Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / Environnement

La COP 24 au service de la culture de mort

La COP 24 au service de la culture de mort

Voici les présupposés dogmatiques sur le climat

  1. le réchauffement de la planète est global
  2. la source de ce réchauffement est d’origine humaine
  3. pour lutter contre le réchauffement il faut donc moins d’être humains

CQFD.

Et c’est pourquoi, l’idée de ne plus avoir d’enfant fait son chemin (en attendant que cela devienne obligatoire comme en Chine) :

« J’ai toujours eu envie d’avoir des enfants, explique Léa*, 37 ans. Mais au vu de l’absence de progrès concernant la situation climatique, j’ai pris la décision de pas en faire. » Un choix personnel et politique précipité par le rapport sur la planète-étuve en août sur l’état de la planète. « Cela m’a fait un choc, avoue la Parisienne. En France, on a encore accès à tout de façon extravagante, mais ça va changer. Ne pas faire d’enfant, c’est une façon de ne pas être dans l’illusion que tout va bien. »

« Je ne suis pas militante, mais c’est ma façon de protester à ma micro-mesure, poursuit Léa. Ma famille prend ça comme une lubie. Et évidemment, ma mère veut être grand-mère. Mais depuis que j’en parle, je rencontre beaucoup de femmes qui partagent cette même préoccupation. Certaines organisent même un enterrement de vie de mère, sur le modèle de la baby shower ! » « Tant qu’on ne change pas radicalement notre mode de vie, un enfant égale plus de pollution et plus de consommation ». Ceux qui ont testé les kilos de couches, de nourriture, de lessives, de jouets qui riment avec parentalité peuvent en témoigner…

« Je ne me vois pas porter la responsabilité de mettre au monde un enfant qui risque de voir la nature se déchaîner, de souffrir du manque d’eau, voir les maladies proliférer, les migrations climatiques dans un climat populiste. Le scénario catastrophe n’est plus du délire ou le fait de quelques illuminés. On en voit tous les jours les conséquences… »

« Cela traduit dans cette génération une préoccupation écologique beaucoup plus ancrée qu’avant, analyse Anne Gotman, sociologue au CNRS et auteure de Pas d’enfant. La volonté de ne pas engendrer**. J’ai réalisé cette enquête il y a deux ans, et les couples sans enfant étaient déjà convaincus des défis écologiques. Mais j’ai l’impression que cet été caniculaire, la démission de Hulot et le rapport des climatologues ont créé une peur palpable. Maintenant trouver les moyens de répondre à ces défis, c’est autre chose… »

Hervé Le Bras, démographe et directeur d’études à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales (EHESS), estime que ce n’est pas une solution :

« Dans beaucoup de pays qui se sont développé, la fécondité a été remplacée par la consommation ! Prenons le Brésil : on est passé de 6 enfants par femme en 1970 à 1,8 aujourd’hui. En même temps, le PIB a été multiplié par 4 ou 5. Même chose pour la Chine, devenu le 2e producteur de CO2. D’autant que les études montrent que quand on fait moins d’enfants, on a plus de moyens de consommer : de voyager, d’avoir une grosse voiture… »

« Si on veut gagner la cause écolo, il vaut mieux faire des enfants écolos que pas du tout ! » 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Quel divertissement!
    Alors que la SEULE vraie chose à faire est de DIMINUER LA PRODUCTION MONDIALE DE PETROLE, GAZ ET CHARBON et de s’adapter aux conséquences, ce qui se fera.
    Toutes les autres “mesures” invoquées ne servent à rien, puisque l’on produit toujours autant sinon plus de pétrole, gaz et chabon.

    • diminuer, bon…… mais pourquoi faire ? si on diminue alors on va vers une décroissance… pourquoi pas après tout, mais faudra s’attendre à davantage de chômage, de pauvreté, de suicide, de dépression etc etc…. faut savoir ce qu’on veut ! Qu’on le veuille ou non, dans notre système actuel, décroissance et crise économique, ça va ensemble….

