Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La Cour des comptes demande de supprimer la caisse des intermittents

CLa Cour des comptes dénonce les dysfonctionnements de la Caisse des congés spectacles, qui pénalisent les 190.000 intermittents du spectacle. D'habitude, en France, les entreprises versent directement à leurs salariés leurs indemnités de congés payés. Mais les intermittents changeant souvent d'employeurs, il a été décidé, en 1939, de passer par une caisse qui collecte les cotisations des entreprises du spectacle et reverse aux intermittents leurs indemnités de congés payés.
En 2008, la Cour avait déjà épinglé la Caisse des congés spectacles. En juin 2011, 242.779 intermittents n'avaient pas perçu, au bout de deux ans, leurs droits.

La gestion de la caisse est désastreuse. Les frais de personnels y ont augmenté de 11,4 % de 2007 à 2011, alors que les effectifs baissaient de 12,8 %. Le directeur général est passé de 9990 euros bruts mensuels (déjà 12 % de plus que son prédécesseur) à 14.875 euros en avril 2012. Sans parler des avantages en nature (voiture de fonction…). À ces dérives s'ajoutent le dérapage d'investissements informatiques, et le fait que la caisse ne paye pas certaines charges sociales ou fiscales.
En conclusion, la Cour recommande de supprimer le régime de congés payés des intermittents, et donc la caisse.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Des intermittents payés de façon intermittente …
    Enfin une actualité drole !

  2. Supprimer la caisse des congés spectacles pour la remplacer par quoi? La Cour des comptes roule pour la république, supprimer cette caisse c’est retourner au mode soviétique et à la statolatrie d’un gouvernement omnipotent. Il faut y faire le ménage et y restaurer l’ordre et puis c’est tout. Laisser pourrir volontairement la situation puis accuser de la rage c’est de la malhonnêteté.

  3. c est pas trop tot, y en a marre de payer pour tous ces gauchistes inutiles et sans talent,
    ils veulent des revenus , qu’ils aillent dans les champs, vignes etc…
    le boulot les attends.

  4. Je connais certains ” intermittents ” qui “travaillent” juste ce qu’il faut l’été dans les rues des stations balnéaires pour avoir des droit aux ASSEDICS le restant de l’année .

  5. Joseph, vous dites n’importe quoi. Celui qui touche quelque chose des congés spectacle c’est celui qui cotise. Or pour cotiser il faut travailler. Un intermittent du spectacle n’est pas un chômeur et pas nécessairement un gauchiste.
    Encore une fois: lorsqu’un intermittent touche quelque chose des congés spectacle, CE N’EST PAS DE L’ARGENT PUBLIC! C’est de l’argent qu’on lui a pris sur son salaire ou sur son cachet et qui lui est en parti reversé une fois par an.
    C’est là que se situe le piège de cette déclaration délirante de la Cour des comptes. Car supprimer cette caisse des congés spectacle revient à en remettre la gestion directement à l’Etat qui lui ne redistribuera rien du tout mais continuera à prendre. C’est en réalité un moyen de plus pour remplir les caisses de la république maçonnique sur le dos des travailleurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]