7 réflexions au sujet de « La construction européenne devait apporter la prospérité »

  1. G

    “François Hollande a affirmé que si nous étions dans les choux en termes de croissance c’est à cause de nos partenaires de la zone euro”.
    On se croirait à l’école : C’est pas moi, maîtresse ! C’est la faute des autres !

  2. lève-toi

    Ce n’est pas un scoop, il était clair dès le départ que tout cela était un piège pour faciliter le mondialisme le plus abject, une fois l’Europe transformée en un seul pâté, il suffisait ensuite de le coller à son tour avec d’autres blocs idoines;
    Un piège à cons, pour les gogos.

  3. jehan

    Vu chez Chevènement : le bêtisier de Maastricht (étrangement d’actualité), à l’intention de ceux qui ne croient toujours pas au Système UMPS. Il serait permis d’en rire si la situation ne devenait pas chaque jour plus déplorable.
    Source :
    http://www.chevenement.fr/Le-Betisier-de-Maastricht_a958.html
    «Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir: la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie » (Michel Rocard, Ouest-France, 27.8.92)
    « Si le Traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, RTL, 30.7.92)
    « Le traité d’union européenne se traduira par plus de croissance, plus d’emplois, plus de solidarité. » (Michel Sapin, ministre socialiste des finances, Le Figaro, 20.8.92)
    «L’Europe, ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry à Béthune, 12.9.92)
    « Avec Maastricht, on rira beaucoup plus. » (Bernard Kouchner, Tours, 8.9.92)
    « Si vous voulez que la Bourse se reprenne, votez “oui” à Maastricht ! » (Michel Sapin, université d’été du PS à Avignon, 31.8.92)

  4. Bernard S

    Le futur (ce sera) me semble particulièrement optimiste : compte tenu de ce leur europe a fait de nos charbonnages et de notre sidérurgie (bravo la CECA!), de notre industrie, de notre agriculture, de nos libertés, de nos patries, de nos moeurs, etc., pour les Européens, la “construction européenne” était, est et sera catastrophique.

  5. Bernard Mitjavile

    C’est sûr, au fil des ans les politiques ont raconté beaucoup de bêtises pour vendre l’Europe de Maastricht et fait beaucoup de plans sur la comète. Il ne faut pas tomber dans l’excès inverse et dire que tous nos maux viennent de l’Europe. En fait l’Europe a servi à cacher l’irresponsabilité des politiques menées par nos dirigeants: Depuis le début des années Mitterrand (1981), la France a un taux de chômage sensiblement plus élevé que la moyenne de l’OCDE. Il s’agit d’un problème structurel profond (importance du secteur public, formation, syndicalisme borné, taux de prélèvement..) et ce n’est certainement pas l’Europe qui le résoudra et encore moins un départ éventuel de l’Europe. Il ne faut pas attendre de l’extérieur des réformes que nous devons faire nous-mêmes.

  6. Thibault

    Depuis le début de son mandat, Hollande et ses “alcooliques” ne cessent de crier que tous les mots actuels sont dûs aux “autres” (prédécesseurs, voisins, …) : voila un grand sens des responsabilités … je dirais surtout voila un comportement bien socialiste qui consiste à ne pas partager les erreurs !!!
    Mais à force de “détricoter” ce qu’a fait le prédécesseur, et surtout de ne rien faire, faute d’avoir une quelconque idée de ce qu’il faut faire, sa responsabilité finira par être entière.
    Mais, le plus grave, c’est qu’à force de monter les français les uns contre les autres, les minorités contre les majorités, à force de les humilier, des les prendres pour des imbéciles, le peuple français formera des bataillons et marchera jusqu’à ce qu’un sang impur abreuve nos sillons !

Laisser un commentaire