Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Institutions internationales

La CEDH condamne l’Irlande en raison de l’interdiction de l’avortement

C La Cour européenne des droits de l'homme a condamné l'Irlande pour avoir interdit à une femme d'avorter en dépit d'un risque médical auquel elle était confrontée. La Cour de Strasbourg, dont l'arrêt est définitif, estime que le droit au respect de la vie privée et familiale de cette femme n'a pas été respecté et lui accorde 15.000 euros au titre du dommage moral.

La législation irlandaise sur l'avortement n'autorise le meurtre de l'enfant à naître que si la vie de la mère est en danger. Faut-il en conclure que les juges européens ont considéré que l'Irlande avait ici violé sa propre loi ? En effet, 2 autres requérantes ont été déboutées, la cour estimant qu'il n'y avait pas danger pour la vie de la mère. Cela signifie que, pour ne pas laisser prise aux juges sur ce sujet, l'Irlande dit interdire totalement le meurtre de l'enfant à naître, sans aucune exception.

Les 3 femmes avaient été se faire avorter au Royaume-Uni.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Quand l’Eglise condamnera-t-elle la CEDH ?

  2. Le Juge suprême a dit: “Tu ne tueras pas !” et son jugement l’emporte sur celui des petits juges terrestres grassement payés mais dépourvus de jugement.

  3. De quoi se mêle cette europe, sans aucun doute avec 3 points. Les pays qui la composent ne peuvent plus être libre.
    Que ces messieurs et/ou dames hautement placés (et bien “logés”) regardent de plus près le drapeau européen. Le fond bleu (dit de Chartres), les 12 étoiles (cf. Médaille miraculeuse de la Rue du Bac).
    C’est une europe avorteuse, criminelle, destructrice. Il faut en sortir au plus vite et en recréer une autre reconnaissant ses racines chrétiennes.

  4. “La législation irlandaise sur l’avortement n’autorise le meurtre de l’enfant à naître que si la vie de la mère est en danger.”
    La législation irlandaise est-elle aussi peu précise, ou donne-t-elle des indications sur le type de danger pour la vie de la mère? J’avais d’abord pensé que ce danger devait résulter de son état de grossesse, mais apparemment ce n’est pas le cas.
    En effet (article en lien):
    “Les juges de Strasbourg ont donné gain de cause à l’une d’entre elles qui estimait n’avoir eu aucun moyen de faire valoir son droit à l’avortement en dépit du risque médical auquel elle était confrontée.
    Cette Lituanienne vivant en Irlande était en phase de rémission d’un cancer et craignait une rechute.”
    En somme, vous êtes enceinte et braquée par un malfaiteur qui vous met un canon de fusil sur la tempe (votre vie me semble là clairement en danger), et cela vous donne un “droit” à l’avortement? Mais le pauvre embryon-ou-fœtus n’y est pour rien? Peu importe, il a tort d’exister, la vie de la mère est en danger, exit “l’amas de cellules”.
    Curieux raisonnement.
    Ceci dit, un point positif, la législation irlandaise appelle un chat un chat et un avortement “le meurtre d’un enfant à naître”: les Irlandais ne cherchent pas à se cacher derrière leur petit doigt.

  5. Merci de nous supprimer très vite ce “machin” qui ennuie tout le monde !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]