Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

La Cour Suprême des Etats-Unis, garde-fou des délires de la gauche BLM de Joe Biden

La Cour Suprême des Etats-Unis, garde-fou des délires de la gauche BLM de Joe Biden

Yves Daoudal rapporte les propos du juge à la Cour suprême Samuel Alito, prononcés lors d’un discours à la convention nationale des juristes de la Société fédéraliste.

A propos des mesures de confinement et autres restrictions, Samuel Alito a déclaré qu’il s’agissait de « restrictions à la liberté individuelle auparavant inimaginables ».

« Nous n’avons jamais vu auparavant des restrictions aussi sévères, étendues et prolongées ». Il s’agit d’un « test de résistance constitutionnel » (« constitutional stress test ») qui n’augurait rien de bon pour l’avenir. La réponse à la pandémie a « mis en évidence des tendances inquiétantes déjà présentes avant que le virus ne frappe » et l’on a vu que les décisions étaient prises par un « groupe d’élite d’experts nommés ».

A propos de l’arrêt qui a légalisé dans tous les Etats-Unis le « mariage » entre personnes du même sexe, il a dit que cet arrêt avait porté atteinte à la liberté d’expression. Il pensait que les opposants risquaient d’être

« étiquetés sectaires et traités comme tels par les gouvernements, les employeurs et les écoles, et c’est exactement ce qui s’est passé. L’un des grands défis de la Cour suprême à l’avenir sera de protéger la liberté d’expression. »

Et sur la liberté religieuse :

« Cela me fait mal de dire cela, mais dans Mais dans certains milieux, la liberté religieuse devient rapidement un droit défavorisé. »

Il a dénoncé la « campagne prolongée », l’« attaque implacable » d’Obama contre les Petites Sœurs des Pauvres. Il a une nouvelle fois défendu le pâtissier qui avait refusé de confectionner un gâteau pour un couple d’invertis, et il a critiqué l’Etat de Washington qui a obligé les pharmacies à fournir la pilule du lendemain qui « détruit un embryon après la fécondation ».

Comme Donald Trump a nommé 3 juges (à vie) et que la balance penche désormais clairement en faveur du respect du droit naturel, la gauche souhaite réformer la Cour Suprême. Pour cela elle a besoin de la majorité au Sénat, où les Républicains ont déjà obtenu 50 élus, contre 48 aux démocrates (sur 100). Il reste 2 sénateurs à élire… L’épilogue se jouera en Géorgie, où les deux derniers postes seront attribués à l’occasion d’un second tour, le 5 janvier. Si les deux démocrates l’emportent, le Sénat se retrouvera à égalité parfaite, mais la voix prépondérante reviendra alors à la vice-présidence. A l’inverse, un seul succès en Georgie suffira aux républicains pour conserver leur majorité et bloquer les folies du camp Biden.

Partager cet article

2 commentaires

  1. « restrictions à la liberté individuelle auparavant inimaginables »
    https://odysee.com/@Vivresainement:f/le-pr-raoult-dr-fouch-ruquier-et-praud-r:9

Publier une réponse