Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale demande à l’Egypte d’assurer la sécurité des chrétiens

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) exerce actuellement des pressions pour que justice soit faite face aux violences antichrétiennes en Egypte. Dimanche, la justice égyptienne a acquitté 2 hommes présumés coupables de l'homicide de six chrétiens coptes orthodoxes et d'un agent de sécurité musulman en janvier 2010 à Nagaa Hamadi. Leonard Leo, président de l'USCIRF, a souligné que ce cas avait demandé «un an, et que la Cour de sécurité égyptienne avait commis de graves infractions au niveau de la justice du procès».

Leonard Leo a exhorté le nouveau gouvernement à «poursuivre une enquête approfondie» pour présenter à la justice les responsables de l'attaque de la nuit du nouvel an à Alexandrie, qui a provoqué des dizaines de morts. Le gouvernement devrait aussi s'assurer

«que les lieux de culte chrétiens et non-musulmans bénéficient d'une plus grande sécurité, surtout dans le climat actuel où les minorités religieuses sont toujours plus vulnérables aux attaques des extrémistes, y compris les menaces pour éradiquer les chrétiens de la région».

«pendant des années, le gouvernement égyptien avait échoué dans son action pour arrêter la répression et la discrimination contre les chrétiens et autres croyants, ou pour punir les responsables de violence ou d'autres violations graves de la liberté religieuse».

La Commission a enfin adressé une « recommandation urgente » pour que le gouvernement égyptien

«approuve une législation unifiée sur la construction et le maintien des lieux de culte, abroge les limitations relatives aux minorités religieuses [et] révoque la loi égyptienne sur le blasphème». 

Partager cet article

1 commentaire

  1. D’après un sondage, 84% des « démocrates » égyptiens sont pour la peine de mort en cas de conversion au christianisme.

Publier une réponse