      Quant à la conséquence de bruler toutes ces énergies fossiles, on sait très bien que d’un point de vue “climatique”, il n’y en a tout simplement…. AUCUNE

  2. Rappelons que plus il y a d’humains (et d’animaux), moins il y a de CO2 dans l’atmosphère puisque, en solide, nous sommes composé à 99% de carbone !! La preuve : un corps humain brule… et il ne reste plus qu’un petit tas de cendres…. Nous sommes des concentrateurs de carbone !! Donc plus nous concentrons de carbone, moins il y a de carbone à l’état gazeux dans l’atmosphère !

    Même chose pour les végétaux ! Pourtant, PERSONNE n’aurait à l’idée d’arracher les arbres, de supprimer les forêt pour lutter contre le CO2 ! Forêts composées de carbone… mais qui, surtout la nuit, rejette du CO2 dans l’atmosphère… (tout comme les humains) : humains / animaux / plantes : nous sommes … pareils !

    (PS : je rappelle aussi que le C02, loin d’être un polluant, est vital : sans CO2, il n’y a tout simplement plus d’êtres humains sur Terre, puisqu’il n’y aurait plus de plantes, et, par voie de conséquence, plus d’herbivores et de carnivores…. donc plus de nourriture pour les humains !…)

    • Permettez-moi de continuer votre parenthèse: ( …pour les humains !…….mais s’il y a davantage d’êtres humains il y aura davantage de CO² donc de plantes, d’herbivores, de carnivores donc davantage de nourriture pour les humains. …..) .

      La polarisation des peurs autour du CO² est une aberrante tentative fiscaloclimatique ayant germé dans les cervelles gazeuses de ceux qui se prennent pour de nouveaux Josués. Aucun scientifique sérieux ne peut croire que le CO² est un gaz à “effet de serre” pouvant changer le climat! Encore moins que c’est l’activité humaine qui change le climat de la “planète”! Le soleil se débrouille très bien tout seul pour faire ça.

  3. Les adeptes de la secte écolâtre vont franchement faire plaisir aux forces sataniques !

  4. Comment justifier son égoïsme personnel avec de belles valeurs affichées

  5. Bien d’accord avec Classico, qui a très bien résumé la question… Pour tous nos li-li-bo-bo-bonobos, impossible de renoncer aux facilités de la vie moderne occidentale, et tous ses biens accessibles quand on a de l’argent !

    “…et le jeune homme riche s’en alla fort triste, car il avait de grands biens” nous dit la Bible…

  6. mais si les bobos gauchos socialos etc ne font plus de gamin, il ne faut plus leur payer la retraite et d’un autre côté ils vont disparaitre puisqu’ils ne se reproduiront plus donc il y aura plus de place pour les autres

  7. Le réchauffement climatique anthropique est une invention permettant de taxer tjrs plus et de maintenir à bout de bras un système basé sur la dette qui finira par s ecrouler. C est une invention des politiques qui ont des complices au sein d un comité Theodule appelé Giec et soutenu par toutes les instances en place.
    Et vous allez croire des politiques qui vous annoncent qu’ ils vont faire baisser la température à la surface de la Terre alors qu’ en 40 ans ils n ont pas réussi à faire baisser le chômage ?!!😂 et comment ? Avec des taxes bien sûr. ….😏
    je désespère de ceux qui écoutent et croient ces discours, qui sont affligeants de bêtise.
    De plus quelle prétention de croire que l homme est responsable du climat !

  8. Pendant qu’on y est …

    Et pourquoi pas un épandage aérien secret par le gouvernement mondial de produits rendant les humains infertiles, sur les pays non racialisés, non boboïsés, non islamisés … qui ne se comporteraient pas bien ?

  9. Puisqu’il faut moins d’humains je propose d’éliminer tous nos dirigeants qui seront je n’en doute pas tous d’accord pour se sacrifier pour l’intérêt général.
    Je suis tout ému déjà à l’idée de ce beau geste qu’ils vont faire…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!