Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Démographie

La contraception : arme des pays du Nord contre les pays du Sud

De Tugdual Derville dans France Catholique :

"[…] 200 millions de femmes en âge de procréer n’auraient pas encore accès à la contraception, alors que la planification familiale « sauverait» chaque année la vie de 100 000 femmes. Données invérifiables. Elles sont véhiculées par la fondation Bill et Melinda Gates qui a organisé à Londres, le 11 juillet 2012, un sommet visant à rassembler des fonds en faveur de la planification familiale dans les pays pauvres.

La fondation du créateur de Microsoft et les quelque 250 délégués de 25 pays, ONG et organismes internationaux ont recueilli ce jour-là 2,6 milliards de dollars de promesses de dons. Selon les organisateurs du sommet, pareille manne devrait permettre de rendre la contraception accessible à 120 millions de femmes d’ici 2020, grâce à un apport de 4,5 milliards de dollars (5,5 milliards d’euros) sur 8 ans. A les entendre, ces femmes ne subiront plus les grossesses trop rapprochées ou précoces qui les mettent en danger, elles et leurs enfants. Parue quelques jours avant le sommet dans un numéro spécial de la revue médicale britannique Lancet, une « opportune» étude dirigée par John Cleland, de l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, affirme que « si toutes les femmes qui le souhaitent avaient accès à la contraception dans les pays en développement, le nombre des décès maternels pourrait encore baisser de 30% ».

En réalité, ni l’action en faveur de la planification familiale de la Fondation Bill et Melinda Gates, ni leur sommet de Londres ne font l’unanimité. L’ONG américaine Catholic Family And Human Rights Intitute (C-Fam), écartée du sommet à cause de son mode d’organisation en marge du système onusien, conteste le versement des sommes recueillies à de multiples organismes promoteurs d’une «sordide association entre avortement et planification familiale». Par ailleurs, alors que l’industrie pharmaceutique est très impliquée dans ces programmes, C-Fam dénonce l’incitation faite à des femmes qui n’en expriment aucun besoin de se tourner vers les produits contraceptifs. C’est ce type de suspicion qui explique le retrait, en juin 2012, de la mention «droits reproductifs» de la déclaration finale du sommet Rio+20, au grand dam des mouvements néomalthusiens. Se montrant soucieuse d’éviter toute polémique autour de l’avortement, Melinda Gates a déclaré que la controverse était déjà responsable de « trente ans de retard» en matière de planification familiale. Mais C-Fam relève que Mme Gates a reconnu que l’un des objectifs de sa fondation était bien «d’augmenter la demande de contraception». C-Fam déplore par ailleurs que les sommes allouées à la planification familiale croissent pendant que les dépenses liées à la nutrition voire aux soins primaires, qui sauveraient bien plus sûrement des vies, sont en baisse. Les femmes enceintes n’ont-elles pas besoin des soins médicaux de base que n’apportent pas les programmes de contraception  ?

Les efforts des riches pour limiter les naissances des pauvres ont déjà fait l’objet de révélations fracassantes en 1989 avec la levée du secret sur le National Security Study Memorandum datant de 1974. Ce rapport Kissinger incitait l’Amérique à contenir la population des pays du Sud via la contraception pour préserver sa sécurité. […]"

Partager cet article

1 commentaire

  1. Proche d’ouvriers agricoles en terre africaine, il y a longtemps, l’un d’eux chez qui je me trouvais un jour, me disait: ” Ma femme, elle a eu treize enfants. Y’en a huit qui sont morts, tous de la rougeole, mais regardes les cinq qui restent, comme y’sont beaux !” Me tournant vers la femme, je lui demandais: “C’est vrai ? Tu as eu treize enfants ?” – “Oui! Oui! C’est vrai!” me répondit-elle, avec un large sourire. “Moi, je me sens vraiment bien que quand je suis enceinte !” Les huit autres étaient passés par “pertes et profits”. Alors ? Exemple intéresant de l’attitude de femmes en Afrique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services