plusieurs
années, de présenter aux téléspectateurs des enfants « guéris » d’une
myopathie alors que, en réalité, ils n’en avaient jamais été porteurs :
ils ont été conçus in vitro – en éprouvette –, et un diagnostic
ayant montré qu’ils n’étaient pas porteurs de la maladie redoutée, ils
ont été implantés dans l’utérus maternel, tandis que les autres étaient
éliminés
(ou utilisés pour la recherche).”

Le refus de l’AFM de flécher les dons semble lui porter préjudice puisque les promesses de dons sont en baisse, avec un peu plus de 81millions d’euros de dons.
En 2011, le Téléthon avait permis de récolter 94 millions d’euros au total, dont 86 millions à la fin de l’émission en direct.

13 réflexions au sujet de « La Croix fait la promotion du Téléthon sans en dénoncer les dérives »

  1. François

    Le clergé français, évêques et prêtres (qui se laisse abreuver globalement depuis des années par le journal La Croix, va -t-il enfin réagir clairement pour éclairer les fidèles ?
    Et puisque les laïcs c’est nous, un fidèle de base scandalisé par l’autisme de nos pasteurs sur ce sujet et sur celui du CCFD, a prévu dès maintenant une contre offensive en prévision des quêtes en faveur du CCFD pour le carême en demandant au curé de sa paroisse d’expliquer à ses paroissiens la réalité de l’entourloupe du CCFD avant la quête en question … Très bonne idée que les paroissiens puissent se sentir éduqués à plus de liberté et à se découvrir respectés .
    Que notre clergé continue de lire le Salon Beige, lieu d’expression des laïcs qui n’ont que trop de mal à être entendus !

  2. ludovic

    Ce problème est très ancien, n’oublions pas l’attitude du journal pendant l’affaire Dreyfus, pas du tout alignée avec le Vatican à l’époque qui lui était dreyfusard.
    Le journal la Croix n’a-t-il pas de tout temps été marqué par un gallicanisme outrancier ?

  3. Lebout

    Mais n’y a-t-il que La Croix ? J’ai entendu (partiellement vendredi ou samedi matin tôt) un communiqué de l’AFM sur RCF après lequel il n’y eut aucun commentaire rectificatif… Ce média est de plus en plus colonisé par ces faux-jetons de la Croix et de La Vie, témoin cette récrimination non commentée, vendredi ou samedi, de Mme Pedotti s’indignant de la non-admission des femmes à l’ordination, alors que “ce sont elles qui font fonctionner l’Église”…
    Oui, vivement que les évêques concernés aient le courage d’utiliser l’arme du Motu Proprio que Benoit XVI vient de publier, et notamment pour les mouvements “caritatifs”, plus ou moins infiltrés par les idées et/ou les appareils marxisants ou matérialistes.

  4. Jean Theis

    Dans ma paroisse le Denier est parait-il divisé en 3 – une communauté dans un pays en guerre – une autre association caritative – le CCFD.
    Je ne verse jamais un sou. Mon don du Carême va à une communauté vraiment catholique.
    Oui je fais la grève de l’impôt depuis longtemps et affirme que c’est, avec le martyre, le seul moyen de faire bouger la hiérarchie.

Laisser un commentaire